Menu

Média   Publié

De la poignée de main de Poutine à la «sieste royale», retour sur une exploitation politique

En marge des commémorations de l’Armistice en France, nombre de tabloïds et de sites se sont attardés sur des vidéos qui montreraient le roi Mohammed VI s’assoupir, pendant le discours du président Emmanuel Macron. Un traitement récupéré politiquement par certains médias, notamment ceux proches du Polisario.

Temps de lecture: 2'
Les chefs d'Etat se sont réunis à Paris pour le centenaire de l'Armistice. / Ph. Benoit Tessier (Reuters)

Entre les médias anglophones, francophones et arabophones, plusieurs supports ont couvert les cérémonies officielles du centenaire de l’Armistice en France. De ces transmissions en direct, des tabloïds et des sites de la presse people en majorité ont retenu quelques vidéos transmises par les chaînes BFM TV et Russia Today (RT).

Sur ces vidéos et pendant les quelques secondes durant lesquelles le roi Mohammed VI a fermé ses yeux, on voit le président américain Donald Trump «lui lancer des regards désapprobateurs», écrit le Daily Mail. Ce dernier rappelle que la scène a été enregistrée au cours de l’allocution du chef de l’Etat français, qui évoquait un renforcement des «anciens démons» nationalistes ayant précipité la Grande Guerre (1914 – 1918).

De son côté, le tabloïd britannique Express va même jusqu'à évoquer une «réaction furieuse du président américain». The Loop, un autre tabloïd basé au Moyen-Orient, relaye la même vidéo, affirmant qu'elle serait «devenue virale» et «largement partagée à travers les réseaux sociaux». Aux Etats-Unis, la même scène a été reprise par Fox News, média proche des conservateurs et du président Trump.

La récupération politique des médias pro-Polisario

Les médias proches du Polisario ont également repris la vidéo, évoquant une scène qui a «éclipsé les faits saillants de la cérémonie». Futuro Sahara considère ainsi que cette image traduit «une situation de latence» au Maroc, faisant même le lien entre cette situation et les propositions royales – rejetées par le mouvement séparatiste – d'autonomie pour le Sahara et de normalisation des relations maroco-algériennes.

En dehors des médias proches du Polisario, d’autres sites ont relayé plus tard la scène, à l’image de RT qui décrit un président américain «irrité en voyant le roi du Maroc s’assoupir». L’agence russe Sputnik France, elle, énonce que «le roi du Maroc n’a pas pu résister au sommeil pendant le discours d’Emmanuel Macron pour le centenaire de l’Armistice, s’attirant un regard désapprobateur de la part de Donald Trump». The Independent, La Libre ou encore RTL info, selon laquelle Donald Trump «fusille du regard le roi Mohammed VI», ont abordé la scène comme un «simple fait parallèle à la cérémonie».

De son côté, le site Algérie patriotique surfe sur la vague, choisissant de relayer une autre vidéo qui laisserait supposer un «froid diplomatique» entre le Maroc et la Russie. Le média algérien s'est interrogé «pourquoi le président russe Vladimir Poutine [aurait] refusé de serrer la main au roi Mohammed VI». L'occasion de mettre en avant le fait que Poutine n'avait pas terminé de saluer les chefs d’Etat de la première rangée, avant de prendre place. Une scène qui a aussi fait les choux gras de la presse du Polisario, habitués aux manœuvres florentines.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com