Menu

Article

Maroc : Les femmes minoritaires dans la fonction publique, surtout aux postes à responsabilité

La place des femmes dans la fonction publique et leur présence dans les nominations de postes supérieurs au conseil de gouvernement reste largement minoritaire. Le rapport du ministère des Finances sur les ressources humaines a montré une légère amélioration, mais encore bien insuffisante.

Publié
Photo d'illustration / DR.
Temps de lecture: 3'

Le nombre de femmes nommées, par décret, aux emplois supérieurs, après délibération en conseil de gouvernement aura été de 137, entre les années 2012 et 2020. Ce chiffre représente un taux de féminisation de 11,8% seulement pour ces postes. Celui de directeur reste le plus représentatif, avec 13,3% des nominations pour les femmes, suivi d’inspecteur général (12,2%) et d’emplois statutaires (11,6%).

Le dernier rapport du ministère des Finances sur les ressources humaines montre par ailleurs que ce taux d’accès féminin aux postes de responsabilité en tant que cheffes de divisions ou cheffes de services est passé de 16% en 2012 à 21% au premier semestre 2019. «Cependant, cette représentativité reste en deçà des niveaux souhaités d’intégration et de participation de la femme en tant qu’acteur décisif dans le processus de développement économique et social de notre pays», note le document.

Un écart de l’intégration des femmes dans les Affaires étrangères et l’Intérieur

En chiffres, le ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique occupe le premier rang en termes de nominations des femmes à la fonction publique, avec une proportion de 30%.

Il est suivi des départements de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville (10%), ainsi que celui de l’agriculture et de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts (8%). Au sein du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, ce taux chute à 7% puis de 5% dans le secteur de la Santé. Il est seulement de 4% aux Affaires étrangères et l’Intérieur.

Nominations aux postes de chef de division et de chef de service dans les administrations publiques par annéeNominations de femmes responsables dans la fonction publique

Depuis l’entrée en vigueur de la loi 02.12 relative à la nomination aux fonctions supérieures en application des dispositions des articles 49 et 92 de la Constitution, jusqu’au premier semestre de l’année courante, la répartition du taux de féminisation dans les nominations, par département, montre également des changements à différents degrés. Ces pourcentages montrent que certains départements sont plus ouverts aux femmes que d’autres.

Ainsi, cette féminisation s’est opérée à un taux de 30,2% dans l’Aménagement du territoire, représentant le niveau le plus élevé enregistré depuis l’année 2012. Mais au ministère de l’Intérieur, elle ne s’est faite qu’à hauteur de 9,5%. Entre ces deux départements, ceux de «l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique occupent la deuxième et troisième place, avec respectivement 18 et 13 nominations féminines aux emplois supérieurs, soit des taux de féminisation respectifs de 5,2% et 26,5%», indique le rapport.

Accès des femmes aux postes de responsabilité dans la fonction publique (2012 - 2019)Accès des femmes aux responsabilités dans la fonction publique

La Santé, l’Education et la Justice donnent plus de place aux femmes

Au niveau des chiffres plus globaux dans les postes de la fonction publique, l’effectif féminin est concentré à près de 89% au niveau de six départements, que sont la Santé, la Justice, l’Education nationale, l’Intérieur, l’Enseignement supérieur et l’Economie, finances et réforme de l’administration.

Selon le rapport, les femmes représentent 63,2% de l’effectif total du personnel de Santé. Il est de 43,9% dans la Justice, 40,2% dans l’Education nationale et 39% dans l’Economie et les finances. Il est de 34,8% dans l’Enseignement supérieur, tandis qu’il baisse à 8,9 dans l’Intérieur.

En termes de répartition par rapport à l’effectif global des femmes dans la fonction publique, c’est Education nationale qui vient en tête, avec 53,2% du total, suivie de la Santé (17,7%), de l’Intérieur (5,2%), de l’Enseignement supérieur (4,7%), de la Justice (4,6%), puis de l’Economie et des finances (4%).

Effectif féminin dans les administrations publiques (prévisions)Effectif féminin dans la fonction publique (prévisions)

Pour les auteurs du rapport, la participation des femmes au développement économique et social représente «un indicateur de base pour l’évaluation du degré d’intégration de l’approche genre dans les politiques publiques et les programmes gouvernementaux, qui visent dans leur intégralité le renforcement des droits des femmes et favorisent leur contribution au développement du pays».

En revanche, le département estime que «le niveau actuel de participation de la femme au marché du travail reste, dans la plupart des cas, largement inférieur à celui de l’homme». Il rappelle, dans ce sens, que le taux actuel global de féminisation dans l’administration publique est de 34,5%, contre 65,5% pour les hommes.

Taux de l'effectif féminin par rapport au personnel, tous postes confondusTaux de l'effectif féminin dans la fonction publique

Pour combler cette sous-représentativité globale, qui contraste avec les secteurs publics où les femmes sont plus présentes que les hommes, plusieurs collectifs mènent un plaidoyer. Le plus récent est celui du Collectif Parité maintenant, qui a appelé à une approche globale pour lutter contre ces discriminations dans la gestion publique.

La structure propose notamment de réajuster des textes législatifs, des lois organiques ou des décrets d’applications spécifiques aux différents secteurs de l’emploi, de manière à ce que l’approche genre devienne transversale et intégrée au fonctionnement de politiques publiques harmonisées.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/