Menu

Politique Publié

En pleine crise avec le RNI, le PAM courtise l'Union constitutionnelle

Le secrétaire général du Parti de l'authenticité et de la modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi a rencontré jeudi le secrétaire général de l'Union constitutionnelle, Mohamed Sajid, en plein crise entre le parti du Tracteur et le RNl, allié de l’UC.

Temps de lecture: 2'
Les dirigeants du PAM et de l'UC, jeudi au siège de l'Union constitutionnelle à Casablanca. / PAM

Dans le cadre de ses réunions avec les formations politiques, ayant concerné jusque-là le PPS et le parti de l’Istiqlal, les responsables du PAM ont rencontré, jeudi à Casablanca, leurs homologues de l’Union constitutionnelle (UC).

Une occasion pour Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du PAM, de discuter d'un ensemble de questions d'intérêt commun avec Mohamed Sajid, secrétaire général de l’UC, rapporte le PAM sur son site officiel. Le secrétaire général du PAM était accompagné de Rachid El-Abdi, président du groupe parlementaire du parti à la Chambre des représentants. Selon la même source, un certain nombre de dirigeants du Parti du Cheval ont assisté à cette réunion.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette rencontre, Mohamed Sajid n’a pas tari d’éloge sur «la nouvelle stratégie et le discours adoptés par le secrétaire général du PAM dans les relations avec les partis politiques». «Cela sert la démocratie dans notre pays parce qu'il est basé sur le respect mutuel et l'intérêt suprême du pays», a-t-il ajouté.

Tout comme avec Mohamed Nabil Benabdallah et Nizar Baraka, les deux responsables du PAM et de l’UC ont abordé le sujet des prochaines élections. «Nous avons conclu qu'il était nécessaire de discuter des moyens de parvenir à des consensus, afin d'épargner à notre pays les crises qui sont indispensables, en particulier dans ces conditions économiques et sociales exceptionnelles dans lesquelles nous vivons, et qui nous obligent à laisser de côté les problèmes marginaux et politiques», indique Mohamed Sajid.

Une rencontre en pleine tension entre le Tracteur et la Colombe

Mais la rencontre entre Ouahbi et Sajid soulève de nombreuses questions, d'autant plus qu'il coïncide avec l'accroissement des divergences entre le PAM et le RNI, qui se considère comme l'allié, pour ne pas dire le parrain, de l'Union constitutionnelle. Le Cheval et la Colombe forment d'ailleurs une équipe unifiée au Parlement sous le nom du Rassemblement constitutionnel.

Or, le mois dernier, le secrétaire général du PAM a pris des contacts afin de former une commission d'enquête parlementaire pour examiner tout ce qui concerne la gestion du ministère de la Jeunesse et des sports sous Rachid Talbi Alami, membre du bureau politique du RNI. Quelques jours jours plus tard, l’ancien ministre a fustigé le PAM, regrettant que la formation politique «ait atteint un tel niveau avec sa nouvelle direction» et affirmant que «le PAM mérite un leader à son image et à celle de son équipe parlementaire». Des sources médiatiques ont affirmé cette semaine que les propos de Talbi Alami ont irrité les dirigeants du PAM, poussant Abdellatif Ouahbi à «annuler une réunion avec Aziz Akhannouch», secrétaire général du RNI.

La rencontre entre le PAM et l’UC intervient aussi au moment où les liens entre le parti de Mohamed Sajid et le RNI ont été affectés par plusieurs polémiques. L’année dernière, l’Union constitutionnelle avait menacé de se désengager de son mariage avec le RNI, en raison de la «marginalisation», du «manque de respect» et de «l'absence d'égalité des chances» entre les représentants des deux partis au Parlement.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com