Menu

Economie Publié

Espagne : 60% en moins de saisonnières marocaines pour la campagne agricole 2012

L’Espagne a drastiquement revu à la baisse le nombre de saisonnières marocaines. Moins de 60% des 6143 travailleuses admises en 2011 pourront rejoindre les plantations de fraises cette année. C'est bien là une source de revenus incontestable pour les ménages qui s’en va.

Temps de lecture: 2'
DR

C’est un coup dur que vont recevoir les ménages marocains qui s’étaient habitués aux récoltes de fraises espagnoles. Le gouvernement espagnol a revu à la baisse le nombre de saisonniers étrangers. Cette année, seulement 2547 saisonnières marocaines pourront se rendre à Huelva (Sud de l’Espagne) pour assurer la récolte des fraises, contre 6143 lors de la campagne agricole 2011. Il s’agit là, d’une baisse considérable de 60%. Décision prise vendredi dernier par la commission espagnole des flux migratoires, selon El Pais.

La crise économique en cause

Cette orientation est motivée par la situation économique difficile que connait l’Espagne en ce moment. Chômage, dette ..., le gouvernement avait récemment annoncé des mesures restrictives pour rétablir l’équilibre. Et justement, il a décidé de l'appliquer aussi aux travailleurs saisonniers. Les autorités de la Huelva sont en train d’étudier une «formule administrative» afin que les saisonniers locaux soient considérés comme des travailleurs fixes, rapporte Les Echos. Ce qui leur donnerait la priorité lors des campagnes agricoles. Une telle configuration des choses pourrait, à terme, supprimer le recours aux travailleuses étrangères, donc marocaines.

Grosse source de revenus

Il est certain que cette nouvelle donne va changer beaucoup de choses dans les ménages marocains habitués à cette rentrée de revenus annuels ou même tous ceux qui comptaient s’y lancer. Le travail dans les plantations espagnoles rapporte gros à ces femmes, si l’on s’en tient au pouvoir d’achat marocain. Elles sont en général rémunérées à environ 35 euros pour sept heures de travail, soit dix fois plus que ce qu’elles percevraient en travaillant au Maroc. Un avantage que ces milliers de mères au foyer privilégient en dépit des conditions de travail précaires décriées par le Fédération internationale des droits de l’homme en janvier dernier.

Vous faites du poilitiquement correct....
Auteur : Chibani2
Date : le 19 avril 2012 à 11h13


Le Sahara, c'est un autre problème et la position de l'Espagne est celle de l'ONU depuis 1973 que notre feu Hassan II a refusé et nous voilà à la case de départ si vous avez entendu le discours de S.E. l'Ambassadeur du Maroc à l'ONU.
Ici c'est l'économie et l'humanitaire,c'est donner de la dignité à nos travailleurs et être considérés comme un être humain.
Deux choses bien distinctes....
Eh Oui
Auteur : Danouni
Date : le 19 avril 2012 à 11h07
C'est bien là tout le problème, être obligé de dire merci

II faut néanmoins garder à l'esprit que les autorités espagnoles font ça car elles y gagnent et certainement pas par charité.

De tous les MRE vivant en Europe, les MRE d'Espagne sont ceux qui vivent les conditions les + dures.

Personnellement, je n'ai rien contre le peuple espagnol MAIS je garde en mémoire que jusqu'à ce jour les autorités espagnoles ont fait beaucoup de mal au Maroc sur le dossier du Sahara.
Dernière modification le 19/04/2012 11:08
Qui ne souhaite pas de vivre sous cette Monarchie Españole et Su Majestad El Rey Juan Carlos....
Auteur : Chibani2
Date : le 19 avril 2012 à 10h29

Cela ne sera que de courte durée car la crise que ce pays subit avec le reste du monde sera surmontée.l'Espagne tendra la main au Maroc pour son développement surtout avec un Roi humble comme Juan Carlos...
Le Maroc doit créer des emplois et ne pas exporter notre main d'oeuvre et continuer à faire le négrier : l'exploitation humaine.....
Merci l'Espagne
Auteur : abdo447
Date : le 19 avril 2012 à 09h35
Merci l'Espagne de permettre à des milliers de travailleuses marocaines Misérables de gagner leur vie sur les Champs Espagnoles.

Je suis certain que si on donne le Choix à ses travailleuses d'Etre SAISONNIÈRE en ESPAGNE ou permanentes chez des Fermiers MAROCAINS , elles choisiraient l'ESPAGNE.
Bonne entente
Auteur : Danouni
Date : le 19 avril 2012 à 09h04
Je suis d'accord. Travailler en bonne entente sans esprit revanchard OK mais il ne faudrait pas tomber dans l'angélisme.

État espagnol et Peuple espagnol sont évidemment 2 choses différentes.

Néanmoins, je pense que dans la mesure du possible, l’État marocain doit favoriser ses échanges avec des états qui ne pensent pas qu'à le dépouiller de ses biens comme le font les autorités espagnoles à chaque que c'est possible.

Il suffit de voir le nombre de cas relatés dans la presse marocaine d'attaques venant de l'Espagne.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com