Menu

Article

Ceuta et Melilla : Les Britanniques rappellent aux Espagnols qu’ils occupent les deux villes

Face au silence intrigant du Maroc au sujet du dossier de Ceuta et Melilla pour le porter devant l'ONU, une eurodéputée britannique vient de réagir aux demandes de souveraineté espagnoles en demandant à Madrid de quitter  les deux villes occupées.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Au siège des Nations-Unies, l’Espagne, par la voix de son Premier ministre, a soulevé le différend territorial qui l’oppose à la Grande-Bretagne sur Gibraltar. Le 26 septembre, devant l’Assemblée générale de l’ONU, Mariano Rajoy a qualifié le Rocher de «dernière colonie en Europe. Une situation qui affecte notre intégrité territoriale» a-t-il indiqué. Et d’appeler Londres à l’ouverture des négociations sur l’avenir de ce bout de terre en Méditerranée au nom de «la coopération régionale».

«L’Espagne oublie ses colonies de Ceuta et Melilla»

Les propos du leader de la droite espagnol ont, immédiatement, fait réagir une autre politique de la même matrice, mais du côté britannique. Des supports de la presse anglaise rapportent les déclarations de l’eurodéputée Ashly Fox du parti conservateur dirigé par le premier ministre David Cameron.

La parlementaire a exprimé sa surprise de voir Mariano Rajoy appellé «le royaume à mettre un terme à sa présence sur le Rocher alors que l’Espagne a une dispute similaire avec le Maroc sur ses territoires d’outre-mer à Ceuta et Melilla», précisant que Madrid doit réviser «la légalité de sa présence dans les deux villes qu’elle occupent au Maroc». L’eurodéputée a également évoqué le cas d’Olivença, une ville portugaise occupée par l’Espagne, et ce, depuis 1801. Un deux poids deux mesures de Rajoy vivement dénoncé par Ashly Fox.

Le 30 août, en recevant Fabian Picardo, le Premier ministre de Gibraltar, David Cameron a assuré son invité du soutien constant de Londres au Rocher.

Silence au Maroc

Certes, si l’eurodéputée britannique a soulevé les cas de Ceuta et Melilla ce n’est guère pour soutenir la marocanité des deux enclaves mais juste pour riposter aux revendications du chef de l’exécutif espagnol. Il n’en demeure pas moins que sur ce point, elle a fait mieux que le gouvernement Benkirane. Sur le conflit territorial opposant Madrid et Londres sur le Rocher, le Maroc est resté discrêt, alors que cette affaire le concernait au moins de manière indirecte. Les revendications marocaines réclamant la rétrocession de Ceuta et Melilla sous la souveraineté du royaume sont, depuis des mois, à peine audibles.

Visiblement, le dossier de enclaves espagnoles au Maroc est sacrifié sur l’autel des «bonnes relations» avec le voisin du nord. Rabat tient à son entente avec Madrid pour que le Parti populaire au pouvoir en Espagne puisse continuer sur la voie, initiée par le gouvernement de Zapatero, de «la neutralité positive» sur le Sahara. Ceuta et Melilla peuvent, donc, attendre ?

à yas64
Auteur : taharo
Date : le 04 octobre 2013 à 10h26

Quand on a une maison en verre on ne jette pas de pierres sur le voisin. Vous devez être sûrement le produit des quartiers chauds d'Oran ou de Sidi Bel Abbes que les oujdis fréquentaient lors de leur séjour touristique et séxuel en Algérie. c'était plutôt agréable et jamais on a pensé à insulter tout un peuple à cause de filles qui rendaient et qui rendent de bons services dans une société hypocrite et masochiste. Je pourrais vous filer des tuyaux et des adresses si vous exprimez le désir de goûter le fruit interdit en Algérie. Filles d'Algérie.com.
orthographe
Auteur : mohghaz
Date : le 03 octobre 2013 à 14h17
Prière de relire vos articles et de corriger les fautes d orthographe qui en parasitent la lecture.Le journalisme sur le net ne dispense pas d'une certaine rigueur.
Ceuta et Melilla
Auteur : taharo
Date : le 03 octobre 2013 à 11h29

le silence des officiels marocains à propos des villes occupées est probablement lié à un accord tacite entre espagnols et marocains à propos de la situation géopolitique en Méditerranée occidentale. Les officiels algériens ne cessent de pourrir cette situation pour des raisons que personne n'ignore. Tout le monde se souvient de la position honteuse et agressive de l’Algérie officielle vis de son voisin maghrébin à propos des îles marocaines en Méditerranée.
@yas64 ,oui,c'est ça
Auteur : safranlxyxy
Date : le 01 octobre 2013 à 15h57
a part les insultes ,existe t il dans les tiroirs vides de ton semblant de cerveau un peu de vocabulaire qui éventuellement peut enrichir le débat ?
non ?
c'est au dessus de tes moyens ?
alors a l'venir ,abstient toi de commenter par des insultes un sujet qui ne te concerne ni de pres ni de loin.
cebta et melila est une affaire qui concerne les marocains.
ils sont assez grands pour en débattre.
celui qui veut y participer, il est toujours le bienvenue .mais pas par des insultes.
il est tres facile d'insulter que d'enrichir un débat .surtout qu'on en a la tête vide et hmar en même temps.
heureusement ce n'est pas contagieux a travers le net.
autrement, tu aurais déglingué tout le monde.
si on devait décorer les nazes comme tu dis. tu auras le prix nobel.
n'abuse pas trop de la colle pour rustines.
Dernière modification le 01/10/2013 16:02
A ceux qui m'attaque
Auteur : yas64
Date : le 01 octobre 2013 à 15h02
vous êtes une bande de nazes....minable et lâche jusqu’à la moelle..si vous aviez de la dignité vous n'auriez jamais accepté que le Maroc deviennent une destination de tourisme sexuel et de la pédophilie...voilà encore un exemple de lâcheté..
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/