Menu

Politique Publié

Sahara : Au Conseil de sécurité, Washington tacle le Maroc

Les relations entre les Etats-Unis et le Maroc ne sont pas au beau fixe. En témoigne l’avant-projet de résolution présenté, hier soir, par Washington au Conseil de sécurité sur la question du Sahara.

Temps de lecture: 2'
John Kerry et Ban Ki-moon à l'ONU / Archive - Ph. ONU

Les Etats-Unis ont remis au Conseil de sécurité, hier soir, un avant-projet de résolution sur la question du Sahara. Un texte qui est loin d’être favorable aux intérêts du Maroc. Et pour cause, il insiste sur le retour immédiat des éléments de la composante civile et politique de la Minurso expulsés par le Maroc en mars.

La mouture précise, par ailleurs, que la principale mission onusienne au Sahara est d’abord l’organisation du référendum au Sahara occidental et non pas uniquement la surveillance du cessez-le-feu de septembre 1991 entre le Maroc et le Polisario, comme réclamé depuis des années le royaume.

Un point qui rejoint le paragraphe 92 du rapport de Ban Ki-moon remis aux Quinze le 19 avril : « Le Conseil de sécurité a créé la MINURSO pour surveiller le cessez-le-feu entre les parties, pour maintenir le statu quo militaire et, sous réserve de l’accord des parties, pour organiser un référendum d’autodétermination».

Un cadeau pour Alger

Exhumer l’option du référendum en ce moment par les Américains étonne alors qu’elle a été rejetée par l’instance onusienne. Un cadeau de Washington à l’Algérie et dans une moindre mesure aux thèses du Polisario, le mouvement séparatiste qui a toujours insisté sur l'opérationnalisation de cette solution. Un geste qui va dans le sens des menaces proférées par Ban Ki-moon dans son rapport de 2014.

Pour mémoire, le Sud-coréen avait reconnu l’échec du processus de négociations lancé en août 2007 à Manhasset et appelé à chercher une autre issue. En 2016, il réitère le même constat : «je continue à regretter que le processus politique entamé en avril 2007 n’ait toujours pas ouvert la voie à de véritables négociations». Une observation visant à baliser le terrain à une actualisation du référendum.

L’avant projet de résolution rédigé par les Américains demande au Conseil de sécurité une prorogation technique du mandat de la Minurso pour deux mois supplémentaires, comme cela avait été évoqué par le ministre espagnol des Affaires étrangères. Un scénario qui n’est pas sans rappeler celui de 2003.

Le texte de Washington devra être débattu par les Quinze avant son adoption. Mais la mouture actuelle indique d'ores et déjà à quel point les relations entre les Etats-Unis et le Maroc sont tendues.

Soyez le premier à donner votre avis...
Oups
Auteur : zakaria II
Date : le 30 avril 2016 à 00h51
Ce scénario est impossible, le référendum sans savoir qui vote, personne ne l'acceptera. Et c'est là le coup de force algérien. Imposer des non inscrits dans leurs système électoral (on l'a vu avec bouteflika, 4 mandats avec des scores digne de Jean-Bedel Bokassa). Pour un référendum la moindre des choses et de savoir l'identité du votant. Autrement dit un recensement du corps électoral est plus que primordial, seul ne vote ceux qui ont un passeport saharoui! Mais comme ça n'existe pas, la plupart des votants ont un pass algérien, libyen ou mauritanien, alors c'est infaisable, ils sont sahraouis que des lèvres.
je le dis sans cesse...
Auteur : zakaria II
Date : le 29 avril 2016 à 22h11
... Il faut déclassifier les archives...
la neutalité n'empêche pas l'ignorance
Auteur : zakaria II
Date : le 29 avril 2016 à 21h34
Si tu ne sais pas fais la bonne recherche, la bibliothèque mondiale est a quelque clics.
http://fr.ossin.org/maroc/524-la-marche-verte

http://www.jeuneafrique.com/183821/politique/hassan-ii-tindouf-faisait-partie-du-royaume/

Je suis neutre.
Auteur : Ait Idir
Date : le 29 avril 2016 à 18h29
Je ne suis ni pour le Maroc, ni pour l'Algérie et encore moins pour ces panarabistes forcenés du Polisario ou Polizbel, comme vous voulez. Bien que je devrais dire Polizzan pour rester dans mon domaine de prédilection ! Je n'ai que très peu de respect pour ces trois entités étatiques alors que j'ai le plus grand respect pour leurs peuples.

Je ne connaissais pas cette histoire de statut des réfugiés / séquestrés saharaouis en Algérie mais je te crois sur parole. Par contre là où le Maroc s'est complètement décrédibilisé au yeux de l'opinion international et surtout occidental dans cette histoire de Sahara c'est avec "la marche verte". On envoit pas des centaines de milliers de gens squatter chez les autres au beau milieu d'une période de crise. C'est inexcusable.

Je meprise et je condamne avec la même énergie les déplacements de populations arabes en Kabylie, dans les Aures et dans le Mzab qu'il y a eu sous l'autre dictateur fou de Boumedienne. Ce sont des invasions de peuplement pacifistes mais ce sont des invasions quand même !

Kameldin Fekhar, le chef des mozabites autonomistes, a parlé de deuxième invasion Banu Hillal ! En Algérie, au Maroc, en France ou en Palestine on ne peut pas cautionner ce genre de méthode.

Maintenant comment tout cela va finir ? Aucune idée, mais je pense que tout le monde sera perdant sauf les États Unis et la Russie qui pourront vendre toujours plus d' armes. Aussi en imposant le retour de la minurso alors que le Roi avait donné sa parole qu'il ne reviendrait pas, c'est un sale tour qu'ils vous ont joué là. Je pense qu'ils n'étaient pas content du voyage du Roi à Moscou et qu'ils ont voulu envoyer un message clair au makhzen : "c'est nous les boss et on decide même chez vous, rien à foutre du roi"...

N'est pas la Chine, la Russie ou l'Iran qui veut pour resister à l'influence americaine. En traçant une ligne rouge le Roi a enfreint une des règles élémentaires de la diplomatie qui est de ne jamais en fixer justement, pour ne pas se retrouver pieds et poings liés par sa parole. J'imagine qu'à présent qu'il a compris qui dirigait ce monde, il évitera d'engager sa parole pour ne plus se retrouver dans la même situation déshonorante. Le roi du Maroc, le commandeur des croyants qui se fait désavouer par un coréen et une équipe de yankees à la solde d'un noir taberkant président du plus grand bordel à ciel ouvert du monde... Pour le prestige, l'honneur et la gloire ça fait désordre.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com