Menu

Mode Publié

Diaspo #18 : Oumayma Boumeshouli, quand le style influence la mode

Oumayma Boumeshouli est une blogueuse d’origine marocaine native d’Amsterdam. À travers sa plateforme, elle inspire les jeunes filles à travers son style tout en préservant son héritage marocain.

Temps de lecture: 2'
Oumayma Boumeshouli, quand le style influence la mode. Ph. Instagram Oumayma Boumeshouli

Inspirer. Tel est le maître-mot d’Oumayma Boumeshouli, une blogueuse néerlandaise d’origine marocaine. Depuis cinq ans, cette jeune femme de 22 ans customise les look des marques que les jeunes filles s’arrachent et partage ses clichés sur Instagram. Pour Yabiladi, elle revient sur sa culture, naturellement imprégnée de l’héritage marocain, et son expérience dans l’industrie de la mode.

«Je suis ce qu’on appelle aujourd’hui une ‘Instagrameuse’. J’ai lancé un blog en 2012 pour partager mes idées de tenue et beaucoup de gens ont aimé ce que je faisais», nous confie-t-elle. Deux ans après le lancement de la première version d’Instagram, en 2010, elle profite de cette aubaine sur la Toile et parvient à s’attirer les faveurs des internautes à travers les photos qu’elle partage. Son crédo : chic et simple. «J’ai commencé à avoir de plus en plus de followers, ce qui m’a permis de me faire connaître auprès des marques. Certaines ont été intéressées par mon profil et m’ont proposé de collaborer avec elles pour la conception des look», raconte Oumayma Boumeshouli.

«J’ai commencé à publier des photos dans l’espoir de devenir styliste. Ce dont je rêve, c’est de pouvoir présenter mon portfolio et de taper dans l’œil d’un grand magazine.»

Du chemin, l’ambitieuse Oumayma en a parcouru depuis son premier post sur Instagram. Entre shooting et design, cette native d’Amsterdam collabore aujourd’hui avec des griffes françaises et américaines. Et pas des moindre : «Je travaille notamment avec Tommy Hilfiger, Moncler et Balenciaga.»

Voyages, voyages

Au quotidien, cette blogueuse répartit ses semaines entre les journées dédiées au tournage et celles consacrées au desk. «Quand je travaille au bureau, je rédige des propositions de collaboration pour des marques avec lesquelles j’aimerais travailler. L’entreprise sélectionne dans un premier temps les produits qu’elle veut que j’utilise et me laisse le soin de les assembler les unes avec les autres comme je le souhaite», précise Oumayma Boumeshouli.

Plus encore, la jeune femme est régulièrement amenée à voyager lorsqu’elle collabore avec une marque. Direction la ville ocre ce mois-ci : «Je dois aller à Marrakech pour réaliser un look-book complet pour dix tenues et les publier d’ici les deux prochaines semaines.»

Avant de devenir blogueuse à plein temps, cette passionnée de mode a fréquenté les rangs de l’université pour suivre des études de communication. Un parcours universitaire qui s’est vite achevé lorsqu’elle a réalisé qu’elle souhaitait vivre de sa passion pour la mode. «C’est la meilleure décision que j'ai prise», estime Oumayma Boumeshouli.

«Mes parents ont été assez durs avec moi lorsque je leur ai dit que je voulais quitter l’école pour m’investir à fond dans la mode. Je leur ai demandé de me faire confiance et de croire en ce que je faisais. Preuve en est que ça s’est avéré fructueux !»

«Beaucoup de designers internationaux s’inspirent de nos traditions»

Et pour cause, la blogueuse vit désormais de ce qui était autrefois son passe-temps. Elle a aujourd’hui sa petite entreprise avec quelques employés qui l’aident à gravir les échelons de l’impitoyable industrie de la mode. «Il y a quelques mois, j’ai lancé une page dédiée à mon style. Je suis désormais directrice artistique et habille des modèles pour différentes marques», dit-elle, voyant à travers ses activités sur la Toile un plan B pour sa carrière.

Celle qui a décroché ce mois-ci la prestigieuse couverture de Vogue Arabia est déterminée à revendiquer ses origines marocaines. Dans ses look-book, elle présente notamment la djellaba et les célèbres babouches. «Beaucoup de designers internationaux viennent au Maroc et s’inspirent de nos traditions. Ils sont nombreux à présenter des caftans dans leurs collections. Je veux être de ceux-là.»

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com