Menu

Politique Publié

Sahara : Au Conseil de sécurité, Washington tacle le Maroc

Les relations entre les Etats-Unis et le Maroc ne sont pas au beau fixe. En témoigne l’avant-projet de résolution présenté, hier soir, par Washington au Conseil de sécurité sur la question du Sahara.

Temps de lecture: 2'
John Kerry et Ban Ki-moon à l'ONU / Archive - Ph. ONU

Les Etats-Unis ont remis au Conseil de sécurité, hier soir, un avant-projet de résolution sur la question du Sahara. Un texte qui est loin d’être favorable aux intérêts du Maroc. Et pour cause, il insiste sur le retour immédiat des éléments de la composante civile et politique de la Minurso expulsés par le Maroc en mars.

La mouture précise, par ailleurs, que la principale mission onusienne au Sahara est d’abord l’organisation du référendum au Sahara occidental et non pas uniquement la surveillance du cessez-le-feu de septembre 1991 entre le Maroc et le Polisario, comme réclamé depuis des années le royaume.

Un point qui rejoint le paragraphe 92 du rapport de Ban Ki-moon remis aux Quinze le 19 avril : « Le Conseil de sécurité a créé la MINURSO pour surveiller le cessez-le-feu entre les parties, pour maintenir le statu quo militaire et, sous réserve de l’accord des parties, pour organiser un référendum d’autodétermination».

Un cadeau pour Alger

Exhumer l’option du référendum en ce moment par les Américains étonne alors qu’elle a été rejetée par l’instance onusienne. Un cadeau de Washington à l’Algérie et dans une moindre mesure aux thèses du Polisario, le mouvement séparatiste qui a toujours insisté sur l'opérationnalisation de cette solution. Un geste qui va dans le sens des menaces proférées par Ban Ki-moon dans son rapport de 2014.

Pour mémoire, le Sud-coréen avait reconnu l’échec du processus de négociations lancé en août 2007 à Manhasset et appelé à chercher une autre issue. En 2016, il réitère le même constat : «je continue à regretter que le processus politique entamé en avril 2007 n’ait toujours pas ouvert la voie à de véritables négociations». Une observation visant à baliser le terrain à une actualisation du référendum.

L’avant projet de résolution rédigé par les Américains demande au Conseil de sécurité une prorogation technique du mandat de la Minurso pour deux mois supplémentaires, comme cela avait été évoqué par le ministre espagnol des Affaires étrangères. Un scénario qui n’est pas sans rappeler celui de 2003.

Le texte de Washington devra être débattu par les Quinze avant son adoption. Mais la mouture actuelle indique d'ores et déjà à quel point les relations entre les Etats-Unis et le Maroc sont tendues.

Soyez le premier à donner votre avis...
Mhenni
Auteur : Goumaytek
Date : le 27 avril 2016 à 19h56
Arrêté de parler au nom de tous les kabyles. Vous êtes une poignée manipuler par le sale moustachu pro-sioniste mhenni, qui détient les places les plus importants en algerie,? Qui est le gardien de l'état algérien ? Etc.. Ce sont les kabyles, ils crient aux loup alors que c'est eux. Vous avez la haine envers l'islam c'est tout. Cite moi un musulman qui est membre du MAK ?
Ps. Je suis kabyle et jamais je m'isolerai en kabylie car l'Algérie m'appartiens. Allez en Israël pour avoir votre indépendance
a abdelhak
Auteur : national geographic
Date : le 27 avril 2016 à 19h36
oublies le referendum!c est le piege a con pour les marocains et les algeriens ..merci au roi d avoir demasque toute cette conspiracie...MINURSO OUT!NOW!
INTERETS
Auteur : electron123
Date : le 27 avril 2016 à 19h29
LES AMERLOCKS N'ONT PAS D'AMIS SEULEMENT DES INTÉRÊTS ET LEUR INTÉRÊT ACTUEL C'EST LE STATU QUO.
L’ANNÉE PROCHAINE ILS ENTERRERONT LE REFERENDUM POUR LE RESSORTIR L’ANNÉE D’APRÈS
Tu as mis le doigt sur le vrai problème
Auteur : Abdelhak38
Date : le 27 avril 2016 à 18h25
Salam,
En effet il est là le vrai problème du référendum.
Dans les camps de Tindouf il n'y a pas que des saharaouis et c'est pour cela que l'Algerie et le polisario refuse de faire le recensement afin d'etablir un vrai corps electorale préalable a tout référendum.
A votre avis pourquoi ces personnes n'ont ni le droit de circuler librement ni le droit a une carte de réfugié ? ...ce sont en fait ni plus ni moins que des séquestrés.
Pour l'Algerie le sahara marocain n'est ni plus ni moins qu' un enjeu geopolitique (accès a l'atlantique et isoler le Maroc de l'Afrique). Pour le Maroc c'est un enjeu historique.
Aujourd'hui le Maroc offre au Sahara une autonomie bien plus importante que celle souhaitée par les Kabyles et refusée par le FLN.
Cadeau pour l'Algérie
Auteur : Khalid...
Date : le 27 avril 2016 à 18h14
En quoi ce rapport est cadeau pour l'Algérie ? Ce n'est qu'un Draft, attendons le rapport final Jeudi, le CS et l'ONU veulent la prorogation de la mission du MINURSO donc logiquement ils vont aborder le sujet du référendum pour justifier le retour de la composante civile du MINURSO qui est justement la pour la préparation du terrain pour le soit disant référendum, ces institutions savent par elles même que le référendum est presque "irréalisable" dans les circonstances actuelles en partie à cause de l'Algérie est empêche tout recensement de la population à Tindouf !

Le Maroc ne doit pas lâcher prise et doit insister sur le départ d'au moins la composante civile du MINURSO et surtout suspendre tous les avantages dont bénéficient ces membres du MINURSO au Maroc et œuvrer pour le classement du polizbel comme organisation terroriste.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate