Archive Religion Publié

Plus de tendresse dans le couple pendant ramadan ?

C’est une question qu’on s’est toutes posée au moins une fois. Si le mois de ramadan est un mois de prières et de recueillement, faut-il pour autant oublier l’amour et la tendresse ? Ne plus se toucher, ni s’embrasser ? Et après le ftour, peut-on se permettre un petit moment complice ?

Temps de lecture: 2'
DR

«Dès qu’on annonce le mois de ramadan, mon mari quitte le lit conjugal et n’y revient que le jour de l’aid», raconte Hanane. Elle ajoute qu’elle se sent très seule, comme si elle était sa femme de ménage et non plus son épouse. «A-t-il oublié à quel point notre prophète prenait soin de ses femmes et était tendre avec elles, y compris pendant le mois de ramadan ?», interroge-t-elle.

«Mon mari n’est pas le plus tendre des hommes pendant le ramadan ! Mais pas parce qu’il est pieux, juste parce qu’il est de mauvaise humeur», se désole quant à elle, Nouhaila. Elle lui a répété que ce mois sacré est un mois pour être proche de Dieu et de son prophète. De ce fait, il devrait être gentil, ou se taire carrément. «J’appréhende le mois sacré !»

Oui ladies, dans ses derniers mots, le prophète a dit : «oussikoum bi nissae khayran»,  (prenez bien soin de vos femmes). Dans notre religion, les hommes doivent faire attention à leurs femmes, mais qu’en est t il pendant le mois ramadan ?

Amour et jeûne

Ladies, c’est là un sujet polémique. L’acte sexuel en lui-même n’est bien sûr pas permis de l’aube au coucher du soleil. Après le ftour, tout est permis entre les époux à condition de faire les grandes ablutions avant la prière du dohr le lendemain. «Mais il est préférable de le faire avant le fajr pour faire la prière», selon Ghizlane.

Les règles d’amour sont relativement claires après le ftour, mais qu’en est t-il d’avant ?  On dit que le jeûneur peut discuter avec sa femme, s’assoir avec elle, et même la toucher, à condition que ce ne soit pas dans l’intention de satisfaire ses besoins.

Notre plus bel exemple est notre prophète Mohamed. Aicha, son épouse a rapporté que "le Prophète (SAW), embrassait ses épouses et les caressait alors qu’il jeûnait, cependant qu’il était le plus apte parmi vous à contenir son désir sexuel".

Pour les oulémas, embrasser sa femme ou la toucher est un geste d’amour, sauf qu’il vaut mieux s’abstenir pour éviter de perdre son jeûne.

Donc, ladies, laissez votre ordinateur ouvert à cette page pour ces messieurs. Il n’y a aucun mal à embrasser ou à toucher son épouse tant que cela ne simule pas le désir. Au contraire, être tendre et gentil est un plus pour votre jeûne. A bon entendeur ! 

10 commentaires
charmeur de serpent
Date : le 12 juin 2018 à 17h06
La rédaction et certains de ses lecteurs sont devenus des Muftis à ce que je vois. Le grand imam, "Desert fleuri", nous éclaire avec ses fatwas qui frôlent la débauche. Vous avez réduit la femme à ses désirs sexuels comme si la femme n'a pas de devoir religieux à accomplir pendant ce mois sacré du Ramadan.
1,2,3...Soleil
Date : le 12 juin 2018 à 12h08
Comment faire compliquer quand on peut faire simple ....Oups Hallucinant smoking smiley C est limite de l auto flagellattion pour certains ....Ill
Occitanie
Date : le 24 juin 2017 à 14h20
Tous de mauvaise humeur pendant ce mois, on se demande quelles sont leur intention. Allah ou corvée
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com