Menu

Politique Publié

Le PAM veut une commission d’enquête sur la «mauvaise gestion» du RNIste Rachid Talbi Alami

Après quelques mois de trêve, le torchon brûle à nouveau entre le RNI et le PAM, deux formations pourtant très proches. Le chef du Tracteur attaque la «mauvaise gestion» du ministère de la Jeunesse et des Sports sous Rachid Talbi Alami.

Temps de lecture: 2'
Rachid Talbi Alami, membre du bureau politique du RNI et ancien ministre de la Jeunesse et des sports. / DR

Le secrétaire général du PAM, Abdellatif Ouahbi a décidé de se saisir des révélations relayées par plusieurs médias sur la facture du site d’internet réalisé par le ministère de la Jeunesse et des Sports, du temps Rachid Talbi Alami. Le site vacances.gov.ma aurait ainsi couté 2 500 000 dirhams (au lieu d'un coût estimé de 200 000 dirhams), selon le rapport de l’Inspection générale du ministère des Finances.

Abdellatif Ouahbi a annoncé, dimanche 28 juin dans des déclarations à la presse de son parti, avoir contacté le président du groupe de députés du PAM et avec des dirigeants de partis de l’opposition afin de «coordonner et d’appuyer la demande que le PAM prévoit de présenter pour la constitution d’une commission d’enquête parlementaire sur cette affaire».

Le projet de la requête, précise Ouahbi, porte également sur «les appels d’offre» lancés, «les contrats» conclus ainsi que les «budgets dépensés» durant l’ère de Talbi Alami du RNI à la tête de ce département (5 avril 2017-9 octobre 2019).

Une réponse aux départs de parlementaires du PAM vers le RNI ?

En vertu de l’article 67 de la Constitution du 1er juillet 2011, les commissions d’enquêtes «peuvent être créées à l’initiative du Roi ou à la demande du tiers des membres de la Chambre des Représentants, ou du tiers des membres de la Chambre des Conseillers». Abdellatif Ouahbi réussira-t-il à convaincre 131 députés pour signer sa demande ?

L’entreprise parait difficile alors qu’il n’est pas certain de l’adhésion de ses propres parlementaires. Et pour cause, de nombreux élus du PAM se préparent à descendre du Tracteur pour rejoindre massivement les rangs du RNI. «Les négociations avec la Colombe sont prometteuses. Les personnes concernées par cette transhumance sont des notables dans leurs circonscriptions, capables de remporter leurs sièges sous les couleurs de n’importe quelle formation politique», nous confie une source au PAM.

«Actuellement, ils ne peuvent annoncer leurs démissions du PAM pour ne pas perdre le titre de député. Ils vont sans doute attendre jusqu’à l’approche des élections législatives de 2021 pour officialiser leurs départs», ajoute notre source.

Outre l’obstacle du quorum, le secrétaire général du PAM doit être en mesure d’apporter des preuves accablant l’ancien ministre de la Jeunesse et des sports du RNI, sachant que les rapports de l’Inspection générale du ministère des Finances ne sont accessibles au grand public. 

La gestion financière de Rachid Talbi du ministère de la Jeunesse et des sports a été déjà remise en question par son successeur El Hassan Abyaba. Avant son limogeage, le 7 avril par le roi Mohammed VI, il avait demandé à la Cour des comptes d’effectuer un audit du budget consacré aux Jeux africains organisés à Rabat du 19 au 31 août 2019.

Article modifié le 2020.06.30 à 11h26

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate