Menu

Politique Publié

Maroc : La première réaction politique à l'agression des homosexuels vient de l’UC

Les revendications des homosexuels au Maroc viennent de recevoir le soutien, toutefois mesuré, d’un parti politique. L’Union constitutionnelle (opposition) affirme que l’agression de deux hommes à Béni Mellal menace «les droits et les libertés individuelles des personnes». La formation invite le gouvernement à sévir contre les brigades de la vertu.

Temps de lecture: 2'
DR

Après la vague de soutien des associations, c'est autour de l’Union constitutionnelle d'exprimer son entière solidarité avec les homosexuels en général et particulièrement ceux violemment pris pour cible à Béni Mellal. L’agression subie par les deux hommes «n’est pas un acte isolé. C’est un grave indicateur sur un phénomène gravissime (…) qui menace les droits et les libertés individuelles des personnes», note l’UC dans un communiqué publié hier soir.

Le parti du Cheval plaide pour la «protection de la vie privée des personnes», «à préserver l’inviolabilité des maisons» et «à la défense des libertés individuelles». L’UC de Mohamed Sajid rappelle également «la nécessité de donner au concept de l’Etat des institutions toute sa signification pratique sur la vie quotidienne des citoyens».

Agir contre la montée des actes des «brigades de la vertu»

La formation d’opposition a invité le gouvernement Benkirane à «assumer pleinement ses responsabilités» et ce en veillant «à garantir l’intégrité physique des citoyens» de «punir les violeurs de domiciles» et de «sévir contre les groupes et les bandes qui cherchent à se faire justice eux même et répandent la terreur au nom de leur perception de la morale, de la religion et des valeurs».

En prenant officiellement position pour les droits des homosexuels, l’Union constitutionnelle se démarque des autres partis qui observent jusqu'à présent un total silence sur cette question. Leur réaction tranche avec les réactions en cascades de ces mêmes enseignes politiques, à l’exception du PJD, dans l’affaire des deux filles qui avait été prises à partie à Inezgane à cause de jupes jugées trop courtes.

Force est de constater que l’appui de l’Union constitutionnelle aux revendications des homosexuels reste tout de même mesuré. L’UC a évité, dans son communiqué, d’appeler à l’abrogation de l’article 489 du code pénal pénalisant l’homosexualité de peines d’emprisonnement allant de «six mois à trois ans» et «d'une amende de 200 à 1 000 dirhams».

Soyez le premier à donner votre avis...
libertés oú non
Auteur : ahmed 3
Date : le 01 avril 2016 à 20h15
Je suis pour la loi marocaine contre l'homosexualité car elle puni cet acte mais sans trop en faire comme dans certains pays oú la peine de mort ou des condamnations lourdes sont requisent..Donc je suis pour le respect de cette lois sans oublier de punir les agrésseurs de ces personnes pour faire véhiculer que le Maroc et un état de droit.N'oublions pas que l'islam condamne l'homosexualité donc fesant attention à ne pas trop écouter les éxtrémisistes laïcards d'Europe et surtout de FRANCE.Salam
Correction
Auteur : elyagoubimhamed
Date : le 01 avril 2016 à 14h48
Pour faciler l'accès au site :
www.cvjn.over-blog.com


Avec toutes mes excuses

M'hamed EL Yagoubi
Réaction à l'agression des homosexuels
Auteur : elyagoubimhamed
Date : le 01 avril 2016 à 02h49
Je viens de prendre connaissance du drame dans la presse surtout dans le journal Libération version électronique www.liberation.fr du 29 mars 2016. Voir le le lien : http://www.liberation.fr/planete/2016/03/29/agression-homophobe-au-maroc-quatre-mois-ferme-pour-la-victime_1442579

Il est légitime de condamner tout acte qui porte atteinte à l'intégrité physique et psychique d'une personne quelque soit la motivation de l'auteur. C'est une question des droits de l'homme.
Je m'indigne de l'hypocrisie et de la médiocrité de la presse conventionnelle en France surtout la manière dont elle a traité cette agression. Je m'interroge sur le fonctionnement de la rédaction et des journalistes ou correspondants de ce journal alors que j'avais déjà envoyé un projet d'article sur un fait grave à Aix-en-Provence. La mort de ma compagne Nathalie à cause de la maltraitance psychiatrique le 31 janvier 2014. Après avoir relancé plusieurs fois la rédaction de ce journal et autres, j'ai compris que ce sujet relève des tabous dans ce pays. L'auto-censure est plus lourde et plus forte.
Cette presse, excelle dans la présentation des sujets anecdotiques concernant d'autres pays comme le Maroc parce qu'elle aime parler de l'exotique et du lointain dans un langage hérité d'une vision coloniale bien enracinée dans l'imaginaire. Je parle de cet article dans liberation.fr parce qu'il y avait plus 150 commentaires absurdes, commentaires des personnes qui ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre. C'est pourquoi j'invite tous les lecteurs de yabiladi de lire les articles publiés dans le blog : www.cvjn-over-blog.com pour comprendre comment fonctionne la maltraitance psychiatrique en France et surtout comment la presse conventionnelle évite de façon volontaire et systématique d'en parler. Je reviendrai sur ce sujet pour un projet de publication sur le site yabiladi. Merci.

M'hamed EL Yagoubi

France
separation des pouvoirs
Auteur : Lassurer
Date : le 31 mars 2016 à 17h52
Si des politiciens des partis politiques sont incapanles de respecter les decisions de justice et avant ça les loi du pays, je ne vois pas comment le simple citoyen sera convaincu de la respectabilité des lois et des institutions.
Une decision de justice est attaquable devant les tribunaux et non pas dans des trubines bidons comme celles de ce parti archaïque
La loi marocain punie la debauche public, le tribunal est souverain, le tribunal a rendu un jugement en s'appuyant sur des lois
Pour une fois, bravo la justice marocaine. Pas de place aux vendus parmi nous.
Votre liberté de faire ce que vous voulez vous l'appliquez chez vous et non pas dans un espace public
Si, toi porte parole de ce parti bidon, ça te derange pas que ton fils exhibe ses fesses publiquement, les autres marocains ça les choque
De quoi je me mêle?
Auteur : Krim
Date : le 31 mars 2016 à 14h20
Pourquoi les gens mettent leur nez dans la vie privée des autres. Pourquoi ils se donnent le droit d´aller frapper qlq´un d´autre pour une raison ou une autre. C´ést l´anarchie. Allez porter plainte si vous vous sentez agréssé par un comportement homosexuel. Expliquer au juge les douleurs dont vous souffrez par la présence d´homosexuels dans votre environement.
Si vous avez un peu d´intelligence et vous vous poser la question, vous allez demander de l´aide á un psychiatre.
Sinon vous êtes un mouton faisant partie d´un troupeau de moutons dont le mecanisme de reflexion ne s´est jamais déclenché. Yallatif

Dernière modification le 31/03/2016 14:21
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate