Menu

Média Publié

L’ONMT condamné pour avoir doublé Nadia Larguet sur ses capsules «Diasporama»

Temps de lecture: 1'
Nadia Larguet, productrice et ancienne animatrice de télévision / Ph. Leïla Alaoui

Productrice et ancienne présentatrice à 2M, Nadia Larguet a gagné son procès contre l’Office national marocain du tourisme (ONMT), qui doit lui verser une amende de 300 000 DH pour non-respect des droits d’auteurs. Elle reproche à l'entreprise publique de l’avoir «doublée» en reprenant auprès la chaîne française M6 un concept de capsules qu’elle a précédemment conçues pour la télévision marocaine.

En effet, l’ancienne animatrice affirme, dans une déclaration au HuffPost Maghreb, avoir «proposé des capsules, en collaboration avec la chaîne M6, sur des personnes qui ne sont pas forcément marocaines, nées au Maroc ou ayant un lien très fort avec le Maroc».

«A l’époque, je sortais de "Diasporama", donc pour moi c’était une suite logique à ce projet», enchaîne-t-elle. Après deux ou trois ans de travail conjoint, l’ONMT arrête son contact avec Nadia Larguet, qui en explique les détails auprès de la même source : «J’ai réalisé la maquette, j’ai pris des rendez-vous, fait un premier tournage, etc. Ensuite il y a eu une année avec un grand temps mort et l’ONMT a par la suite disparu des radars.»

Nadia Larguet affirme que «le projet avait finalement été confié à la société de production "Electron Libre" qui appartient au groupe Lagardère» et qu’elle a découvert par hasard sur M6 une capsule semblable à son concept.

Après un procès intenté en première instance auprès du tribunal administratif de Rabat, en mai 2017, un jugement en appel est venu confirmer la condamnation de l’ONMT.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com