Menu

Archive Histoire Publié

Maroc/Israël : Shimon Peres entretenait des relations chaleureuses avec Hassan II et froides avec Mohammed VI

Shimon Peres jouissait d’une bonne presse auprès du Maroc officiel, notamment sous le règne de Hassan II. En revanche, les organisations de défense des droits des Palestiniens et certains partis panarabes et islamistes gardent de lui une autre image. En 2015, des avocats marocains avaient même demandé son interpellation alors qu’il était sur le point de se rendre à une conférence internationale organisée par la fondation Clinton à Marrakech.

Temps de lecture: 3'
Shimon Peres, président d'Israël du 15 juillet 2007 au 24 juillet 2014. / Ph. Miriam Alster, Flash90

Shimon Peres est décédé le 28 septembre 2016 à l’âge de 93 ans. L’ancien président d’Israël a été célébré en Europe et aux Etats-Unis pour son «engagement en faveur de la paix» et le «dialogue» entre Palestiniens et Israéliens. En témoigne d’ailleurs la teneur des messages de condoléances émanant de chefs d’Etats occidentaux.

Néanmoins, l’homme a laissé de lui une autre image auprès des peuples arabes. Ils gardent de lui le souvenir du massacre de Qana au sud du Liban en 1996, causant le décès de centaines de civils libanais, lors de la sinistre opération «les Raisins de la colère». Une opération lancée à la veille de la tenue d’élections législatives que l’ancien Premier ministre avait perdu face à la droite.

Deux rencontres officielles avec Hassan II…

Au Maroc, Shimon Peres jouissait d’une bonne réputation, notamment sous le règne de Hassan II, mais également auprès de médias francophones locaux qui reprenait les louanges de la presse internationale à son égard. Officiellement, l’Israélien s’est rendu à deux reprises au royaume.

La première remonte au 22 et 23 juillet 1986 à Ifrane, alors Premier ministre d’un gouvernement d’union nationale avec le Likoud d’ Yitzhak Shamir, parti à tendance nationaliste actuellement présidé par Benyamin Netanyahou. La réunion de deux jours était censée relancer le processus de paix. Elle intervenait seulement huit mois après que Hassan II avait exprimé sa disposition à rencontrer des dirigeants israéliens en sa qualité de président du Comité Al Qods.  

Même si l’impact de la visite sur la suite des événements fut limité, elle a permis aux Israéliens de briser le «boycott» arabe, réitéré lors du sommet de Bagdad de 1979. En revanche, le Maroc y a perdu des points. L’Alliance arabo-africaine, scellée deux ans auparavant avec Kadhafi à Oujda, a en effet volé en éclats, le «Guide» libyen reprenant son hostilité à l'égard du royaume dans la foulée.

...aucune avec Mohammed VI                                                

Sept années après ce premier contact officiel entre Hassan II et Shimon Peres, les deux hommes se sont retrouvés en septembre 1993. La conjoncture, elle, se présentait sous un tout autre jour. Alors vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, l’Israélien, accompagné d’Itzhak Rabin, le chef du gouvernement, avait fait une escale au royaume pour remercier Hassan II de son engagement en faveur de la paix au Moyen-Orient. Les deux hommes arrivaient tout droit de Washington où ils avaient signé, le 13 septembre, dans le jardin de la Maison blanche, les accords d’Oslo et serré la main de Yasser Arafat, le chef de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). Ce sera la dernière visite officielle de Shimon Peres au Maroc.

En octobre 2010, alors président d’Israël, ce dernier avait saisi l’organisation de la 6e édition du Forum de l’avenir à Marrakech pour arracher une rencontrer avec Mohammed VI. Sa tentative ne fut pas concluante : le souverain déclina, avec diplomatie, l’offre du vieil homme «en raison la situation politique actuelle avec les Palestiniens», indiquèrent des médias israéliens. Quelques mois auparavant, l’armée de Tel-Aviv avait mené une guerre contre les Palestiniens de Gaza.

Cinq années plus tard, la presse israélienne faisait de nouveau état du projet d’une visite au Maroc de Shimon Peres dans le cadre de sa participation à une conférence internationale organisée par la fondation Bill Clinton. Mais face à la mobilisation d’ONG marocaines et de demandes émanant de partis arabes et islamiques, Rabat a finalement opposé son véto à la participation de Shimon Peres aux travaux de la 3ème session de la Clinton Global initiative, tenue du 5 au 7 mai 2015.

Il ne te répondra pas
Auteur : FATEM95
Date : le 03 octobre 2016 à 08h16
ça y est, il a pondu son couplet anti Hassan II. En ayant noyé le poisson le poisson. Mission accomplie.
n'importe koi !
Auteur : CLYYY
Date : le 01 octobre 2016 à 00h22
toi tu parle autant que personne et non que responsable c'est normal que tu as ce discours mais réfléchis un peu , qui veux tu qui viennent a l'enterrement de yasser arrafat? un pauvre homme qui s'est pas battu certes pour son pays mais qui reste un pauvre homme, le monde fonctionne par intérêt et c'est l’intérêt du peuple palestiniens que abbas est obligé d’être présent a coté des autres dirigent du monde pour faire avancé les choses ,c'est la loi du plus fort c'est malheureux mais c'est comme ça tu préfère qu'il reste dans son petit coin a faire tourné ses pouce et a boudé?
..
Auteur : l'Irlandais
Date : le 30 septembre 2016 à 18h47
qui est venu a l'enterrement de yasser arrafat qui a été tué par le mossad ?

et ce salopard d" abbas qui court comme un chien a l'enterrement de ce criminel alors qu'il ne va meme pas aux enterrements des martyrs palestiniens
faire la paix
Auteur : jimbraski
Date : le 30 septembre 2016 à 13h48
hypocrisie quand tu nous tiens .

se prétendre homme de paix alors que c'est bien lui qui a favoriser les colonies et pas un autre.

faire croire qu'il était un homme de paix pour l'opinion international qui ne vit pas le calvaire des palestiniens tout en laissant les colonies se construire si ça ce n'est pas jeter de l'huile sur le feu.

toujours le même film.

quand je vois bill Clinton être triste pour ce genre d'individus cela me laisse perplexe.

en résumer il a jamais rien fait de bien a mes yeux ou alors juste une comme d'habitude "il a travaille pour son peuple au détriment de la vie des autres".

j'admire notre Roi qui n'a pas voulu s'entretenir avec lui.

cdt

?
Auteur : l'Irlandais
Date : le 29 septembre 2016 à 12h08
ecoute il y a une chose que tu ne sembles pas avoir compris.

si mon pere me tape.. c'est tout à fait different de l'hypothese ou un voisin quelconque me taperait...

il y a une nette difference entre une révolte contre un jababir local et des agressions restants impunis venant de l'exterieur

tu comprends ou pas ? donc ne me parle pas de comparaisons entre dictatures de potelés soutenu par l'occident et des crimes commis un par un Etat sur armés etranger comme israel à l'encontre de la palestine.

donc stp n'essaie pas me verser ton relativisme.. en prexetant que tout se vaut c'est faux

une guerre civile n'a rien avoir avec une invasion et colonisation etrangere..
Dernière modification le 29/09/2016 12:09
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/