Menu

Sport Publié

Elimination du Maroc de la CAN : Romain Saïss évoque l’«échec» et le «sentiment de honte»

Temps de lecture: 1'
Romain Saïss, évoluant au poste de défenseur au sein du club anglais Wolverhampton Wanderers. / Ph. DR

«Les jours qui ont suivi ont été un peu durs. Difficile de trouver le sommeil. Les nuits étaient courtes. Avec beaucoup de déception, forcément.» Ce sont les mots du Lion de l’Atlas, Romain Saïss dans une interview publiée samedi soir par France Football.

Revenant sur l’élimination du Maroc de la CAN 2019, le défenseur du club anglais Wolverhampton Wanderers Football Club a dit espérer «que les deux semaines de vacances avant la reprise vont [lui] permettre de passer facilement à autre chose et vont faire du bien à la tête». «Quand tu es en famille, tu arrives à relativiser, malgré le fait que ce soit un échec. Car c'est un échec, il faut le dire», a-t-il confié au média français.

«Il y a plein de choses qui passent par la tête. Notamment un sentiment de honte parce qu'on est le Maroc, on aspirait à aller très loin dans cette compétition. Et sans manquer de respect au Bénin, quand tu te fais sortir par cette équipe alors que tu avais la possibilité d'aller loin, c'est rageant.»

Romain Saïss

«Ce qui m'a le plus choqué, c'est le silence du moment où on a perdu à l'arrivée à l'hôtel. Il y avait un silence de mort dans le vestiaire et dans le bus. Ensuite, on pense à toute l'attente qu'il y avait derrière nous», raconte-t-il.

Le footballeur franco-marocain a affirmé que le Onze national a bien préparé ses matchs. «On essaie d'être constamment sérieux car on a toujours envie de faire quelque chose de bien. Mais ça ne suffit pas», a-t-il ajouté. «Quand on joue face à des grosses équipes, on arrive à se mettre au niveau que ce soit à la Coupe du monde, face au Portugal ou à l'Espagne, et à la CAN. Mais face aux "petites" équipes, on est toujours en difficulté donc»...

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com