Menu

Politique Publié

En perte de vitesse en Amérique latine, le Polisario nomme un «ambassadeur» en Bolivie

Temps de lecture: 1'
Mohamed Salem Daha Lehbib et le président bolivien Juan Evo Morales, mercredi à La Paz. / Ph. DR

Après l’annonce du retrait de la reconnaissance de la «RASD» par deux Etats de l’Amérique latine, l’heure est à la mobilisation dans les rangs du Polisario. Ainsi, faisant suite au déplacement de son secrétaire général pour prendre part à l’investiture, en début de semaine, du nouveau président panaméen, le mouvement séparatiste vient de nommer cette semaine Mohamed Salem Daha Lehbib en tant que nouvel «ambassadeur» en Bolivie.

Ainsi, selon l’agence de presse du Front, le représentant a été reçu mercredi par le président bolivien Juan Evo Morales, auquel il a remis ses «lettres de créance». Mohamed Salem Daha Lehbib a «exprimé sa satisfaction pour la réunion tenue avec le président Morales, qu'il a décrite comme un signe de solidarité bolivienne et de soutien au peuple sahraoui», poursuit l’agence du Polisario.

De son côté, le président bolivien a réaffirmé son intention de «continuer à renforcer les relations d'amitié et de fraternité entre l'Etat plurinational de Bolivie» et la «RASD», en abordant des «des sujets d'intérêt commun et sur les moyens de renforcer les relations entre les deux» parties.

En Amérique latine, la Bolivie reste un allié stratégique pour le mouvement de Brahim Ghali. Cet Etat, ayant reconnu la «RASD» en décembre 1982, quatre mois seulement après le Venezuela (août 1982) n’a jamais changé sa position quant au conflit du Sahara occidental, optant pour un alignement sur les positions pro-Polisario.

Pour rappel, à l’issue d’une tournée régionale effectuée par le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita, le président salvadorien Nayib Bukele a annoncé le 15 juin la rupture des relations diplomatiques entre son pays et le Front Polisario et le retrait de la reconnaissance de la «RASD», que le Salvador reconnaissait depuis 1989. La Barbade lui a aussi emboîté le pas avec une annonce similaire faite vendredi 21 juin par la Première ministre de la diplomatie, Mia Mottley, en visite au Maroc.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com