Menu

Société Publié

Italie : Le procureur appuie la plainte pour diffamation de Hassan Abouyoub

Temps de lecture: 1'
DR

Quelques jours avant que l’affaire de la consule générale du Maroc à Orly Malika Alaoui avec sa femme de ménage n’éclate, une affaire pareille surgissait concernant l'ambassadeur du Maroc en Italie, Hassan Abouyoub. Ce dernier a porté plainte pour diffamation aggravée contre le journaliste marocain Driss Farhane, propriétaire et gestionnaire du site d'information Choroknews24, rapporte l’agence d’information italienne AGV News.

Le procureur de Brescia, en Lombardie, a requis la condamnation du journaliste et le versement de dommages et intérêts. L'enquête a établi que l'information était diffamatoire et délibérément propagée au sein de la communauté marocaine en Italie. Le but de la publication était de nuire à la figure de l'ambassadeur du Maroc en Italie, ainsi que de nombreuses autres personnes, apprend-t-on. L'accusé risquerait 1 à 6 ans de prison en cas de condamnation par le tribunal.

L’article repris par plusieurs autres médias avançait que le diplomate marocain et son épouse auraient violenté leur femme de ménage à Rome. Cette polémique n’est pourtant pas nouvelle puisqu’elle avait déjà été médiatisée en 2014. Hassan Abouyoub avait démenti catégoriquement les informations infondées relatives à de supposées «violences» à l'encontre de la domestique chez le 360. L’ambassadeur avait qualifié l’affaire de «pure diffamation» diffusée par un site financé par «des militaires algériens». Le diplomate et son épouse avaient porté plainte à l'époque contre leur femme de ménage, qui aurait été prise en flagrant délit de vol.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com