Menu

Religion Publié

Religion : Les chiites marocains solidaires avec le chrétien de Taounate, condamné à 30 mois de prison

La condamnation, mardi par le tribunal de première instance de Taounate, d’un jeune pour avoir embrassé la foi chrétienne a remis en selle le débat sur la liberté de conscience, éclipsé de l’actualité voilà plus de deux ans. Si les laïcs nationaux ne se sont pas mobilisés pour défendre l’habitant de Aïn Aïcha, les chiites marocains ont saisi cette occasion pour plaider le respect de ce principe et demander l’abrogation de l’article 220 du code pénal.

Temps de lecture: 2'
DR

Les  chiites marocains se solidarisent avec le jeune de Taounate, condamné à trente mois de prison, pour être converti au christianisme. Mieux encore, ils défendent le droit à la liberté de conscience. Une position exprimée, d'ailleurs, sur le site de La ligne Rissali. Les rivaux des sunnites craignent, en effet, de subir à leur tour les conséquences de l’article 220 du code pénal, notamment le passage où il est mentionné clairement la condamnation de toute tentative dans «le but d'ébranler la foi d'un musulman». Ils se sentent, également, dans le viseur.

Les chiites veulent l’abrogation de l’article 220 du code pénal

Les chiites considèrent que la peine de 30 mois infligée au marchand ambulant de Taounate est «une violation d’une part de la Constitution, laquelle a banni la discrimination en raison de la confession, et d’autre part des pactes internationaux liés aux droits de l’Homme».  Ils se réfèrent à l’article 18 de la Déclaration universelle de l’ONU des droits de l’Homme de 1948 : « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites».

Les chiites soulignent, par ailleurs, que ce verdict est «une interprétation arbitraire de l’article 220 du code pénal». Et du coup, ils demandent son abrogation.

Le prosélytisme de l’islam malékite sunnite est autorisé, le reste non

Bien que la loi fondamentale du 1er juillet 2011 dans son préambule et les articles 3 et 41 insistent sur la garantie accordée à «tous» de la «libre exercice du culte», la pratique a montré que des obstacles se dressent contre un tel droit. Dans son rapport 2013 sur les libertés religieuses dans le monde, le département d'Etat américain a relevé que la loi marocaine «autorise la prédication de l’islam sunnite selon le rite malékite mais elle prohibe toute tentative de convertir les sunnites malékites à d’autres religions» ou rites.

En 2010, lors de l’expulsion de chrétiens étrangers dans le sillage de l’affaire de l’orphelinat de Aïn Leuh, les chiites marocains ont souffert, également, des conséquences de cette main ferme des autorités contre les minorités religieuses. Pour mémoire, à l’époque le MUR (Mouvement unité et réforme, bras prédicateur du PJD) et le ministère des Affaires islamiques avaient fait campagne, tambour battant, contre les courants qui menacent «la sécurité confessionnelle des Marocains». Une allusion aux chrétiens et aux chiites.

lol
Auteur : xxririXX
Date : le 15 mars 2014 à 22h27
Dans mon classement personnel Taounate est l une des villes les plus dégueulasse que je connais; ni aller surtout pas avec vos filles et vos femmes, c'est effrayant!!!
lol
Auteur : xxririXX
Date : le 15 mars 2014 à 22h26
Dans mon classement personnel Taounate est l une des villes les plus dégueulasse que je connais; ni aller surtout pas avec vos filles et vos femmes, c'est effrayant!!!
Chretiens marocains
Auteur : COCO38
Date : le 14 septembre 2013 à 11h57
Merci de votre promptitude à répondre , les coptes que vous connaissez sont ils marocains?
bonjour
Auteur : Safadîn
Date : le 14 septembre 2013 à 11h35
a Casablanca même, j'ai bcp d'amis côptes (chrétiens) et il y en a pas mal au Maroc..
A chegga
Auteur : COCO38
Date : le 14 septembre 2013 à 11h05
C'est quoi ce délire ? des chrétiens marocains tu en connais? j'ai 75 ans et je n'en ai jamais connu au Maroc, la seule Religion que ce dernier tolérait c'est le judaïsme,parce qu'on ne pouvait faire autrement ,il existait bien avant l’avènement de l'Islam ,et même ces pauvres juifs on leur a fait voir de ttes les couleurs ,l'étoile jaune de David si c'est Hitler qui l'a imposée aux juifs ,figure toi que la rouelle a été inventée au Maroc bien avant. Les mellahs sont bien antérieurs au pogroms, en cas de litige entre un juif et un musulman (le juif il fallait qu'il produise 12 témoins ,quant au musulman 2 suffisaient amplement , un juif n'avait pas le droit de monter un cheval,mais l’âne (afin qu'il ne soit pas plus haut qu'un musulman) Leur sort c'est un peu amélioré à partir de 1912 ,bien sur ils n'ont pas bénéficié de la loi Cremieux , comme leurs coreligionnaires d'Algerie , la loi française les a mieux protégés, alors de grâce ta pseudo tolérance des musulmans (certes l'islam est tolérant ,mais pas les musulmans),tu dis que les évangélistes ,les sionistes ect cherchent à déstabiliser les musulmans , ces derniers s'en passent du concours de tierces ,il s’en chargent de la tache et avec brio .Et à titre perso je vais te raconter ma vie plein de trous ,bien qu'elle ne t’intéresse pas à juste titre ( j'ai vécu les 2/3 de ma vie dans une contrée où nous étions 14 musulmans,feu mon épouse était Protestante ,mes enfants et petits enfants sont protestants, figure toi maintenant que je suis au crépuscule de ma vie ,j'ai des biens au Maroc mais mes enfants du fait qu'ils sont chrétiens,ils ne peuvent hériter de moi ( par contre un marocain peut hériter même d'un martien) stp si tu me répondais pour me dire que je suis athée, voué à l'enfer ,épargne ta salive ,j'ai rédigé mon testament,je serai incinéré .
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com