Menu

Environnement Publié

Tornade au Luxembourg : Une Marocaine témoigne

Au lendemain d’une exceptionnelle tornade ayant frappé des régions du Luxembourg, de France et de Belgique, une Marocaine installée à Pétange, ville luxembourgeoise, témoigne auprès de Yabiladi de ce qu’elle a vu.

Temps de lecture: 2'
Images de la tornade ayant frappé des zones frontalières entre le Luxembourg, la Belgique et la France, vendredi 9 août 2019 / Ph. DR.
Images de la tornade ayant frappé des zones frontalières entre le Luxembourg, la Belgique et la France, vendredi 9 août 2019 / Ph. DR.
Images de la tornade ayant frappé des zones frontalières entre le Luxembourg, la Belgique et la France, vendredi 9 août 2019 / Ph. DR.
Images de la tornade ayant frappé des zones frontalières entre le Luxembourg, la Belgique et la France, vendredi 9 août 2019 / Ph. DR.

La frontière belgo-franco-luxembourgeoise a vécu, vendredi, une violente tornade qui a touché notamment Bascharage et Pétange, des localités de Luxembourg limitrophes de la Belgique et de Longwy (France). Cité par les médias belges et français, le service météorologique luxembourgeois indique que les rafales de vent ont atteint 128 km/h.

Dans le pays et précisément à Pétange, le bilan est de sept blessés, dont l’une grièvement. Habitante de la petite ville, la Marocaine Ikram Karim témoigne auprès de Yabiladi de «graves dégâts matériels, notamment au niveau des habitations et des voitures détruites le long des avenues». Il faut dire que la ressortissante a eu de la chance, puisqu’elle raconte être rentrée chez elle des courses avec son fils «à peine quinze minutes avant le carnage».

«Quelque minutes après être rentrés, nous avons ressenti des vents violents souffler à l’extérieur. C’est là que nous avons aperçu la tornade venir vers la zone où nous nous trouvons. Nous avons eu juste le temps de fermer portes et fenêtres et n’avons pu faire autrement que d’assister, impuissants, au courant passé par le jardin de la maison où les dégâts ont été considérables.»

Ikram Karim, MRE installée à Pétange

Le Luxembourg répértorie les sinistrés

«Nous nous estimons cependant parmi les personnes les moins touchées, puisque la tornade n’a pas grandement endommagé la maison», nous explique encore Ikram, qui fait état d’un impact partiel sur le toit de son domicile, causant une fuite dans la salle de bain, nécessitant juste une réparation.

D’autres habitants à Pétange ont vu, quant à eux, «leurs maisons pratiquement détruites», se désole la Marocaine en soulignant que la commune a annoncé que les plus sinistrés seront relogés.

En effet, «les autorités locales comptabilisent 80 à 100 maisons inhabitables après le carnage», nous rapporte Ikram après avoir assisté, cet après-midi, à une réunion tenue par la commune avec les habitants. En attendant, «les personnes restées sans toit sont hébergés au gymnase de la ville, tandis que les assurances logement et les autorités locales se chargeront d’indemniser les personnes concernées», rapporte Ikram Karim.

Phénomène rare dans cette région

La Marocaine explique que «tout le monde a été pris de court», d’autant plus que la région n’est pas habituée à de telles tornades. «Les services météorologiques avaient lancé une alerte de rafales vigilance orange, mais il a été complètement imprévisible que le phénomène se transforme en tornade», explique-t-elle.

Sur les lieux, les vents ont atteint plus de 128 km/h, arrachant des poteaux, des arbres et des toitures au passage, ce qui a coupé certaines routes à cause des débris et perturbé le trafic ferroviaire entre Luxembourg-Ville et Longwy, d’après le bilan des Chemins de fer luxembourgeois (CFL).

En fin de journée, les Pays-Bas ont également vécu le passage de la tornade, notamment à Amsterdam.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate