Menu

Société Publié

12 Marocains meurent chaque jour dans des accidents de la route

Pas un seul jour sans un accident de la route au Maroc. Une véritable hécatombe qui coûte la vie à 12 Marocains par jour et plus de 12 milliards de dirhams par an à l’état marocain .

Temps de lecture: 2'
DR

L’accident dramatique qui s’est produit hier soir sur la route nationale reliant Zagora à Marrakech montre à quel point l’imprudence des Marocains et le manque d'infrastructures dépassent les borgnes. Au total 42 personnes ont perdu leur vie dans cet accident dans lequel un autocar est tombé dans un ravin de 150 mètres de profondeur au niveau de la commune rurale et montagneuse de Zerkten. 24 autres personnes ont été blessées. Cet accident, l'un des plus graves que le pays n'ait jamais connu, intervient quelques jours après celui produit au niveau du petit village d’Ijoukak perché à 1200 mètres d’altitude dans les montagnes du Haut Atlas situé à 80 kilomètres au sud de Marrakech. Bilan : 8 morts et 15 blessés après qu’un camion transportant des passagers soit tombé dans un ravin.

4222 morts par an

Dans un article paru aujourd’hui mardi 4 septembre, l’Economiste fait un bilan du nombres de victimes sur les routes marocaines en 2011. 4222 Marocains ont perdu la vie dans des accidents de la route, citant comme source les chiffres du Comité National de prévention des accidents de la circulation. Un chiffre en hausse de 11.75% par rapport à l’année dernière. Cela veut dire que tous les jours, 12 Marocains perdent la vie dans des accidents de la route. Un bilan comparable à celui d’une guerre civile. 67 082 accidents de la route ont eu lieu en 2011 contre 65 461 en 2010. Soit une augmentation de 2.48%. 

La première raison invoquée par le quotidien pour expliquer l’hécatombe des routes marocaines est l’élaboration du Code de la route et "des exceptions dont ont bénéficié les chauffeurs de taxi, à qui on a dispensé le port de la ceinture de sécurité ou encore de l’exonération provisoire des conducteurs d’engins agricoles et de BTP de l’obligation de posséder un permis de conduire". Autre raison invoquée, le manque de contrôle des véhicules par les agents de la circulation qui laissent passer des infractions sans les verbaliser, comme l’excès de vitesse, le défaut de priorité à droite, le non-respect des stop et feu rouge moyennant des pots de vin. Sans oublier bien sur le manque de prudence des usagers, leur incivisme, leur comportement dangereux ou encore l’alcool au volant.

Des accidents qui coûtent 2% du PIB du Maroc

En plus de coûter la vie à des milliers de personnes par an, les accidents de la route ont également un coût économique pour le pays. Plus de 12 milliards de dirhams par an soit 2% du PIB du pays, relève le quotidien. Les assureurs ne sont pas en reste. En 2011, les accidents de la route leur ont fait débourser 4.7 milliards de dirhams dont 3.4 milliards d’indemnisation.

Enfin le quotidien fournit un comparatif des accidents de la route entre le Maroc et certains pays. Le nombre d’accidents de la route au Maroc est 14 fois plus élevé qu’en France, 23.3 fois plus élevé qu’en Suède, 11.7 fois plus élevé qu’aux Etats-Unis, 1. 3 fois plus élevé qu’en Algérie et en Tunisie et 17.5 fois plus élevé qu’en Espagne.

Vidéo de l'accident de bus sur la route nationale reliant Zagora à Marrakech

Evidemment !!
Auteur : lokhz
Date : le 06 septembre 2012 à 01h26
Certaines de vos formulations sont marrantes mais justes :-
Sympa
Amère vérité.
Auteur : Mars007
Date : le 06 septembre 2012 à 00h51
@lokhz
Vous avez lâché le mot qu'il faut : le marocain est GÉNÉTIQUEMENT TORDU point barre. Et rien n'y fera quoi que ce soit. Pourquoi ? Eh bien pour la simple raison que depuis sa tendre enfance le marocain est ÉDUQUÉ à être "débrouillard" mais dans le sens négatif DU MOT. Un "fûté`quoi. dans le langage populaire "9oualbi". Le résultat par n'importe quel moyen. Et le fameux agade arabe dit : "mane chabba 3ala chai chaba 3alai7e" CQFD. Le petit japonais ou coréen est nourri quant à lui au biberon du respect , de l'excellence et de la rigueur . La différence est énormissime à l'âge adulte. À l'intervenant qui insistait que l'état n'est pas assez sévère, je répondrais ceci : l'état est une entité abstraite dont l'autorité est relayée par des agents, c'est à dire des personnes humaines en chair et en os de nationalité marocaine élevée dans la même soupe de "t9oulib" que j'ai décrite auparavant donc quoi de plus normal que les choses aillent de travers et ce de la part de TOUS les intervenants. Nous en sommes au point où le bon citoyen qui respecte les lois, le code de la route, fait la queue sagement,.. etc est la risée de la société. Les valeurs sont sens dessus-dessous. Allez faire une observation à quelqu'un en train de violer la loi et vous verrez sa réaction de brute qui va vous faire regretter votre geste. Voici ce que m'a répondu une brute de ce genre : "On est au Maroc et au Maroc on ne respecte pas la loi" !!!!! Comme si cette affirmation est chose intégrée par tous et que cette brute s'étonne que ce ne soit pas encore le cas pour moi !! Il faudra un renouvellement générationnel et une mutation génétique pour espérer un salut! Une histoire de siècles.
Evidemment II !!!!!!!
Auteur : lokhz
Date : le 05 septembre 2012 à 19h20
Bon nombre de témoignages vont dans le bon sens. Seul bémol, rien ne se fait par qui de droit (Citoyens_Pouvoirs publics).
C'est à croire que c'est marqué dans notre ADN.

Tristre
aveuglement bis
Auteur : sarafansud
Date : le 05 septembre 2012 à 18h49
@ belvedere
si j'ai dis,"état résponsable "c'est imagé.c'est une subtilité linguistique avec un grain d'ironie.ma phrase ,résume une page.
pourquoi ce manque de civisme ?
parce que l'état ne frappe pas du tout la ou ca fait mal.
le portefeuille.
l'état vends (subventionne) le carburant pas chèr.
l'état ne réforme pas les centres de cotrôles téchnique.ce qui permet aux épaves de continer de rouler.
l'état n'a pas imposé une procédure appropriée pour les auto écoles.ce qui fait qu'avec 2000 dh vous avez votre permis.mais vous êtes incapable de conduire une voiture 500m en ville.
la conduite accompagnée n'éxiste pas.elle serait inutile
en l'état actuelle des choses.
personne ne porte de casques.parceque personne ne les oblige.
on passe (le papa,la maman, la fille, le garçon et le bébé) a 5 sur une moto devant un policier fatigué éceuré mal payé .qui scrute l'horizon a la recherche d'un zmagri ou
d'un fougon avec 30 personne a bord,pour faire son travail.(tu connais la chanson des hoba spirit :miloudi,miloudi)
le chauffeur de taxi a sa propre concéption du code de la route.les chauffeurs de camions et des cars ont la leur.
on grille les feux rouge,on ne réspecte pas le stop.on roule a contre sens.on stationne sur les arret de bus..et la liste est tres tres longue.
et pourquoi ce manque de civisme ?
parce que l'état n'est pas assez répressif .l'état n'est pas assez sévère.
le marocain ne peut pat se corriger tout seul.le marocain n'a pas le sens du civisme.
le marocain ne peut se dresser ni marcher droit que si l'état le frappe fortement au portefeuille.
un exemple:un gaz oil a 15 dh et un sans plomb a 18 dh.
avec un vraie contrôle téchnique.40% des épaves vont disparaitre de la circulation.donc moin d'accident.qui peut faire ça a part l'état ?
la saisie immédiate des deux roues sans assurances et sans casque.
qui peut faire ça a part l'état.?
interdiction de faire passer le permis aux analphabétes.
un retrait immédiat du permis pour non respect du stop et du feux .rouge.
qui peut faire ça a part l'état ?
etc,etc.
c'est dans ce sens que je dis:état résponsable
Evidemment !!!
Auteur : lokhz
Date : le 05 septembre 2012 à 18h41
Certes t'as raison !
Je n'ai jamais été aussi stupéfait de ma vie que lorsque j'ai commencé à conduire au Maroc.
Au fait, tout ce qui échappe à l'entendement, à la raison et bon sens fait partie intégrante du mode de penser du conducteur marocain ( Y compris certains de ma propre famille ).
Allez leur parler de ça et vous verrez si vous ne finissez pas par vous taper la tête contre un mur.
C'est un peu comme pour tout le reste, on est les derniers de la classe mais on reste indémontables.
J'ajouterai seulement que les pouvoirs publics ont forcément leur part de responsabilité. C'est tout de même Lbled et personne n'est dupe !!!!!!!!!
Paix et Rahma aux pauvres âmes défuntes.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com