En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié Le 19/04/2017 à 22h05

Déclaration d’El Othmani : Un programme dans la continuité et peu de promesses destinées aux MRE

Après le conseil de gouvernement de ce matin, Saâdeddine El Othmani a présenté cet après-midi les grandes lignes de la Déclaration de son cabinet. A l’adresse des MRE, le chef de l’exécutif a fait peu de promesses si ce n’est l’accélération de l’adoption de la loi organique du CCME. Un Conseil en rade depuis des années.

Saâdeddine El Othmani, chef de gouvernement / DR

Saâdeddine El Othmani a présenté, en fin d’après-midi, les grandes lignes de la Déclaration de son cabinet devant les conseillers et députés. Le chef du gouvernement a inscrit les projets que prévoit son équipe d’entreprendre dans le cadre de la continuité de l’exécutif Benkirane I et II.

A cet effet, et en bon psychiatre, il a tenu à vivement saluer les chantiers de réformes lancés par son prédécesseur et s’est dit résolument engagé à les poursuivre. 

Une promesse accueillie par des applaudissements quoique peu enthousiastes dans le camp des parlementaires du PJD. Une autre preuve du fossé séparant El Othmani de la majorité des élus de la Lampe, opposés à la participation de l’USFP et au partage du butin ministériel.

Economie : des promesses avec l'aire de déjà annoncées

Le chef du gouvernement a promis de poursuivre l’ «appui à l’entreprise» et de «soutenir les PME» et ce en leur accordant des facilités. Il n’a pas annoncé l’enveloppe budgétaire que son cabinet entend consentir pour la réalisation de ces objectifs.

En revanche El Othmani a promis une croissance économique entre 4,5 et 5,5% à l’horizon 2012. Il s’est également engagé à réduire le déficit pour le situer à 3%, l’inflation à 2% et l’endettement à 60% (actuellement il représente 64% a-t-il déclaré). 

Un air de déjà vu puisque le 19 janvier 2012, Abdelilah Benkirane avait annoncé presque les mêmes pourcentages : croissance économique de 5.5% en 2016, le chômage à 8% et 2% d’inflation.

MRE : Accélérer l’adoption de la loi organique du CCME

Le chef de l’exécutif n’a pas oublié dans sa Déclaration de mentionner les questions touchant particulièrement les MRE. El Othmani a énoncé des mesures que son équipe compte entreprendre. Il a cité notamment «l’opérationnalisation des articles de la constitution appelant à une participation des MRE dans les institutions nationales».

Cela se traduira uniquement par une présence de certains membres de la communauté marocaine à l’étranger dans les conseils consultatifs, à l’instar du prochain Conseil de la famille et l’enfance. En revanche la participation politique n’est pas encore inscrite à l’ordre du jour.

El Othmani a promis l’«accélération de la loi organique du CCME», sans pour autant fixer une échéance. Le budget du CCME, faut-il le rappeler, est tiré de l’enveloppe allouée à la présidence du gouvernement.

Le PJDiste a également annoncé que son cabinet accordera un intérêt particulier aux mineurs marocains. Là aussi, il s’est montré avare en informations, se contentant de généralités. L'Espagne et la France demandent au Maroc de rapatrier ses mienurs en situation irrégulière dans les deux pays.

3 commentaires
abdeelkarim
Date : le 20 avril 2017 à 18h34
C'est bien de payer le prix réel et de voire la situation économique en face !!
sarafanxxl
Date : le 19 avril 2017 à 23h57
Il va nous sucrer le sucre, enflammer le gaz et nous saupoudrer la farine. Ça sent abdelmalek sellal
charmeur de serpent
Date : le 19 avril 2017 à 23h29
Quand on fait, M. El Othmani, un faux départ, il ne faut pas s'attendre à un bon résultat et encore moins à réaliser un record.
Dernière modification le 20/04/2017 18:34
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com