Menu


Nabila Mounib : Le coronavirus, les vaccins, les drones et le nouvel ordre mondial

Malgré le tollé provoqué par ses précédentes déclarations sur le coronavirus, reprenant bon nombre de théories conspirationnistes, la secrétaire générale du Parti socialiste unifié est revenue avec un condensé de ce qu'on retrouve sur Youtube au sujet du nouvel ordre mondial.

Publié
La secrétaire générale du PSU, Nabila Mounib. / DR
Temps de lecture: 3'

Le coronavirus est devenu, sans conteste, le sujet fétiche de Nabila Mounib. Ainsi, après avoir assuré que le Sars-CoV-2 serait un «virus fabriqué qui s’inscrit dans le cadre de la théorie du complot», propos ayant poussé le député Omar Balafrej, du même parti, à saisir par une question le chef du gouvernement, l'invitant à lutter contre «la pensée mythique et les interprétations populistes qui trompent l'opinion publique», la voilà revenir avec un «mash-up» des premiers actes plus quelques nouveautés.

Dans une interview vidéo qu'elle a accordée à Febrayer, publiée ce vendredi, elle reprend son argument d'autorité préféré : «Je suis une femme scientifique.» Mais un brin plus prudente, elle estime cette fois que «l’origine du virus est jusque-ici inconnue», s’il est «le résultat d’une mutation» ou si «des nouveaux gènes» y ont été «introduits».

«Il y a 25 laboratoires internationaux qui font ce type de manipulation génétique», avance-t-elle. Et d’ajouter qu’il «y a un prix Nobel qui a fait le séquençage du virus et trouvé un brin du virus du SIDA (VIH, ndlr)», «certains» affirment que «c’est la France car elle a financé un laboratoire (P4, ndlr) à Wuhan» et que «rien ne nous empêche de nous interroger».

Pour soutenir son raisonnement, la secrétaire générale du PSU enchaîne les affirmations. «Il y a des médecins, des spécialistes qui sont des lanceurs d’alerte et qui nous disent (de faire) attention au nouvel ordre mondial. Il y a des gens qui inventent une maladie et son remède et il y a une guerre des vaccins», jure-t-elle.

Les vaccins, les métaux et les GAFAM…Mounib possédée par l’esprit Montagnier

Une introduction qui donne l’impression de déjà vu, mais qui permet à Nabila Mounib d’enchaîner sur les vaccins, contre lesquels elle met en garde, pour la simple raison qu’ils sont «développés par les principaux laboratoires médicaux du monde». Un teaser pour une nouvelle fuite en avant.

«Dans les vaccins il y a des nano-éléments avec du plomb et des métaux lourds qui s’attachent au virus. Quand ils sont injectés dans le corps, cela se propage. Le corps ne peut pas se débarrasser de ces éléments tels que le plomb, le cadmium et l’aluminium, qui pénètrent dans le cerveau, et rend les gens "Mkelkhin", des crétins, ou provoque des paralysies et des maladies.»

Nabila Mounib

Enfilant brièvement la casquette d’historienne, la secrétaire générale du PSU rappelle que «l'humanité a traversé la Première et la Seconde Guerre mondiale, puis une troisième qui était une guerre froide entre les blocs de l'Est et de l'Ouest». Et d’assurer que «nous sommes dans la Quatrième Guerre mondiale, qui est aussi une guerre froide entre les États-Unis d'Amérique (...) et la Chine, la Russie et l'Inde».

La dirigeante de la Fédération de la gauche démocratique (FGD) inclut dans ce complot mondial les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). «Nous avons vu les déclarations de certains chefs de GAFAM qui ont reconnu une surpopulation mondiale. Et comment la réduire ? Pas avec des médicaments stérilisants mais avec des guerres directes ou des guerres biologiques et bactériologiques», lance-t-elle sans trembler du menton.

L’occasion pour la professeure universitaire de faire une liste à la Prévert, évoquant à la fois la normalisation avec Israël, la soumission de la population mondiale, les pressions économiques et les …drones.

En retard d'un wagon de polémiques conspirationnistes

Si Nabila Mounib a cité un prix Nobel, elle ne lui a pas fait l'honneur de décliner son identité. Le prix Nobel de médecine 2008 qu’elle paraphrase n’est autre que le professeur Luc Montagnier, à qui la communauté scientifique doit, entre autres, la participation à la découverte du virus du VIH.

Le Français avait assuré en avril dernier que le SARS-CoV-2 serait une «manipulation génétique». «Nous en sommes arrivés à la conclusion qu’il y a eu une manipulation sur ce virus. Une partie, je ne dis pas le total», avait-t-il déclaré sur la chaîne française Cnews. «Il y a un modèle qui est le virus classique, venant surtout de la chauve-souris, mais auquel on a ajouté par-dessus des séquences du VIH», déclare celui ayant proposé de guérir la maladie de Parkinson du pape avec du jus de papaye et est parti en croisade contre les vaccins, rappelle Le Monde.

Mais Nabila Mounib semble ignorer que les affirmations de Luc Montagnier se basaient sur les conclusions d'une étude publiée fin janvier sur un site internet et non dans une revue scientifique, par des chercheurs de l’Indian Institute of Technology de New Delhi, et qui ont été très critiquées par leurs pairs.

Reprise par les sites complotistes et sensationnalistes, l’étude avait fini par être retirée par ses auteurs, car «lesdites séquences d’acides aminés – définies par le patrimoine génétique du virus – sont en réalité banales chez de nombreuses souches».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/