Menu

Politique Publié

France : Le roi Mohammed VI serait «atteint d’une maladie à évolution lente» affirme Jean Glavany à l’Assemblée nationale

Temps de lecture: 1'
Jean Glavany, député PS des Hautes-Pyrénées. / Ph. France 3

Grosse bourde signée Jean Glavany, ancien ministre français de l’Agriculture et député PS des Hautes-Pyrénées. Lors de l’Assemblée nationale du 18 janvier dernier, lui et Guy Teissier (LR) dévoilaient leur rapport d’information sur la coopération européenne avec les pays du Maghreb.

L’occasion pour Jean Glavany et Guy Teissier d’évoquer les atouts et les fragilités du Maghreb, rapporte ce vendredi LCP, la chaîne de télévision de l’Assemblée nationale. Les députés ont souligné notamment l’instabilité politique de ces pays, qui seraient dirigés selon eux par «des hommes à la santé fragile». C’est d’ailleurs Jean Glavany qui rappelle, lors de cette rencontre, que «tout le monde sait» que le président algérien Abdelaziz Bouteflika avait été frappé, en 2013, par un AVC qui a affecté sa mobilité et son élocution.

Mais le député PS ne se contente pas de s’arrêter là puisqu’il va jusqu’au point d'affirmer sans avancer de preuves ni citer de sources, qu’«on sait moins, en revanche, que le roi du Maroc, Mohammed VI, est lui aussi un roi malade». Et Jean Glavany de déclarer que le souverain serait «atteint d’une maladie à évolution lente soignée à coup de cortisone».

Révélation du siècle ou simple baratinage de l’ancien chef du cabinet de François Mitterrand ? Même LCP rapporte, au début de son article, que la présidente de la Commission des Affaires étrangères, Elisabeth Guigou, a «beau avoir rappelé (aux deux vieux députés, ndlr) que l’audition était ouverte à la presse, Guy Teissier et Jean Glavany ont fait preuve d’un franc-parler assez inhabituel».

Article modifié le 21.01.2017 à 01h06

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate