Politique Publié

Sahara : Ban Ki-moon en tournée dans la région mais sans escale au Maroc

A six semaines de la présentation au Conseil de sécurité d’un nouveau rapport sur le dossier du Sahara occidental, Ban Ki-moon se rendra du 4 au 7 mars en Mauritanie, au camp Rabouni et en Algérie. Une tournée qui ne comprend pas d'escale au Maroc.

Temps de lecture: 2'
Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies / DR

C’est désormais officiel. Le secrétaire général des Nations Unies se rendra la semaine prochaine en Mauritanie, en Algérie et dans les camps de Tindouf. L’annonce en a été faite par Stéphane Dujarric, le porte-parole de Ban Ki-moon lors d’un point de presse. Une tournée qui ne comprend aucune escale au Maroc.

Rabat a demandé, le 10 février à l’occasion de l’examen de la question du Sahara occidental au Conseil de sécurité, un report de la visite du SG. Une réunion au cours de laquelle, les Quinze, sous l’impulsion du délégué du Venezuela, avaient apporté un soutien sans équivoque au projet de visite du secrétaire général dans la région en mars, et ce malgré les réserves exprimées par la délégation marocaine.

Demi-victoire pour le Maroc

Finalement le royaume n’a pu obtenir qu’une demi-victoire. Ban Ki-moon devrait se rendre à Rabat et dans les provinces sahariennes en juillet. L’option de l’annulation du déplacement n’est pas à écarter. Tout dépendra en effet de la teneur du rapport que le diplomate sud-coréen présentera début avril au Conseil de sécurité.

Dans les détails, le programme de la visite de Ban est le suivant. Le 4 mars, il fera une escale en Mauritanie, un passage obligé pour tous les émissaires des Nations-Unies chargés de ce dossier. Le lendemain, il se rendra au camp Rabouni où il aura une entrevue avec le secrétaire général du Polisario, Mohamed Abdelaziz. Il visitera également la région de Bir Lahlou, située dans la zone tampon, où sont installés des représentants des casques bleus de la Minurso chargés du contrôle du cessez-le-feu entre les deux belligérants.

Enfin, Alger constituera la dernière étape de la tournée de Ban Ki-moon. Il y passera deux jours, les 6 et 7 mars, où il aura des entretiens sur le dossier du Sahara avec le président Abdelaziz Bouteflika. Un autre sujet figure sur l’agenda algérien du SG de l’ONU. Il devra y présider la séance d’ouverture de la 5e Conférence internationale de Kigali, consacrée à combattre la violence contre les femmes.

Ces déplacements dans la région ne devraient pas amener le Maroc à négocier avec le Polisario une solution qui dépasse le seuil de l'autonomie, comme le souhaite Ban. Une position que le royaume maintient depuis plus de trois ans et que le roi Mohammed VI a réitéré à l’occasion de son discours du 6 novembre, depuis Laâyoune.

Soyez le premier à donner votre avis...
Non ce n'est pas la définition de l'autonomie
Auteur : FATEM95
Date : le 07 mars 2016 à 18h36
Sous le drapeau marocain. mais ils dirigent leurs affaires, à l'images des landers allemands ou des régions espagnoles.
Comprends-tu réellement ce que tu lis et, pire, ce que tu écris ?
Auteur : ZeSbai
Date : le 07 mars 2016 à 15h39
Déjà, je tourne ma plume dans mon encrier autant que je veux, je ne t'ai jamais sollicité en la matière - ni en aucune autre d'ailleurs, donc merci de garder tes conseils et autres figures de style pour toi.
Tu n'as manifestement pas compris mon propos pourtant simple : qui t'as parlé des conflits menés par ton armée ? Je te parle de conflits menés par des armées comme la tienne, en précisant sa nature principalement russe qui commence à dater. Allo ? En fait l'armée algérienne d'aujourd'hui est une sorte de mini armée de Saddam Hussein de 91. Alors on a beau voir de jolis chiffres dans Globalfirepower ou autre, il faut garder en tête ce que vaut un T-90, même dernière génération, face à un A1-Abrahms ou même un Leclerc. Il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes.
D'ailleurs c'est après les guerres du Glof I et II et la formidable et solennelle démonstration de désuétude et d'obsolescence de l'armement russe face à l'US en toute catégories (Air-Air, Sol-Sol et Sol-Air) que l'armée algérienne a compris qu'elle ne valait rien face à une armée équipée en matériel récent US et divers (suivez mon regard). Elle a alors commencé à émettre ses 1ères commandes autres que russe (et compagnie), notamment US. Donc si tu n'es pas d'accord avec moi, va l'expliquer à tes généraux qui l'ont démontré par leur choix d'acquisition.
Et après ça vient dispenser des conseils sur le nombre de fois qu'il faut tourner sa plume dans son encrier avant d'écrire...
Why not...
Auteur : Tom Caliban
Date : le 03 mars 2016 à 14h07
Mais une petite précision...
Tu dis "Et les Saharaouis seront autonomes."
Tu veux dire avec l'indépendance propre à leur nation j'imagine ?
Alors amusons nous !
Auteur : mandrin
Date : le 02 mars 2016 à 09h19
Puisque Globalfirepower est un site de divertissement, rigolons un peu de leur dernière blague pour 2016.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com