Menu

Article

Mouvement du 20 février : Marches réprimées dans plusieurs villes du Maroc

Ramadan est également le mois des protestations. Le Mouvement du 20 février profite de cette occasion pour se rappeler le bon souvenir des autorités.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Le Mouvement du 20 février a repris, durant ce ramadan, ses traditionnelles marches nocturnes. Dimanche, plusieurs villes du pays étaient la scène de manifestations organisées à l’occasion de la 17ème journée nationale de solidarité avec le M20F. La mobilisation y était au rendez-vous. De plus,à noter l’intervention parfois brutale des forces de l’ordre donnant lieu à des arrestations et des blessés parmi les manifestants.

A Casablanca, la manifestation lancée à partir du quartier populaire Sidi Bernoussi a été vite encerclée et dispersée par un fort déploiement de la police. Des sources à l’AMDH font état de l’interpellation de douze à quatorze personnes, certaines ont été libérées hier alors que d’autres attendent d’être présentées, aujourd’hui, devant la justice. Les dernières nouvelles parlent du transfert, ce matin, de six détenus au tribunal de première instance de Aïn Sebaâ en vue d’y être présentés devant le procureur du roi.

Par ailleurs, les mêmes sources parlent de plusieurs blessés, dont un cas grave, transportés à l’hôpital de Sidi Bernoussi pour recevoir les premiers soins. Ce scénario casablancais s’est répété à El Jadida où la marche, placée sous le thème «contre la flambée des prix» a connu l’arrestation d’au moins trois membres du mouvement du 20 février et des blessés.

Le recours à la matraque a été constaté, également, à la manifestation de Béni Mellal. A Rabat, les participants ont eu plus de chances que ceux de Casablanca ou El Jadida même s’ils ont scandé des slogans hostiles à l’invitation de l’Israélien Ofer Brounchtein au 7ème congrès du PJD. Dans l’ensemble, la marche s’est déroulée normalement et sous une forte surveillance policière.

La 17e journée nationale de solidarité avec le Mouvement du 20 février a connu la participation de certains syndicats, ONG et quelques formations politiques de l’opposition, y compris l’USFP. Un communiqué du bureau politique du parti de la Rose invitait ses militants à battre le pavé dans la soirée du dimanche mais vite démentie par Driss Lachgar. Dans des déclarations au quotidien Al Massae, dans son édition d’aujourd’hui, l’ancien ministre des Relations avec le parlement (janvier 2010- janvier 2012) assure que cet appel «n’est pas authentique».

perte de temps!
Auteur : maroufi212
Date : le 24 juillet 2012 à 09h20
Manifester sans cesse c est vraiment bête ! ça deviens du n importe quoi ,et les gens ont en marre de tout ce brouhaha , il faut se concentrer sur le travail et persévérer pour avancer dans la bonne voie .
Le vrai de vrai
Auteur : aminedu33
Date : le 24 juillet 2012 à 05h36
Tu refuses que des gens manifestent pour plus de dignité et de liberté. Ils protestent contra la vie chère, en Europe, la manifestation est pacifique et on lèche pas à coup de matraque. Excusez du peu, dans ce pays, on tolère pas,car toute manifestation juste vaut atteinte aux biens publics.
La Constitution autorise la manifestation et c'est une bonne chose d'exprimer sa colère et de revendique des choses justes.
Le vrai de vrai est dans son confort et n'aimerait pas être délogé de ce minimum vital. Si cela te dérange, pas besoin d'exprimer ton insolence sur ce forum.
Les pauvres sont toujours les premières victimes et on en dénombre pas plus.
Ne mélange pas tout s'il te plait, ton patriotisme tue les évènements et cela devient nul. Je te vois dans chaque situation dés qu'on parle de régime "Makhzen".
Je soutiens ces gens là tant que cela reste un mouvement pacifique, tout le monde a le droit de demander sa baguette. Ces diplômés chômeurs sont victimes des fils à papa, qui prennent des postes sans qu'ils aient la qualification et le diplôme.
ça suffit maintenant!
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 24 juillet 2012 à 02h59
ça suffit avec ces manifestations à la con;, y'en a plein le C..
le mouvement de l'espoir
Auteur : H kaine
Date : le 24 juillet 2012 à 01h11
Ce mouvement est intéressant car les revendications de ces jeunes sont justes et nécessaires au pays pour amorcer un vrai virage vers une vraie démocratie. Ce sont eux qui nous rappellent que la nouvelle constitution et la soi nouvelle gouvernance ne sont que de la poudre aux yeux pour voler l'espoir d'un tournant décisif pour le pays. Sa majesté devrait accorder plus de pouvoir aux gouvernements élus et permettre d'aller vers une monarchie constitutionnelle...
A tous bonne conscience
Auteur : aminedu33
Date : le 24 juillet 2012 à 01h01
Ce sont toujours les mêmes pseudos qui reviennent sur ce forum en tapant sur le M20Février. Mais pensez vous que les autres mouvements sont plus pacifistes et prônent un dialogue d'ouverture. Le problème, vous avez un régime corrompu et des institutions inexistantes et des associations travaillant pour le régime. Ce mouvement est peut être boycotté par les marocains, mais ces idées peuvent être débattues et certains sont universelles : le travail, le social et la misère humaine. Le problème de ces diplômés sont qu'ils sont instrumentalisés et surtout guidés par d'autres partis politiques profiteurs du chaos.
Celui qui dit que le Maroc est une exception en terme de mouvement social et de dignité, est trompeur de signes. La Syrie est aussi laïque avec un taux d'endettement et son économie se porte mieux que le Maroc mais les mafias contrôlaient tout, une minorité au pouvoir. C'est la même chose au Maroc, je ne cautionne pas de révolution dans mon pays pour faire plaisir à l'Algérie. Or, cette thèse est validée par le cabinet royal, si le Maroc est touché, l’Algérie armera son Polizbel et on sera affaibli. Voilà sur quoi joue le Makhzen.
D'autant que le Maroc, le roi a violé la Constitution en s'ingérant dans les affaires du 1er Ministre.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com