Menu

Politique Publié

Emission spéciale MRE : Des élus se mobilisent face à la stigmatisation des musulmans

L’émission spéciale MRE, présentée par Mohamed Ezzouak, est le fruit d’un partenariat entre Radio 2M et Yabiladi.com.

Temps de lecture: 2'
Assemblée nationale française / Ph. AFP

Un voile sombre et épais a recouvert presque tous les sujets d’actualité ainsi que toutes les urgences économiques, sociales et politiques en France. La lueur des gilets jaunes, censés être visibles en pleine nuit et sous le brouillard, n’est plus qu’un lointain et vague souvenir au loin dans cette pénombre enserrant les médias hexagonaux, tout particulièrement les chaines d’informations.

Le voile des musulmanes, c’est comme l’uniforme des SS, compare Olivier Gazli, journaliste, présentateur à LCI. Les petits garçons qui ne donnent pas la main aux petites filles à l’école doivent être signalés, martèle Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education. Au mépris de la loi et de la laïcité, Julien Odoul, élu du Rassemblement national, le même parti fondé par des Français qui posaient en uniforme nazis pendant l’occupation allemande, a humilié une maman portant le voile et accompagnant une classe scolaire au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, et fait pleurer son enfant.

Christophe Castaner, un autre ministre en marche vers une société de surveillance généralisée, plaide, quant à lui, pour le signalement automatique de tous les signaux faibles de radicalisation : barbe, prière, ramadan, la tabaâ sur le front, le voile. Et demain le chapelet ? La harira du Ramadan ? Le salut avec la main sur le cœur ?

Le signalement a déjà commencé au sein de la Police mais aussi dans les cathédrales des savoirs, comme l’Université de Cergy qui comptait mettre en place un fichier de signalement d’étudiants montrant des signaux faibles de radicalisation.

Mais la résistance s’organise. Des personnalités, des syndicats, des politiques, des journalistes, des citoyens de tout bord, ont pris le maquis médiatique. La CGT a annoncé une grève des plateaux de CNews, les journalistes veulent débusquer les messagers de haine de leur antenne, les personnalités du show-biz, de grands sportifs et des intellectuels ont pris leur plume pour signer une pétition comme on tient une baïonnette afin de mettre fin à cette boucherie islamophobe dans les médias.

Dernière bataille médiatique en date, la tribune signée par 100 élus locaux de la République dénonçant la stigmatisation des musulmans en France. Quelques heures après la publication de cette tribune sur le site du Journal du dimanche, nous avons le plaisir d’avoir avec nous deux élus signataires.

Réécouter l’émission en podcast :

Invités de l’émission :

Chadia Arab : Les travaux de la géographe Chadia Arab portent sur les circulations migratoires des Marocaines et des Marocains en Europe (France, Espagne et Italie) et dans les pays du Golfe (Dubaï).

Native d’Angers, elle a évolué tôt dans diverses associations locales, nationales et internationales couvrant les questions de l’interculturalité, les luttes contre les discriminations, la solidarité internationale ainsi que la valorisation de l’Histoire de l’immigration. Elle fait partie des 100 élus signataires contre la stigmatisation des musulmans de France.

Driss Ettazaoui : Conseiller municipal en charge de la politique de la ville et membre du Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD), Driss Ettazaoui est aussi vice-président de l’association des Maires des Villes et Banlieues de France. Il fait partie des initiateurs d’une tribune de 100 élus locaux contre la stigmatisation des musulmans de France.

L’association des Maires des Villes Banlieues de France L’Association des Maires Ville Banlieue de France a été créée 1983, pour favoriser le développement des quartiers les plus fragiles du territoire et valoriser l’image des villes de banlieue, en synergie entre architectes, urbanistes, économistes, sociologues, institutionnels et politiques.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com