Menu

Politique Publié

Marhaba : Ceuta ne veut plus des MRE et change de discours sur l’ouverture des frontières

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

Changement de discours des autorités de Ceuta, au sujet de l’Opération Paso del Estrecho (OPE). Alors qu'elles se plaignaient de la mise à l'écart de l'opération Marhaba par le Maroc et réclamaient l’ouverture des frontières, elles sont revenues sur leur position. Vendredi, le gouvernement local a ainsi déclaré ne pas manifester d’intérêt pour la transhumance de dizaines de milliers de MRE durant l’été, n’y voyant «aucun intérêt particulier». Dans ce sens, il a invoqué les risques sanitaires que pourraient entraîner le passage de milliers de voyageurs, dans le contexte de la pandémie du nouveau coronavirus.

Dans des déclarations à la presse, le porte-parole du gouvernement de Ceuta, Alberto Gaitán, a fait référence aux propos du ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, qui a insisté sur le fait que l’Espagne était «prête» à organiser l’opération, dans le respect des mesures sanitaires nécessaires au passage via Algésiras.

Alberto Gaitán a indiqué n’avoir connaissance «d’aucune communication» du gouvernement central avec Ceuta pour discuter de cette opération. «L’important, ce sont les problèmes de santé et la priorité accordée à la sécurité sanitaire de Ceuta, nous n’avons donc aucun intérêt particulier à ce que l’OPE passe par Ceuta cette année à la lumière des circonstances actuelles», a ajouté le porte-parole.

La veille, le gouvernement madrilène avait annoncé que le Comité national de coordination (CECO) s’était réuni à trois reprises, jusqu’à mercredi dernier, pour aborder les questions organisationnelles de l’OPE.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com