Menu

Archive Religion Publié

Ramadan : Le guide du jeûneur

Ca y est le mois de ramadan est entamé, même pour les plus retardataires…il est indéniable que c’est une période de purification intense, aussi bien physique que spirituelle.

Temps de lecture: 2'
DR

Le jeûne est une période de mise au repos à tous les niveaux et hormis la préparation psychologique de dernière minute, quelques recommandations s’imposent :

- d’abord vous hydrater suffisamment, par prises régulières entre le ftour et le shour d’eau de source, de fruits/ jus de fruits frais, infusions, thé vert/ café (sans excès et sans sucre idéalement)…

- pensez à dormir un minimum car on note souvent une baisse de sommeil importante durant cette période. Preuve à l’appui, il suffit d’observer les gens dans la rue, surtout à la pause déjeuner théorique ou aux alentours du ftour ;

- évitez de vous ruer sur les douceurs en tout genre même si ça excite vos papilles sinon c’est le Maalox assuré ;

- mangez des fruits et légumes crus et/ou cuits, sources naturelles d’eau, de vitamines et de minéraux, de fibres (pour certains)... De plus, votre transit n’en sera qu’amélioré car la constipation guette souvent en cette période. Si elle persiste, une cuillère à soupe d’huile d’olive pour les plus téméraires ou encore une cuillère à café de graines de lin mixées et saupoudrées dans votre harira ou chorba raviront votre appareil digestif !

- limitez les corps gras saturés même si les mliwiyates et le sfouf (ou zemmita) sont délicieux. Optez par contre pour 2 à 3 cuillères à soupe par jour d’une huile vierge de pression à froid d’olive et/ou colza par exemple, de préférence biologique que vous verserez directement sur vos crudités ou votre plat de résistance (c’est le cas de le dire !)

- ayez des lectures apaisantes, ludiques ou ésotériques pour libérer le mental souvent sur-sollicité par des algorithmes à n’en plus finir ou des powerpoint interminables ;

- écoutez des mélodies ou chants mystiques par exemple réconfortants pour l’âme et l’esprit ;

- profitez de la rupture du jeûne pour partager des moments précieux avec vos proches et mangez surtout lentement et avec frugalité pour ne pas trop brusquer votre pauvre estomac qui a crié famine plusieurs heures durant ;

- accordez vous un moment de recueillement pour renforcer votre lucidité et votre intuition ;

Les pécautions à prendre

Si le jeûne présente des bénéfices pour les personnes dites en «bonne santé», des précautions sont à prendre en cas de maladie déclarée. Il est alors impératif de suivre scrupuleusement les conseils judicieux de votre médecin traitant et de prêter attention aux prises médicamenteuses.

Parmi les contre-indications absolues du jeûne et nécessitant le cas échéant un suivi médicalisé fortement conseillé, on notera principalement :
- le diabète «maigre» ou insulino-dépendant
- les femmes enceintes (ne pas dépasser 24h sans prise alimentaire) ou allaitantes et les nourrissons
- les malades dévitalisés voire anergiques
- les dépressions graves et les psychoses
- les malades sous médications chimiques lourdes
- les myopathies : pathologies musculaires dégénératives
- les néphropathies : insuffisances rénales vraies
- les cardiopathies
- toutes les pathologies lourdes (type cancer) nécessitant une médication lourde
- l’hypotension artérielle aigue

D’autres contre-indications relatives, sont à prendre en considération également :
- la fatigue chronique ou l’hyposthénie
- la maigreur intense
- les névroses type boulimie, anorexie, angoisses…
- les travailleurs de force
- les grands sportifs
- les personnes âgées ou jeunes enfants : cela dépend de la force vitale de la personne et de son état de santé
- la tuberculose évolutive
- les insuffisants hépatiques : cirrhose…

Saisissez donc cette occasion ramadanesque pour vous transformer un peu plus chaque jour et partager des moments précieux avec vous-mêmes et vos proches.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com