Menu

Société Publié

Mariages mixtes en France : Près de 3 860 unions impliquant une personne de nationalité marocaine en 2015

Si le nombre des mariages célébrés en France recule depuis les années 1970, celui des mariages mixtes augmente tendanciellement depuis le milieu des années 1950, selon une enquête sur les mariages mixtes, publiée cette semaine par l’Institut national français de la statistique et des études économiques.

Temps de lecture: 3'
Photo d'illustration. / DR

L’Institut national français de la statistique et des études économiques (Insee) a dévoilé lundi 13 mars son rapport sur les mariages en France, dont une partie est consacrée aux mariages mixtes célébrés en France et aux unions célébrées et transcrites à l’étranger. Les mariages mixtes occupent en effet une place importante en 2015, d’après la division Enquêtes et études démographiques de l’institut.

Selon l’Insee, 33 800 unions mixtes sur 236 300 mariages ont été célébrés dans l’Hexagone en 2015, soit 14% de l’ensemble des mariages. Dans un cas sur deux, ils ont uni un homme de nationalité étrangère et une femme de nationalité française. Un mariage mixte sur dix est un remariage pour les deux époux, précise l’enquête. Quant aux unions célébrées à l’étranger et transcrites à l’état civil français, elles sont au nombre de 46 300. Ces données dévoilent aussi que 91% des mariages à l’étranger «ont uni une personne de nationalité française et une personne étrangère», poursuit le rapport. Plus globalement, l’Insee note que «quel que soit le lieu de célébration, 27% des mariages ayant concerné au moins une personne de nationalité française en 2015 sont des mariages mixtes».

Toujours en 2015, 9 100 couples de deux étrangers se sont mariés en France, soit 4% de l’ensemble des célébrations. L’Insee conclut que «les mariages mixtes célébrés en France sont près de 4 fois plus nombreux que les mariages unissant deux personnes de nationalité étrangère».

En France, les mariages mixtes impliquant une nationalité du Maghreb toujours en hausse

Si le nombre des mariages célébrés en France recule depuis les années 1970, celui des mariages mixtes augmentent tendanciellement depuis le milieu des années 1950. «Ainsi, les mariages mixtes prennent un poids croissant au sein de l’ensemble des mariages», puisque leur part est passée de 6% en 1950 à 14% en 2015. Sur le court terme toutefois, ce nombre a connu de fortes fluctuations avec plusieurs pics notamment en 1991, en 1994, en 2003 et en 2010.

Dans le détail, les mariages mixtes impliquant une nationalité du Maghreb (Maroc, Tunisie ou Algérie) ont connu plusieurs pics importants. Ils ont tout d’abord augmenté rapidement en 1987 pour atteindre 27% des mariages mixtes célébrés. Quatre ans après, en 1991, leur nombre avait plus que doublé, pour atteindre 12 900 mariages (39%). Ce type d’unions a de nouveau connu une hausse pour atteindre 20 900 mariages en 2003, soit 44% des mariages mixtes de l’année célébrés en France. L’Insee explique ces évolutions par les flux migratoires, notamment. «L’immigration algérienne a progressé après-guerre, alors que celle provenant du Maroc a débuté un peu plus tard, dans les années 1970», relève l’enquête.

Toujours selon la même source, 49% des mariages mixtes (hors mariages entre personnes de même sexe) célébrés en France unissent une femme étrangère et un homme français en 2015. Un résultat expliqué par «la féminisation croissante de la population étrangère depuis les années 1960». En 1962, les femmes représentaient 38% des étrangers résidant en France, contre 50 % en 2013.

Quant aux mariages célébrés à l’étranger et transcrits dans les registres de l’état civil français, ils sont au nombre de 46 300 en 2015. Près de 91% de ces mariages concernent des couples mixtes, contre 9% dans le cas où les époux sont tous deux de nationalité française.

Les Marocains dans les mariages mixtes en France

Par nationalité du conjoint étranger, l’enquête de l’Insee révèle que les mariages mixtes impliquant deux conjoints de nationalités française et marocaine sont passés de 907 mariages en 1977 à 1 939 unions en 1985. Ce nombre a connu une augmentation importante l’année suivante pour atteindre 2 655 mariages. Il a enregistré un pic en 1989 (3 571 mariages), puis en 1991 avec 6 026 mariages. Sa hausse la plus importante est enregistrée en 2003 avec 7 917 mariages mixtes impliquant une personne de nationalité marocaine. En 2015, l’institut français des statistiques soulignait que le nombre de couples mixtes dont une personne est de nationalité marocaine est de 3 860 unions.

Pour rappel, le Maroc a annoncé en 2015 que plus de 5 000 Marocains et Marocaines ont choisi en 2013 de convoler en justes noces avec un conjoint étranger, d’après les chiffres du ministère de la Justice et des libertés publiés en 2015. Les statistiques provisoires de 2014 indiquaient, de leur côté, que 4 664 personnes ont trouvé leur moitié hors des frontières du Royaume. Les Marocaines représentent plus des deux tiers de ce chiffre, toujours selon le département. Il est à rappeler également que les procédures concernant les couples franco-marocains diffèrent selon le lieu de résidence et de la célébration du mariage.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com