Menu

Politique Publié

Etats-Unis : Un projet pour le recensement dans les camps de Tindouf fâche l’Algérie

Au ministère algérien des Affaires étrangères, à l’ambassade d’Algérie à Washington et à l’Algeria Caucus, c’est la mobilisation générale. Les trois services mènent conjointement une campagne contre une proposition de représentants américains demandant d’inscrire dans le budget 2017 du Département d’Etat une disposition appelant au recensement de la population des camps de Tindouf.

Temps de lecture: 2'
Camps de Tindouf (DR)

Les représentants américains veulent un recensement de la population des camps de Tindouf. Pour cela, ils souhaitent fait figurer dans le projet de loi de finance de 2017 une disposition appelant le Département d’Etat à faire pression sur les autorités algériennes en vue d’autoriser les Nations Unies à mener à bien cette opération. Autre bon point pour le Maroc, ils veulent autoriser un nouvel appui financier par les services de John Kerry à des programmes de développement au Sahara sous contrôle marocain. Ces deux nouvelles ont fait sortir les autorités algériennes de leurs gonds.

Le 24 juin, l’ambassadeur Madjid Bouguerra, dans une lettre adressée à la représentante Betty McCollum, s’est dit «profondément déçu» par l’initiative des parlementaires américains, révèle le site Al Monitor. «L'ambassade de l'Algérie ne comprend ni n’accepte cette référence inopportune à l’Algérie», explique le diplomate avant de réitérer que son pays n’était pas une partie prenante dans le conflit du Sahara. Sur un ton empreint de menace, l’ambassadeur conclut sa lettre en mettant en garde contre «les conséquences d'une telle disposition non fondée et inacceptable».

Le lobby algérien au parlement américain est mobilisé

Le lobby algérien au niveau des deux Chambres du parlement américain a été également appelé en renfort. «Cette disposition est une tentative inopportune d'évaluer la démographie d'une population de réfugié vulnérable, accueillie dans les frontières souveraines de l'Algérie», écrit le sénateur, Duffy, R-Wis, chef de l’Algeria Caucus, à la Chambre des représentants.

Plus direct que l’ambassadeur Bouguerra, le sénateur est convaincu que l’adoption de la proposition du recensement dans le budget 2017 consacré au Département d’Etat «porterait un préjudice à la relation entre Washington et Alger, qui a été un important partenaire au niveau de la sécurité dans la région». La disposition s’elle est retenue «donnerait la mauvaise impression que les États-Unis ne supportent plus la médiation menée par les Nations Unies quant à l'avenir du Sahara Occidental», a-t-il plaidé.

Depuis 2011, le Conseil de sécurité insiste dans ses résolutions sur le différend territorial sur l’impératif de recenser les populations des camps de Tindouf. Cette demande des représentants américains est par ailleurs conforme à la décision prise par la Commission européenne d’opérer des coupes dans les aides qu’elle accorde à la population des camps de Tindouf. Elle exige, au préalable, une évaluation officielle de la vulnérabilité des bénéficiaires.

Perspectives
Auteur : hautatlas_14593
Date : le 16 juillet 2016 à 11h18
Prétendre et espérer tromper tout le monde tout le temps relève d'une sévère insuffisance mentale. L'ahurissante aventure algérienne avec le polisario dénote d'une appréciation chimérique des choses et des réalités menée par des égo ahurissants, surfant sur des petro-dollars disponibles à satiété et des armes lybiennes se déversant à flot. Les arrogances horribles et les vanités ont aidés à sous estimer les capacités du Maroc et des marocains à faire face à ce monstrueux défi multiformes, ignorants les puissants ressorts d'une nation millénaire qui en a vue d'autres au cours de sa longue histoire.
N'ayant aucun soubassement ou référentiel historico-politique pour savoir et pouvoir juger et préjuger des conséquences de ces actes inconsidérées, l'Algérie aventurière mue par les réflexes de la filibuste, estmaintenant l' otage désespérée de ses actes et se retrouve horriblement piégée et rattrapée par le mal qu'elle a créé.
La fuite en avant dans un maximalisme nihiliste s'annonce comme l'alternative choisie par ce système en déliquescence. Des jours sombres attendent nos frères Algériens, avec des conséquences pénibles pour la région...à moins d'un heureux retournement des choses pour le bien de tous.
LA PEUR
Auteur : azf21
Date : le 15 juillet 2016 à 10h39
Parce que ils ont peur que la vérité s'éclate sur le nombre réel des "Sahraouis" à tindouf dont un manque à gagner pour l'Algérie sur le dos des "réfugiés Sahraouis" soit disant.
En tout cas si un tel recensement se réalise, sans doute il va nous révélé des surprises sur les origines des ces "réfugiés"
LOL
Auteur : ZeSbai
Date : le 14 juillet 2016 à 11h34
J'ai apprécié cette note d'humour non sans un sens sous-jacent certain... Merci !
Et boum! Et re-boum!
Auteur : alphavirginis
Date : le 14 juillet 2016 à 01h15
Uncle Sam: - Toc toc toc...

DRS: - Qui est là?

Uncle Sam: - Heu, c'est juste Uncle Sam...

DRS: - Si pour quoi?

Uncle Sam: - Bah, c'est pour un sondage...

DRS: - Quel sondage? Ya na plus di pitrole!

- Heu nan nan... On veut juste compter combien qu'y a de Sahraouis chez vous. C'est un SONDAGE.

DRS: - A yemma a yemma!!! Brahim!!! A ya rou7 l3end lbébé Boutflika gollou lmarikane rahom djaw 7abbo ye7asbou zbal ta3 polizario hadouk!

Brahim Ghali: - Ya waldi rah goulna lak ma kayn 7ta sahraoui f Tindouf ! Ma 3endna 7ta ould sidi l7mar taye3

DRS: - Hih mala ra7 ngollou ra7na fiha ya babab!

...Ces mafieux vont avoir le cul en l'aire
Auteur : moden
Date : le 13 juillet 2016 à 20h59
Qui se sent morveux se mouche ....s'ils n'ont rien à se reprocher, ils n'ont qu'a autorisé le Maroc et l'ONU de recenser les vrais sahraouis des faux

Ou alors, En fin le monde entier va savoir le vrai visage de la mafia militaire algérienne qui a kidnappé des pauvres sahraouis civiles pour les faire passer pour des réfugies, elle a en plus gonfler leur nombre pour mieux voler depuis des décennies les naïfs pays donateurs mondiaux alors que le nombre de séquestrés ne dépasse même pas 29 000 âmes,
Sans oublier les viols et mariages forcés de mineures sahraouis par et aux subsahariens pour tripler la population séquestrés

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com