En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X


Culture   Publié

Maroc : C'est un devoir national de protéger le patrimoine judéo-marocain selon le ministre de la Culture

Selon le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, le patrimoine judéo-marocain est aussi légitime que toute autre richesse historique et culturelle du pays. Ainsi, sa protection incombe à toutes les composantes de la société. Détails.

Temps de lecture: 2'
DR

«La protection du patrimoine judéo-marocain dans toutes ses composantes est un devoir national», a déclaré lundi à Ifrane le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, lors du lancement de la caravane pour la protection de ce patrimoine, rapporte l'agence MAP.

En présence d'intellectuels, d'universitaires et de spécialistes de divers horizons, le ministre a plaidé pour la sensibilisation des générations futures pour une plus grande considération de cette richesse hors pair. D'après lui, cela passerait non seulement par l’engagement du ministère de la Culture, mais aussi des collectivités locales et la société civile. «Le patrimoine judéo-marocain, témoin d’une histoire commune qui remonte à plusieurs siècles, transmettra aux générations futures un héritage important : la cohabitation», a-t-il indiqué.

La restauration des synagogues, un engagement auquel le gouvernement adhère totalement

M. Sbihi a tenu à signaler que des actions sont menées dans ce sens, rappelant notamment la restauration prochaine de la synagogue Simon Attias d’Essaouira aux frais de l’Allemagne. En effet, l’Etat fédéral s’est engagé, conjointement avec la Fondation du patrimoine judéo-marocain, à financer la rénovation de ce lieu de culte judaïque. La fin des travaux étant prévue en 2015.

Outre cela, il y a eu début février à Fès, l’inauguration d’une synagogue restaurée grâce à des dons marocains, privés et allemands. Le chef du gouvernement avait d’ailleurs pris part à cette cérémonie. Ce qui n’avait pas manqué de faire le buzz vu sa formation politique (islamiste).

Le gouvernement tente par tous les moyens de réunir les Marocains, car jusqu’à présent, parler de judaïsme équivaut à parler d’Israël au sein de certains mouvements, islamistes notamment. La semaine dernière, un groupe de manifestants avait protesté contre une exposition hispano-juive organisée à l’Institut Cervantès de Tanger. Il faut toutefois signaler qu'il s’agit généralement d’actions isolées.

Pour rappel, la quatrième édition de la caravane du patrimoine judéo-marocain a débuté lundi 24 février à Ifrane, sous l’initiative de l’association Mimouna, soutenue par le Musée du judaïsme marocain et l’Université Al Akhawayn. Après Ifrane, la caravane passera également à Fès et Casablanca où elle s’achèvera mercredi 26 février. Cette année, l’événement rend hommage posthume à Simon Levy, ancien secrétaire de la Fondation du patrimoine judéo-marocain, décédé en décembre 2011. Pour l’occasion, la Fondation a préparé la présentation d'une partie de ce patrimoine conservé au Musée du judaïsme marocain à Casablanca.

 

5 commentaires
les juifs non pas construit se pays tel qu'il est
Auteur : hyayna
Date : le 06 mars 2014 à 15h20
quoi qu'il en soit les Arabes sont venue, ils on vue, ils on vaincu, va dire a un Marocains que les juifs sont plus Marocains que lui, si tu te prend pas une claque on en reparle
Les juifs sont plus marocains que beaucoup de musulmans
Auteur : banou el hellel
Date : le 27 février 2014 à 08h59
Les juifs sont plus marocains que beaucoup de pseudo musulmans .

1) les juifs était au Maroc au moins 700 ans avant nous les arabes .

De toute façon , une poigné de raciste qui commentent , sont raciste même avec d'autres marocains musulmans comme eux , soit parce qu'ils ont la peau noir , ou parce qu'ils sont Berbères et les autres arabes ou l'inverse .

Les conards restent conards et ignorants .
Comme avec les subsahariens , quand je lis ce que certains écrit , j'ai la chaire de poule .
L'Afrique était complétement noir même l'Afrique du nord , les Berbères sont arrivés il y a quelque milliers d'années , ils ont trouvé des habitants noir au Maroc ,et dans tout le nord de l'Afrique .
charmeur de serpent bis
Auteur : tiralo
Date : le 26 février 2014 à 21h26
tout sa vendre tout s'achète au maroc meme ministre mohamed amine sbahi il ya mekhzen et dirham il ya des choix il faut servir meme les familles ambassadeur de France il a cassé le taboue du maroc
la culture marocaine est avant tout musulmane
Auteur : hyayna
Date : le 26 février 2014 à 19h40
la seul culture legitime au Maroc est evidement l'islam et le passé arabo-berbere de se pays, les juifs on quitté le Maroc pour colonisé la palestine se sont des colons ils ne meritent pas d'etre appelé marocain temp qu'il ne reviennent pas au pays
DEVOIR NATIONAL DE RESTAURER LES CYNAGOGUES?????? ET QUE FAIT ISRAËL ET SON MINISTRE DES CULTES POUR LES SIENS?????? ET POUR LE RESPECT D'AL MASJID AL AQSA....
Auteur : pouic2011
Date : le 26 février 2014 à 08h45
TOUS CES JUIFS MAROCAINS SONT MAROCO-ISRAËLIEN,MAROCO-ISRAËLIEN-FRANCAIS?MAROCO-ISRËLIEN-CANADIEN,MAROCO-ISRAËLIEN-ESPAÑOL ETC.....ETC......

QUE FONT LEURS ÉTATS D'ADOPTION POUR LA RESTAURATION DE LEUR PATRIMOINE AU MAROC?????? NADA!!!!!!NADA!!!!!!

Appel à S.M. LE ROI DU MAROC ET DES JUIFS,Amir Al Mouminine,Président d'Al Qods, N'OUBLIEZ PAS MAJÉSTÉ;QU'ISRAËL EXCLUT AL MASJID AL AQSA DE JÉRUSALEM DES POURPARLERS DE LA PAIX.

Copier / Coller : Mardi 25/02/2014.


Un responsable palestinien a déclaré mardi que les violations par Israël de la mosquée al-Aqsa de Jérusalem, qui est sous administration jordanienne, sont destinées à exclure le sanctuaire des pourparlers de paix israélo-palestiniens.

"Il est clair que ces actions visent à écarter la question des lieux saints des pourparlers de paix en cours", a déclaré à Xinhua Ahmed al-Rwaidi, conseiller du président palestinien pour Jérusalem.

Plus tôt mardi, de violents affrontements ont éclaté à la mosquée entre des fidèles palestiniens et les gardes israéliens après que ces derniers eurent laissé pénétrer dans l'édifice des visiteurs juifs.

M. Rwaidi a mis en garde sur le fait que de telles violations pourraient conduire à une violente guerre confessionnelle dans la région.

Les affrontements ont coïncidé avec un débat à la Knesset israélienne (Parlement) sur un projet de loi présenté par un député de droite pour imposer la souveraineté israélienne sur la mosquée.

Bien que le site soit le troisième lieu saint pour les musulmans, il est également considéré comme le site le plus saint par les Juifs, qui l'appellent le "Mont du Temple", dans la mesure où il regroupait deux temples juifs dans l'Antiquité.

Dernière modification le 26/02/2014 08:50
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com