Menu

Politique Publié

Sahara : Au Conseil de sécurité, Washington tacle le Maroc

Les relations entre les Etats-Unis et le Maroc ne sont pas au beau fixe. En témoigne l’avant-projet de résolution présenté, hier soir, par Washington au Conseil de sécurité sur la question du Sahara.

Temps de lecture: 2'
John Kerry et Ban Ki-moon à l'ONU / Archive - Ph. ONU

Les Etats-Unis ont remis au Conseil de sécurité, hier soir, un avant-projet de résolution sur la question du Sahara. Un texte qui est loin d’être favorable aux intérêts du Maroc. Et pour cause, il insiste sur le retour immédiat des éléments de la composante civile et politique de la Minurso expulsés par le Maroc en mars.

La mouture précise, par ailleurs, que la principale mission onusienne au Sahara est d’abord l’organisation du référendum au Sahara occidental et non pas uniquement la surveillance du cessez-le-feu de septembre 1991 entre le Maroc et le Polisario, comme réclamé depuis des années le royaume.

Un point qui rejoint le paragraphe 92 du rapport de Ban Ki-moon remis aux Quinze le 19 avril : « Le Conseil de sécurité a créé la MINURSO pour surveiller le cessez-le-feu entre les parties, pour maintenir le statu quo militaire et, sous réserve de l’accord des parties, pour organiser un référendum d’autodétermination».

Un cadeau pour Alger

Exhumer l’option du référendum en ce moment par les Américains étonne alors qu’elle a été rejetée par l’instance onusienne. Un cadeau de Washington à l’Algérie et dans une moindre mesure aux thèses du Polisario, le mouvement séparatiste qui a toujours insisté sur l'opérationnalisation de cette solution. Un geste qui va dans le sens des menaces proférées par Ban Ki-moon dans son rapport de 2014.

Pour mémoire, le Sud-coréen avait reconnu l’échec du processus de négociations lancé en août 2007 à Manhasset et appelé à chercher une autre issue. En 2016, il réitère le même constat : «je continue à regretter que le processus politique entamé en avril 2007 n’ait toujours pas ouvert la voie à de véritables négociations». Une observation visant à baliser le terrain à une actualisation du référendum.

L’avant projet de résolution rédigé par les Américains demande au Conseil de sécurité une prorogation technique du mandat de la Minurso pour deux mois supplémentaires, comme cela avait été évoqué par le ministre espagnol des Affaires étrangères. Un scénario qui n’est pas sans rappeler celui de 2003.

Le texte de Washington devra être débattu par les Quinze avant son adoption. Mais la mouture actuelle indique d'ores et déjà à quel point les relations entre les Etats-Unis et le Maroc sont tendues.

Soyez le premier à donner votre avis...
Complexé
Auteur : Goumaytek
Date : le 29 avril 2016 à 18h02
Ta vraiment des problèmes toi. Un match qui date de 5 années. Après ce match le maroc n'a plus jamais rien fait tandis que l'Algérie est devenu la meilleure équipe d'Afrique. Ah si on pouvait retomber ensemble., on vous mettra 7/0. Et la rira bien qui rira.......
Gamin
Auteur : Goumaytek
Date : le 29 avril 2016 à 17h04
T'as quel âge ? Pries dieu que vous ne tomberai pas contre l'Algérie la vous prendrez 7/0
allez une derniere..
Auteur : national geographic
Date : le 29 avril 2016 à 16h46
SCENARIO CATASTROPHE
Auteur : HMIMID69
Date : le 29 avril 2016 à 12h26
Admettant que l'autodétermination soit imposé, qui peut confirmer l'identité des Sahraouis refugiés depuis plus de 40 ans et qui a la compétence de valider leur nombre, si le Polisario gagne le referendum, la délimitation des frontières avec le Maroc commence ou? et que faire le Maroc avec ses Sahraouis qui lui ont été fidèles et attachants a leur Marocanité? fermé les frontières et laisser a l'abadant ceux-là a leur sort dans l'insécurité et le niveau de vie divisé par deux, une fois installé le Polisario adoptera quel système politique? qui va assurer la sécurité du Maroc? si l'Algérie, l'Angola, Cuba, l'Iran et la Crée du Nord viendrons s'installer aux portes du Maroc? et l'immigration vers l'Europe qui va la contrôlée? surement pas le Maroc qui va lui aussi changé radicalement de politique pour sa survie, par exemple; il sera capable de faire venir les militaire Russes et chinois et expulser tous les Américains et les Anglais accusés d'avoir été a l'origine de cette mascarade? C'est pour cette raison que tout le monde le sait et le dit que le referendum ne sera pas possible au Sahara (Occidentale) par contre il est possible a Tindouf en laissant le choix au refugiés de choisir ceux qui veut retourner au Maroc et ceux qui veut resté en Algérie c'est la solution la puis juste pour tout le monde.
Il ne faut pas se réjouir de la division du Maroc
Auteur : khalidovic2012
Date : le 29 avril 2016 à 11h58
Bonjour lotfizakaria,

Je ne comprends pas pourquoi ce conflit semble te convenir.

je pense que c’est une chance pour l’Algérie que Maroc garde et sécurise son Sahara.

Car pense-tu que le Polisario vont sécuriser une région aussi vaste est désertique ?

Et qu’est ce qui se passera avec les tributs anti-Polisario ?

Nous risquons d’avoir une deuxième Libye dans cette région si le Maroc se retire.

Et ceci n’arrange ni le Maroc, ni l’Algérie, ni personne
Dernière modification le 29/04/2016 12:07
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com