Menu

Breve

Polémique en Tunisie après l’annonce de l’ouverture d’une université allemande au Maroc

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

L’annonce de l’ouverture d’une université allemande au Maroc a créé une polémique en Tunisie. En effet, sur les réseaux sociaux, plusieurs Tunisiens ont indiqué que ce projet aurait été initialement prévu dans le pays du Jasmin.

Tout a commencé à un post sur Facebook de l'ancien ministre tunisien de l'Education nationale, Slim Khalbous, dans lequel il a déclaré que l'Allemagne a décidé de transférer le projet de création d'une université de Tunisie vers le Maroc. Et d’ajouter qu'en 2019, il avait contribué à un projet de loi visant à faciliter la création d'une université internationale en Tunisie, rappelant que le Parlement l'a rejeté sous la pression d'un lobby politique populiste qui a invoqué la souveraineté nationale.

Après la grande polémique que ce post a suscitée, le ministère tunisien de l'Enseignement supérieur a rompu son silence, en déclarant dans un communiqué que «le projet de création de l'Université tunisienne allemande en Tunisie est toujours en cours et n'a pas été annulé, comme cela a été rapporté sur les réseaux sociaux». Le ministère a ajouté que «ni la partie allemande ni la partie tunisienne n'ont exprimé leur volonté de se retirer».

De son côté, l'ambassade allemande à Tunis a déclaré que les intentions de l'Allemagne concernant la création de l'Université tuniso-allemande, qui s'inscrirait dans le cadre de la coopération bilatérale entre les deux pays, «n'ont pas du tout changé» et que les discussions à son sujet «se poursuivent sans interruption». Et d’affirmer que les deux pays entretiennent des liens étroits dans le secteur de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, sous de programmes de bourses ou de nombreux projets universitaires communs.

«Le projet au Maroc, qui a été récemment évoqué par certains médias, est un projet de coopération individuelle exclusivement au niveau universitaire et sans implication du gouvernement allemand, et il n'y a pas de lien ni de concurrence entre ces deux projets dans les deux pays», a-t-elle tranché.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/