Menu

Politique Publié

Polisario : HRW s'inquiète du black-out autour de Mustapha Salma

Comment peut-on maintenir en «surveillance» une personne déclarée libre ? C’est pourtant ce que fait le Polisario avec Mustapha Salma Ould Mouloud. L’ex-inspecteur de la police du Polisario n’a pas donné de nouvelles à sa famille depuis son arrestation le 21 septembre dernier pour «espionnage au profit du Maroc», soit depuis 45 jours. En premier lieu, l'ONG demande au Polisario de permettre l'établissement d'un contact avec la famille.

Temps de lecture: 2'
DR

La mobilisation continue au Maroc et au niveau international pour permettre la libération réelle de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud. HWR qui avait condamné son arrestation au même titre que d’autres ONG internationales, a appelé mercredi le Front Polisario à briser le silence autour d'Ould Sidi Mouloud. «Le Front Polisario doit permettre à la famille de Moustapha Selma Ould Mouloud (...) de prendre contact avec lui», lit-on dans un document publié mercredi par HRW.

Cette requête fait suite à la situation incertaine de l’ancien responsable de la police du Polisario. «Bien que le Polisario ait annoncé la libération de Mustapha Salma le 6 octobre, il est resté confiné dans la région éloignée de Mhiriz (…)», a écrit HWR. L’ONG a déploré également «l'absence d'observateurs étrangers sur le terrain pour vérifier si Mustapha Salma est traité humainement».

Selon Sarah Leah Whitson, directrice pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord à HRW, «le Polisario a déclaré coopérer pleinement avec le HCR pour régler la situation de Mustapha Salma, alors qu’il le détient depuis 6 semaines, apparemment en raison de ses opinions politiques et pour le maintenir à l'écart de sa famille». D’ailleurs le mouvement indépendantiste a facilité les contacts téléphoniques entre le HCR et Salma Sidi, mais il n'a pas fait de même pour les proches de l’ex-policier. Ces derniers (ceux des camps de Tindouf et ceux vivant dans le Sahara marocain) ont assuré récemment dans des conversations téléphoniques avec HRW, n’avoir aucun contact avec lui depuis son arrestation, et souhaitent le voir.  Ainsi, HRW a appelé le Polisario  «à autoriser l'homme qu'il détient à avoir un accès libre à sa famille».

En l’absence de nouvelles, l’inquiétude devient de plus en plus importante au sujet de Mustapha Salma. Surtout après l’annonce le 30 octobre par la MAP, que Mustapha Salma aurait essuyé des tirs lors d'une tentative d'évasion, et qu’il aurait été blessé.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com