Menu

Société Publié

Gouvernement Benkirane : Les grands axes de la politique MRE

Lors de la déclaration de politique générale devant le Parlement, le chef du gouvernement a tracé cinq axes pour répondre aux attentes de la Communauté marocaine résidant à l’étranger. L’objectif dit-il, est de défendre les droits des MRE, préserver leurs intérêts et renforcer leurs liens avec la mère-patrie. Mais en face des ces orientations, figurent de nombreux problèmes dont la résolution est plus qu’une urgence.

Temps de lecture: 2'
DR

Les Marocains résidant à l’étranger, une priorité pour le nouveau gouvernement ? Affirmatif selon son chef, Abdelilah Benkirane. Lors de son passage devant les députés de la chambre des représentants et des conseillers, le chef du gouvernement a indiqué vouloir renforcer les liens de la communauté marocaine à l’étranger avec leur pays d’origine. Et ce, à travers cinq grands axes que son équipe, en particulier son ministre délégué en charge des Marocains résidant à l’étranger s’attèlera à réaliser durant ce quinquennat.

Des axes…

Le premier axe touche à la religion et la culture. Les programmes d’éducation, d’encadrement religieux et d’enseignement des langues arabe et amazighe seront renforcés et diversifiés. Une réponse, selon Benkirane, aux demandes croissantes des MRE. Autre demande persistante des cinq millions de Marocains résidant à l’étranger, l’amélioration des services administratifs et consulaires dans leurs pays d’accueil. Le chef du gouvernement promet de s’y atteler à travers le renforcement du réseau des centres consulaires, la modernisation de leurs services et de leurs prestations. Le nouveau cabinet espère ainsi parvenir à protéger les droits des Marocains de la diaspora en généralisant la consultation juridique, judiciaire et administrative, la simplification et l'activation des procédures de traitement des plaintes et de règlement des litiges administratifs. Tels sont les grandes orientations contenues dans l’axe deux, qui s’intéresse aux questions administratives et consulaires.

L’axe trois pour sa part, est consacré au volet social. En plus du renforcement des services sociaux au niveau des consulats et des partenariats avec la société civile des pays d’accueil, l’équipe Benkirane entend consolider le dialogue et diversifier les canaux de communication et coopération avec les gouvernements des pays d’accueil. La révision et l’élargissement des accords bilatéraux dans le domaine social sont également prévus.
Sur le plan économique, Benkirane dit vouloir favoriser l’émergence d'une nouvelle génération des investissements des Marocains de l'étranger. La création d’une banque d’investissements est ainsi prévue, de même que la mise en place de mécanismes de motivation, de financement et d’accompagnement. Pour permettre aux expatriés de participer à la vie nationale, Benkirane a en outre promis de réserver des tranches spéciales MRE dans les grands projets nationaux d’habitat. Telles sont les grandes orientations du gouvernement qui dit faire des Marocains résidant à l’étranger une des priorités de son action.


… et des problèmes

En attendant la présentation de la stratégie du nouveau ministre délégué, Abdelatif Maâzouz, il demeure opportun de rappeler qu’en plus de ces grands axes, les MRE sont constamment confrontés à des problèmes dont la résolution demeure une urgence. Les retraités marocains de l’hexagone continuent de subir les excès des services sociaux français.

La récente saisie  des bateaux de la Comarit au port de Sète n’était que la face visible de l’iceberg des tracasseries liées au transport maritime. Si son prédécesseur, Mohamed Ameur, s’était déclaré impuissant pour mettre fin à la politique d’entente sur les prix appliqués par les transporteurs maritimes (notamment espagnols), Maâzouz doit se montrer beaucoup plus fort pour résoudre cette lancinante question. Les MRE réclament également des efforts de la part des autorités pour leur faciliter leurs transactions. Leurs transferts annuels dépassent les 50 milliards de dirhams…

RME dur dur
Auteur : HMIMID69
Date : le 24 janvier 2012 à 18h21
Ils faut penser a amelliorer le transport du et vers le Maroc, avec moins de galaire et plus de digneté, je m'adresse aussi a sertains RME qui nous penalisent a sause de leur transport de bagage redicule vers le Maroc, les autorites portuaires nous traitent comme du betail ici uo là, pourtant nous sommes leur gagne pain et de nombreux exploitants spéculent sur nos dos, aujourd'hui c'est un luxe pour aller voir la famille au blade.
Dernière modification le 24/01/2012 18:25
AUX MRE
Auteur : Temara444
Date : le 24 janvier 2012 à 16h02
Vous éte ni Marocain et français, faites comme les Juive travailler buisiness et faite de la politique en France et lutter contre les extrême droite qu'il y à de plus en plus en France, et les Gouvernement Marocaine feront appelle à vous dans 20 ans quand il auront besoin de vous.

Les Marocain n'aiment pas les MRE, et je pense aussi M6, parce que m6 passe s'est week end à Neuilly sur Seine chez sa maman et dans son chateau à val d'oise et il à jamais rendu viste aux MRE donc arreter d'aimer le Maroc, aimer votre Prophete slw et faite des chose pour vous et n'attender pas du Maroc
La corruption est étendue dans le pays...
Auteur : Sylvester 2012
Date : le 24 janvier 2012 à 12h51

C'est la gangrène dans notre pays et cela du simple fonctionnaire ou commerçant jusqu'au Palais Royal.Ne nous fixons pas uniquement sur les policiers,douaniers ou simple fonctionnaire,pensant à ceux ministres qui signet des projets et des investissements avec bcp de conflits d'intêrets car vous voyez des TGV,avions,navires de guerre,armes etc,cela se chiffre à des millions d'euros de commission et notre pays n'est Saint aux mains de ces corrompus.Difficile d'exterminer la corruption du jour au lendemain et je voudrais que tous ceux qui se sont enrichis de l'argent public doivent être mis sur la selette sans exception car j'ai entendu que 5 ministres sortants sont au dessus de tout soupçon....
les chiens affamés
Auteur : dream99
Date : le 24 janvier 2012 à 12h34
les douaniers du maroc on les appelle les chiens affamés!! mais tout cela vient de la plus haute autorité et je pense vraiment pas que ca va changer avec ce nouveau gouvernement car ces minstéres concernés sont tjr au main du m6
Pour que ça bouge
Auteur : MJI
Date : le 24 janvier 2012 à 10h13
Je crois que je vais opter pour une stratégie afin que ce genre de choses bougent dans le bon sens.

Je vais essayer d'envoyer des lettres ouvertes via les sites internet marocains comme libération, attajdid, hespress, lakome, kifach afin de dénoncer ce genre de comportement et attirer les attentions des responsables sur ces sujets.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com