Menu

Société Publié

Maroc : Quatre danseurs d’ahidous profitent de leur tournée en France pour migrer

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

En spectacle dans plusieurs villes françaises, mi-janvier dans le cadre des célébrations du Nouvel an amazigh, quarte danseur d’une troupe d’ahidous invitée à se produire ont disparu, pour ne plus rentrer au Maroc avec les autres membres de leur formation. Dans un communiqué, l’Association Tizwit pour le développement et la renaissance du patrimoine, à laquelle le groupe est rattaché, a dénoncé «un comportement déloyal et une attitude punie par la loi» dont elle souligne prendre ses distances.

Dans ce document relayé le 27 janvier, Tizwit soutient que les quatre concernés «ont profité de la confiance et de la réputation de l’association, pour disparaître soudainement à la fin de la tournée artistique [spéciale Yennayer, ndlr], ce qui est aussi choquant qu’imprévu». Dans ce sens, le président de l’ONG, cette dernière ainsi que ses membres rejettent toute responsabilité dans les faits, dont ils disent ne pas avoir pris connaissance au préalable.

Par ailleurs, l’association a appelé les autorités compétentes en France et au Maroc à prendre les mesures nécessaires à l’égard des danseurs disparus, notamment en activant les procédures juridiques légalement valables dans ces cas-là.

«La troupe Tizwit a déjà participé à des tournées dans plusieurs pays, notamment la France et le Canada, sans qu’aucun incident pareil ne soit survenu», précise encore l’ONG.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com