Menu

Société Publié

Extradé du Maroc, le prêtre américain accusé de pédophilie condamné à 30 ans de prison

Temps de lecture: 1'
Arthur Perrault, l’ancien prêtre catholique ayant fui au Maroc, a été condamné à 30 ans de prison ferme. / Ph. DR

Arthur Perrault, l’ancien prêtre catholique ayant fui les Etats-Unis pour le Maroc il y a plusieurs années après des plaintes déposées contre lui pour abus sexuels sur mineur, a été condamné vendredi à 30 ans de prison. Selon plusieurs médias internationaux, dont l’agence Reuters, l’ancien prêtre catholique a été reconnu coupable, par la cour fédéral d'Albuquerque.

Perrault a déjà été condamné par un jury fédéral en avril dernier pour six chefs de sévices sexuels graves et un contact sexuel abusif avec un mineur en 1991 et 1992 à la base aérienne de Kirtland à Albuquerque et au cimetière national de Santa Fe, ont annoncé des procureurs.

Un homme de 35 ans avait déposé une plainte à l’encontre d'Arthur Perrault, l’accusant d’avoir abusé sexuellement de lui quand il était âgé de 10 et 11 ans. Bien qu’il ait été reconnu coupable d’avoir maltraité une seule victime, les procureurs ont allégué devant les tribunaux que Perrault était un «pédophile en série» qui avait abusé de nombreux jeunes pendant plus de 30 ans en tant que prêtre au Nouveau-Mexique et à Rhode Island. Lors de son procès, sept autres victimes ont déclaré que Perrault les avait maltraitées dans les années 1960, 1970 et 1980.

L’homme de 81 était caché au Maroc, où il aurait résidé pendant de longues années pour finalement être extradé en 2018. C’est grâce à un informateur marocain que l’on a découvert que l’homme était installé à Tanger, où il s’était converti en professeur d’anglais à l’American Language Center de Tanger, continuant ainsi d’être en contact avec des enfants.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com