Menu

Terrorisme Publié

Maroc : Le salafiste Abou Naim arrêté pour propos incitant à la haine et excommunication de l'Etat

Temps de lecture: 1'
Le salafiste marocain Abou Naim. / DR

La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a annoncé ce mardi l’ouverture d’une enquête, sous la supervision du parquet compétent à la Cour d’appel de Rabat, chargé des dossiers du terrorisme, à l’encontre d’Abou Naim.

Dimanche, le salafiste avait publié une vidéo sur Facebook où il dénonce les appels à la fermeture des mosquées pour lutter contre le coronavirus au Maroc. Des déclarations considérées, par la BNPJ, comme «incitantes à la haine et menaçantes à l’égard des citoyennes et des citoyens».

Le communiqué ajoute que les propos du salafiste contiennent aussi des menaces «de commettre des actes dangereux portant atteindre à l’ordre général» et une «excommunication de l’Etat et de ses institutions».

«Le mis en cause a été mis en détention provisoire dans le cadre de cette enquête menée par le bureau national de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, dépendant de la BNPJ», conclut le communiqué.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate