Menu

Breve

Espagne : Pedro Sánchez «perd» le vote de son investiture

Publié
Le chef du gouvernement espagnol / Ph. Sergio Perez (Reuters)
Temps de lecture: 1'

Pedro Sánchez a perdu ce jeudi 25 juillet le second tour de son investiture pour former un nouveau gouvernement, le premier s’étant déroulé mardi. Le chef du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) a «échoué» cet après-midi à réunir la majorité simple qui lui aurait permis de présider un exécutif.

L’opération du vote a donné les résultats suivants : 124 voix pour, 155 contre (essentiellement du bloc de droite) et 67 absentions (de Podemos et des formations nationalistes catalanes, basques et Valencienne).

Néanmoins, tout n’est pas perdu pour le socialiste. Il a un délai supplémentaire de deux mois, jusqu’au 22 septembre, pour constituer un nouveau cabinet. Dans le cas contraire, les Espagnols seront appelés à de nouvelles élections législatives fin novembre ou début décembre.

Cet «échec» bénéficie à certaines forces politiques en Espagne, notamment au parti Ciudadanos, centre droit, qui ambitionne de déloger le Parti Populaire de la première place de l’opposition au PSOE.

Justement, ce report de l’investiture de Sánchez profite également au PSOE. Il permet aux socialistes de grignoter davantage de voix d'un Podemos en perte de popularité auprès des électeurs espagnols. Le Maroc devrait se féliciter de ce résultat, d’autant qu’il redoutait la présence de ministres de Podemos aux postes clés dans le gouvernement de Sánchez.

La formation a en effet exigé la deuxième vice-présidence du gouvernement (chargée des affaires économiques) qui devait être confiée à Pablo Iglesias, et les ministères du Travail, de l’Egalité et de la Transition écologique.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/