En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié Le 09/03/2016 à 09h24

Sahara : Le torchon brûle entre le Maroc et Ban Ki-moon

Les relations se tendent à nouveau entre le Maroc et le secrétaire général des Nations Unies. En cause, des propos tenus par Ban Ki-moon dans les camps de Tindouf. Des tensions qui rappellent celles d’avril 2014. Détails.

DR

Le Maroc a pris tout son temps pour réagir à la visite de Ban Ki-moon aux camps de Tindouf. Il est clair que Rabat n’a pas apprécié certaines déclarations du secrétaire général des Nations Unies lors de sa tournée dans la région. Et il le fait savoir par un communiqué, publié très tard dans la soirée du mardi 8 mars, portant la signature du gouvernement Benkirane. Des propos fermement condamnés par l’exécutif parce qu’ils sont «inappropriés politiquement, inédits dans les annales de ses prédécesseurs et contraires aux résolutions du Conseil de sécurité. Ces propos outrageux blessent les sentiments de l’ensemble du peuple marocain».

Le texte évite cependant d’apporter des exemples des «dérapages verbaux» du Sud-coréen. Mais de toute évidence, le gouvernement marocain doit faire référence aux appels de Ban à la communauté internationale pour «agir», «le monde ne peut continuer à négliger les sahraouis» ou encore l’ONU «fera son possible pour organiser un référendum d’autodétermination» au Sahara occidental. Pire, il a même qualifié la présence marocaine dans la province d’ «occupation».

Ban se fait l’avocat du Polisario

Autant de prises de positions qui sont d’habitude propres à des ONG très proches des thèses du Polisario et non du secrétaire général de l’ONU tenu de respecter la neutralité de son organisation. C’est ce que d’ailleurs dénonce le gouvernement, soulignant que Ban «s’est départi de sa neutralité, de son objectivité et de son impartialité, affichant ouvertement une indulgence coupable avec un Etat fantoche, dépourvu de tous les attributs, sans territoire, ni population, ni drapeau reconnu».

Outre le verbe, les griefs de Rabat portent également sur un acte de Ban Ki-moon lors de son passage chez le Polisario. «Le Secrétaire général s’est malheureusement laissé instrumentaliser pour donner crédit à des prétentions fallacieuses des autres parties», déplore le gouvernement. Une allusion aux conditions de la visite effectuée samedi 5 mars par Ban à Bir Lahlou, une localité appartenant à la zone tampon. C’est justement à ce titre que des casques bleus y sont stationnés depuis la conclusion du cessez-le-feu de septembre 1991. Rabat a été agacée par la présence à Bir Lahlou de Boukhari Ahmed, représentant du Polisario aux Nations Unies, aux côtés du Sud-coréen. Pire, Ban a accepté l’invitation d’échanger des amabilités avec le polisarien dans une «khaima» décorée par un drapeau du Front.

Le précédent de 2014

Ces prises de positions ne constituent pas pour autant une surprise, Ban Ki-moon ayant régulièrement appuyé les thèses du Polisario. En avril 2014, il avait présenté un rapport devant le Conseil de sécurité hostile aux intérêts du Maroc, recommandant l’instauration d’un «mécanisme de surveillance des droits humains soutenu, indépendant et impartial», uniquement dans la partie du territoire contrôlée par le royaume.

La réaction du Maroc avait été immédiate par la voix du roi Mohammed VI. Au cours d’une conversation téléphonique avec Ban, il avait «attiré l’attention du secrétaire général sur l’impératif de préserver les paramètres de la négociation tels qu’ils sont définis par le Conseil de sécurité, de sauvegarder le cadre et les modalités actuels de l’implication de l’ONU et d’éviter les approches partiales, et les options périlleuses», soulignait un communiqué du cabinet royal. Et le souverain de mettre en garde contre les conséquences de tout écart de cette voie qui «serait fatal pour le processus en cours et porteur de danger pour toute l’implication de l’ONU dans le dossier».

Ce ton ferme a fini par persuader Ban Ki-moon de réviser sa position une année plus tard, présentant un rapport équilibré. Le secrétaire général quittera définitivement ses fonctions à la tête des Nations Unies en décembre 2016.

Soyez le premier à donner votre avis...
Tu me fais pleurer
Auteur : UnChamali
Date : le 15 mars 2016 à 21h35
Votre douloureuse histoire récente civile et internationale, vous empêche de parler de vous même avec mesure et raison.
Ton commentaire donne le vertige : )

Chez nous, Marocains j'aime cette capacité à l'auto-critique, et l'humilité qui nous caractérise.
Chez vous, une fierté mal placée vous empêche de voir les situations telles qu'elles sont.
Tu cites (prostitution, drogue, violence), en disant que c'est spécifique au Maroc ? Tout ça existe autant, voir plus, dans ton pays.

La différence, c'est que nous nous en parlons, Nous sommes suffisamment mature pour en débattre.
Notre presse traite les sujets sensibles, et médiatise les faits dérangeants. Nos artistes, chanteurs, réalisateurs de film osent et poussent toujours plus loin en génèrant les débats, preuve que le pays avance.

Hors vous toujours incapable de voir ce qui saute aux yeux du reste de l'humanité concernant ton pays.
La faillite totale de votre politique, sur quasi tous les plans. Des années de bulle et de pétrole au plus haut, pour un pays qui fait toujours peine à voir, où personne ne songe à aller sauf par obligation familiale ou professionnelle. Tu parles de PIB, mais cette 'moyenne' démontre à quel point votre peuple ne récupère que les miettes de vos richesses.

L'alphabétisation ? Pour quel résultat chez vous ? Si nos analphabètes se lèvent le matin pour nourrir le pays, et qu'ils ont de l'or dans les mains. Toujours mieux que des 'alphabétisés' fonctionnaires assistés et incapable d'aucune production

Tu parles du nombre de réfugié, comme s'il y avait une compétition à savoir celui qui en accueille le plus ? Le Maroc et son détroit de Gibraltar en font un point de passage obligé pour les réfugiés et clandestins. Nous sommes beaucoup plus confrontés que l'Algérie aux migrations et leur gestion. Tu parles aussi de conflit avec l'Espagne ? Tu ne connais décidément aucun de tes sujets. As tu jamais visité le sud de l'Espagne, et le nord du Maroc ? Combien de personnes transitent entre les deux pays tous les jours, et constater la force des liens ?

Tes gouvernants détournent vos frustrations vers l'extérieur; Cette jalousie inexplicable de nos mœurs ouvertes, de notre ouverture sur le monde. Le monde reconnait la richesse de notre culture et de notre histoire.
va faire un tour à bab el oued!
Auteur : bokhass
Date : le 15 mars 2016 à 20h10

encore un franco-algérien qui ne connais pas son pays.

la pédophilie fait des ravages dans ce pays, de même que la prostitution , ou un tiers des familles algériennes en vivent directement ou indirectement.(et sans tourisme)
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=IEBP9nw8Lv0#t=10
la misère aussi fait des ravages, une honte pour un pays sois disant riche en pétrole et en gaz.
les algériens en parlent mieux que nous;
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=2UbzdP_bQ_8#t=0
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=2UbzdP_bQ_8#t=0
Dernière modification le 15/03/2016 20:20
tu me fais bien rire
Auteur : dzpower
Date : le 15 mars 2016 à 17h34
alors je vais te contredire parce que je crois t'as passé ton temps à t'endormir devant national geographic du coup sa te fait délirer.

1)Si y a bien une ville du Maghreb ou la délinquance fait des ravages c'est Casablanca. le pouvoir marocain est tellement faible que des petits enfants sniffent de la colle, des petits garçons se prostitue pour subvenir à leur besoin et surtout vole

2) si y a bien un gouvernement respecté au Maghreb c 'est nous, aucune ingérence dans nos affaires internes, plusieurs accords à Alger, plusieurs visite de chef d’État à Alger pour régler les problèmes africains. Mais c'est sur que le chite qui fait des dégâts dans ton pays t'as aveuglé.

3) les services publics: établissement public un métro à Alger, un autre à Oran bientôt fini , au niveau scolaire on a de bonnes université, e taux de scolarisation est de 97 % en Algérie , 90% au Maroc, taux d'alphabétisation 94% pour les algériens de 15-24 ans et 87% pour les marocains de 15-24 ans. PIB: 5900 euros par habitant pour l’Algérie, le Maroc 3400 et ces données sur les services publics sortent de l'OCDE ! et sans parler des usines Renault, Peugeot Volkswagen

4) c'est vrai que chez vous il n' y a pas de corruption tout est rose, y compris les petits filles qui se font violer et qui doivent épouser leur violeur ensuite

5) la présence des réfugiés : je confirme le chite fait des dégâts sur ton crane, les réfugiés certes il y en a , mais pour l'instant ils ne posent pas de grand problème l’État algérien trouve des prérogatives pour les loger etc. L’Algérie a accueillie 24 000 syriens. et vous ? qui aimer bien utiliser le mot "frère" qu'avez vous fait pour vos frère syriens "

6) une crise éco : je parlerai pas d'économie pour l instant a ta place , a part vendre des légumes et laisser les occidentaux usurper votre pays que faites vous ? rien alors que nous avons de grandes entreprises comme cevital , sonatrach , sonelgaz et un grand groupe de btp ERTHB pour ne citer qu'eux

7) si y a bien un pays qui a des relations conflictuelles avec ces voisins c 'est vous. L’Algérie entretien de bonnes relations avec la Tunisie, le mali ou l'accord de paix a été signé à Alger, le Niger, Libye compliquer vu qu'il n' y a plus d'appareil d'état mais on essaie de résoudre les problèmes liées aux conflits de 2011, avec la Mauritanie.

Alors que vous vous êtes en conflit avec : le Sahara occidental, l’Espagne et l’Algérie mais vous êtes tellement schizophrène pour vous rendre à l’évidence. et dernièrement vous avez eu une gel des relations avec l'Union européenne, des journalistes égyptiens et iranien. je serai toi je regarderai national geographic et je me tairai au lieu de raconter des bêtises.

faux!propagande et mensonges!le terrorisme n a pas frontiere
Auteur : national geographic
Date : le 12 mars 2016 à 17h50
la seule chose que le maroc exporte vers le peuple algerien est un message de paix et fraternite.comme tout le monde le sait la diplomatie de la paix ne coute pas 1 diram au maroc a l inverse de ton regime qui a deja depense 250+ milliards de $ pour le polisario pour nuire a son voisin.
Dernière modification le 12/03/2016 17:51
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com