Menu

Société Publié

Khénifra : Des photos choquantes qui relancent le débat sur la prise en charge des personnes âgées

Avec les photos publiées lundi par un citoyen marocain de la ville de Khénifra, montrant trois hommes âgées dans des conditions précaires au sein d’un hôpital public, la prise en charge par l’Etat de ce genre de cas suscite plusieurs questions. L’occasion de faire le point sur ce que présente le Maroc en la matière, dans un contexte où la société marocaine fait face au vieillissement de sa population.

Temps de lecture: 3'
Depuis lundi, trois photos de personnes âgées dans un état lamentable abandonnées sur le sol dans une chambre vide du Centre hospitalier provincial de Khénifra font le tour des réseaux sociaux. / Ph. Facebook

Les photos de trois personnes âgées mal en point et abandonnées à même le sol dans une chambre au Centre hospitalier provincial (CHP) de Khénifra, relance le débat concernant la prise en charge de nos chibanis. 

Deux de ces personnes ont été admises, après plusieurs jours, dans un établissement de l’Association musulmane de bienfaisance (AMB) alors que le troisième homme séjourne toujours au CHP en raison de son état de santé. Les clichés, pris par un citoyen, montraient trois hommes âgés, maigres et affaiblis en T-shirts assortis de couches pour adulte, dormant par terre sur des couvertures pliées en deux. A leurs côtés, des bouteilles d’eau vides ainsi qu’un seau en plastique «équipent» modestement la chambre.

Le ministère d’El Ouardi renvoie la balle à celui de Hakkaoui

Le ministère de la Santé, réagissant mercredi à cette affaire, avait indiqué que seule l’une des personnes a été admise au CHP de Khénifra. Les deux personnes ne sont pas des patients de l’hôpital, avait déclaré le département d’El Houcine El Ouardi, renvoyant la balle au département de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social. Ce dernier étant en charge des personnes âgées dans des conditions difficiles.

Pour connaître la part de responsabilité du ministère de Bassima Hakkaoui dans cette affaire, nous avons tenté de joindre ce jeudi la ministre mais en vain. Sa conseillère a fini par nous orienter vers la délégation locale de l’Entraide nationale (EN).

Pour s’informer d’abord sur la réaction de la société civile, nous nous sommes dirigés vers l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH). Contacté par notre rédaction, le bureau local de cette ONG à Khénifra nous a confirmé l’admission des deux personnes âgées dans un établissement de l’AMB. Jamal Jamali de ce bureau local nous déclare que «l’AMDH est au courant de cette affaire mais n’a pas intervenu». Il ajoute que «les victimes (les trois personnes âgées, ndlr) n’ont pas sollicité » pour l'instant l’intervention de l’AMDH.

Lâchées par leurs familles, leur entourage et par la société civile, les deux personnes âgées sont admises donc à l’établissement d’accueil pour les personnes âgées. Un centre co-dirigé par l’AMB et l’Entraide nationale, département sous la tutelle du ministère de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social.

Le Maroc dispose, en effet, de 62 établissements de ce type pour la prise en charge des personnes en situation difficile. Mais il reste loin des attentes de cette population, puisque son seul outil de veille, l’Observatoire national des personnes âgées qui doit permettre d’alerter, évaluer et anticiper l’évolution de la situation des personnes âgées, n’est encore qu’au stade de projet.

Trouver une place dans des centres qui affichent complets

En attendant, c’est l’Entraide nationale qui continue de prendre en charge les admissions et les prises en charge de cette population dont 5,2% vivent seuls selon les chiffres du Haut-commissariat au Plan (HCP). Toutefois, ce sont les autorités locales qui doivent approcher l’EN, à en croire les explications de Yassine Aârfani, délégué par intérim à la délégation locale de l’EN à Khénifra. «Nous avons eu des cas de personnes âgées qui ont été présentées par leurs propres enfants, pour des raisons liées à l’héritage, ou parce qu’ils ne veulent plus les prendre en charge. Actuellement, il faut passer par les autorités locales qui doivent nous présenter ces personnes âgées sans domicile fixe avant leurs admissions dans nos établissements », nous confie-t-il.

Ces établissements sont d’une capacité d’accueil d'environ 60 personnes âgées, ajoute ce responsable selon qui, le troisième homme qui est actuellement au CHP de Khénifra «ira probablement dans un autre établissement de l’Entraide nationale», faute de place au sein du centre de Khénifra.

Pour les centres qui affichent complets, «les places ne sont disponibles à nouveau qu’en cas de décès d’un pensionnaire ou son départ » indique-t-il en soulignant que dans certains cas, les proches de ces personnes reviennent pour les chercher.

Les personnes âgées en chiffres

Les résultats du recensement général de la population et de l’habitat du Maroc de 2014, communiqués par le Haut-commissariat au Plan, ont révélé que le vieillissement de la population est en progression. Entre 2010 et 2014, le HCP indique une régression du nombre d’enfants de moins de 15 ans et la progression de la tranche des personnes âgées dues à une baisse du taux de fécondité. Les personnes de plus de 60 ans constituent aujourd’hui 9,6% de la population du Maroc soit 3,209 millions avec une progression relative de 35%.

Ils sont 6 personnes âgées sur 10 (soit 59,2%) qui habitent en milieu urbain. Selon la situation familiale, environ les deux tiers (68%) des personnes âgées sont mariées, environ 27,7% sont veufs (ves) alors que 5,2% soit 170.130 personnes vivent seules. Le HCP indique aussi que 76,4% des personnes âgées n’ont aucun niveau scolaire, 11,9% ont un niveau primaire et 9% ont un niveau secondaire.

Ohlalala
Auteur : national geographic
Date : le 13 août 2016 à 17h03
Yabiladi est un portail pour les Residents marocains a l etranger.. :)

Il n y a aucun flics.. Le ministre de l interieur a d autres priorities.. Lol!

Ok.. Revenons aux chibanis...

Mon cher sidibabar,

je ne sais pas si il existe une assurance minimum veillesse au maroc..

Si elle n existe pas alors il faut copier coller les occidentaux.

Tous sans exception ont des assurances veillesse DE SOLIDARITE basees sur la redistribution des richesses par LA COLLECTION DES IMPOTS DE TOUS LES CITOYENS..

Et ca marche..

Le maroc a largement les resources humaines pour creer sa propre assurance veillesse pour les seniors..

. A ma connaissance, il y a une large compagne de sensibilisation pour inciter les commercants et particuliers marocains a epargner pour sa retraite..

La societe marocaine change. il faut s adapter et creer des fonds de pensions.. Ces memes fonds de pensions EU et USA membres des comites d entreprises multinationales qui creent des richesses.. :)

Bien que cet article fait le buzz, il ne faut pas oublier que la solidarite familliale est forte voir sacree au maroc..

Lien du forum pour des stastiques

http://www.yabiladi.com/forum/solidarite-familiale-reste-valeur-centrale-2-1225464.html

Bonne journee
Dernière modification le 13/08/2016 17:33
Flic???????
Auteur : sidi_babar
Date : le 13 août 2016 à 09h24
J'ai dit que le palais ne s'occupe pas de cette histoire, et toi tu dit que je veut un changement du régime, c'est faux, si tu veut faire ton travail de flic fait le correctement , sans essayer de fuir du sujet central.
@sidibabar
Auteur : national geographic
Date : le 13 août 2016 à 09h12
J etais sure et certain que la seule phrase que tu retiendras de mon commenraire sera celui ou je mentionne le palais royal..

Bref, tu peus enlever le palais de l equation.. Un changement de regime ne resoudra pas tous les problemes.. La monarchie est le garant de l union marocaine.

C est vrai... Dans toutes les societes les retraites sont bases sur les cotisations patronales et salariales.. Bref tu confonds retraite et solidarite..

Sans collecte d impots, je ne vois pas comment on va ameliorer le bien etre de nos chibanis dont une majorite n a jamais payer la moindre cotisations malgres des annees de dures labeurs..

Au fait ou sont les enfants merdeux de ces chibanis..

A ma connaissance c est un flagrant crime de non assistance a personne en danger.. Le code penal marocain punit l abandon des parents!

Autre chose, ce roi que tu critiques, il a carte Blanche pour développer l arme atomique de tous les 40 millions de marocains qui sont revoltes a la vu de ces clichés..

Meme si on doit manger de l herbe comme a dit le president pakistsnais..

Le maroc pourra enfin se debarrasser de ses ennemis qui frreinent son development social et utiliser ses ressources pour les marocains. Voila tout dit!

Dernière modification le 13/08/2016 09:19
Logique
Auteur : sidi_babar
Date : le 12 août 2016 à 16h53
Mon ami, le palais ne s'occupe de ces questions, il faut que vous voyez la réalité telle qu'elle.La logique d'état est que le Maroc est un pays dépendant et sous-développé et plein de contradictions, et trouve beaucoup de difficultés à s'adapter à la modernité. Ce que je ne peut pas accepter c'est de voir ces pauvres vieillards abandonnés comme des chiens dans un HÔPITAL PUBLIC et vous parlez d'impôts, avec cette simplicité mais sans aucune légitimité.
Dernière modification le 12/08/2016 16:57
Ok sidi babar
Auteur : national geographic
Date : le 12 août 2016 à 15h53
D ou ma question suivante:

Quelle part est affectee directement a un organisme de retraite et de solidarite pour les seniors et personnes agees dependantes?

AUCUN DIRHAM! Toutes les retenues fiscales sont investies dans les fonds de pensions.

tu sembles ne pas comprendre le principe du prelevement de l impot a la source et de ces derives anti sociales..

Le collecteur d impots pour l etat c est les enterprises..

Le royaume n est pas pret pour gerer l impot a la source.. Trop de cash et de voleurs dans la societe..

Le palais doit renationaliser et reprendre controle de la collecte de l impot du moins jusqu a une informatisation totale des branches de salaires toutes professions confondues..

La population active du maroc ne sont pas juste les salaries du publique ou des societes privees seulement.. Ces groupes sont monetises (informatises et pas de cash) et payent effectivement leurs impots.

Mon opinion concerne l autre majeur partie de l economie informelle et parallele que represente l artisanat et les services ou les fraudes fiscales sont monnaie courante..

Il faut faire comme aux usa..

Centraliser la grande distribution et Taxer les grossistes qui a leur tour taxeront les commercants

Pas de system informatise central equivaut a des fraudes.. C est simple

Degoute de tel clichés.. :(

ailleurs j ai vu a Miami city center ou a londres la meme misere humaine..

La misere n epargne aucun pays.. Meme le maroc
Dernière modification le 12/08/2016 16:02
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate