En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié

Depuis Alger, le Polisario demande une «intervention militaire» de l’UA contre le Maroc

Le Polisario jette un nouveau pavé dans la marre. Il demande à l’Union africaine une intervention militaire contre le Maroc.

Temps de lecture: 2'
DR

Sentant le vent souffler en sa faveur, le Polisario élève le niveau de ses revendications. Si au début des travaux du 30e sommet de l’Union africaine, tenu fin janvier à Addis-Abeba, le front sollicitait seulement l’organisation des aides humanitaires il passe désormais aux pressions militaires.

Lundi après-midi, et depuis Alger, son «ministre des Affaires étrangères», a demandé «une intervention militaire de l’UA au cas où le Maroc refuse la solution pacifique au conflit du Sahara occidental et dans le cas où il rejette les négociations directes, formule envisagée par l'Envoyé spécial des Nations-unies, Horst Köhler», rapporte l'APS.

C’est la première fois que le mouvement séparatiste  exprime une telle position. Est-ce l'expression d'une nouvelle fuite en avant sans conséquence où le premier pas vers un durcissement, menace de plus en plus récurrenten venant du Polisario ?

Une surenchère pour contraindre le Maroc à accorder un rôle à l’UA

«Aux termes des dispositions de l'Acte constitutif qui octroie aux Etats membres de l'organisation panafricaine de demander l'intervention militaire pour libérer tout pays agressé, pour libérer son territoire, chacun va tirer à son niveau les conclusions qui s'imposent», a expliqué Mohamed Salem Ould Salek.

Le responsable se réfère à l’alinéa j de l’article 4 de la Charte de l’Union africaine. Un texte qui insiste sur le «droit des Etats membres de solliciter l’intervention de l’Union pour restaurer la paix et la sécurité».

Néanmoins, le fil entre les rêves d’Ould Salek et la réalité du terrain n’est pas si ténu que laissent entendre les propos du cadre du Polisario formulés depuis la capitale algérienne. L’UA peine en effet à assurer le financement de ses «missions de paix». Que dire alors du lancement d’éventuelles «opérations militaires» et de surcroît contre une des principales puissances militaires en Afrique ? Enfin, quels pays africains s’embarqueraient dans une telle aventure ?

Par cette nouvelle surenchère, le Polisario et ses alliés, en Afrique et ailleurs, ambitionnent de contraindre le Maroc à accepter d’accorder un rôle à l’UA dans la résolution du conflit, d'accepter les recommandations du Conseil de paix et de sécurité et d'accepter l'envoyé de l'UA au Sahara occidental, Joaquim Chisano.

66 commentaires
axis7
Date : le 09 février 2018 à 13h01
Imagine t-on des separatistes algériens menacer l'Algérie d'attaque militaire depuis... Rabat??? C'est tellement enorme que ce genre d'hostilité ouverte couverte par un regime algérien hypocrite ne fait plus réagir personne. Le pouvoir algerien ose se dire non concerné par le sahara marocain. A vomir. Et c'est ce même regime algerien qui fait tout un cirque au Maroc pour un oui ou un non, qui tolère l'intolérable. Il ne fait que retarder son propre développement de toute façon en bloquant l'UMA de cette façon ordurière outre de se couvrir de ridicule aux yeux du monde et de honte au yeux de Dieu qui a sacralisé le respect du voisin par son Prophète ( PSSL). tfou!
Farmo
Date : le 09 février 2018 à 02h05
Hola concitoyens holà khouty les lions dignes fils des héros de zellaqua oued almakhazine oued Isly et j'en passe Mon cœur chavire de liesse et déborde de fierté à vous voir tous l'un après l'autre déclamer haut et fort les droits inaliénables et historiques de notre nation millénaire sur ses terres historiques spoliés par les perfides croisés pour créer l'entité batarde qui se chargera à jamais de décliner leur dessein maléfique visant à bloquer l'avènement de l'empire Marocain à l'instar de ce qu'a perpétrer les britanniques à l'encontre de l'empire ottoman ( soulèvement des arméniens kurdes arabes..) Le zwawi uma5 se croyait en terrain conquis ici sur yabilady il a cru dur comme fer qu'en nous baratinant avec de la palabre sorti tout droit de la littérature des sages de Zion démocratie fraternité référendum par ci référendum par la nous les gentils marocains on allait lui offrir oujda sur un plateau argenté mais il en a pris pour sa gouverne il sait maintenant c quoi la différence entre un mgharbi horr et un parvenu de zwawi ( zwawas sont la 1ère peuplade qui ont collaboré avec les français après la défaite des turcs en Algérie ils en ont créé une armée les régiments de zouaves pour mater la rébellion de leurs frères des autres ethnies c un peu les 1er harkis) donc le zwawi a voulu faire le zouave avec lmgharba de yabilady mais il a été remis en cage Le zouave uma5 du grand zoo dfransa ( Léopold le Belge avait le Congo comme zoo alors que leur papa de Gaulle à lalgerie française ) Au fait je vous jure que c pas moi qui ait inventé cette affaire de zoo c Frantz fanon un martiniquais je crois sympathisant des fellaghas qui voyant comment la france traiter les algériens il disait que l'Algérie française était un zoo
charmeur de serpent
Date : le 08 février 2018 à 23h53
Alors pourquoi l'Algérie refuse de recenser et d'identifier les sahraouis de Tindouf avant de demander le référendum ? C'est facile pour un algérien de demander de ne pas rabâcher le disque de l'Histoire parce que, tout simplement, il n'a pas d'Histoire et c'est pour cela justement que les dirigeants algériens ne reconnaissent que les frontières héritées de MAMA FRANSA et ils se fichent de l'Histoire même si cette Histoire prouve qu'ils occupent des territoires qui ne sont pas les leurs. Donc, avant de nous donner des leçons de fratérnité et du "UMA", commencez par être honnête avec vous-même avant de l'être avec les autres.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com