Menu

Société   Publié

Premier rapatriement des Marocains bloqués à Melilla pour une quarantaine à Saïdia et Nador

Dès 15 h ce vendredi (heure marocaine), les Marocains en séjour temporaire et bloqués à Melilla commencent à affluer vers le Maroc. Après deux mois de blocage, ils ne vont cependant pas retrouver tout de suite leurs proches, période de confinement préventif oblige.

Temps de lecture: 2'
Poste-frontière avec Melilla / DR.

Bloqués à Melilla depuis la suspension des voyages à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, les Marocains en séjour temporaire dans l’enclave espagnole peuvent enfin espérer un retour chez eux. Ce vendredi, certains parmi eux ont déclaré à Yabiladi qu’une première partie, constituée de près de 200 femmes et enfants, est concernée en priorité. Suivront les personnes âgées et malades souffrant de pathologies chroniques, puis enfin les jeunes adultes.

«En ayant eu vent de cette possibilité, plusieurs jeunes adultes se sont dirigés ce matin vers la frontière avec Beni Ensar, sous haute présence de la Guardia Civil», nous confie un Marocain bloqué à Melilla depuis mars dernier. Une source au sein des autorités régionales a par ailleurs confirmé à Yabiladi qu’au niveau du poste-frontière reliant les deux villes, des bus ont été mobilisés pour transporter chacun 25 passagers, à partir de 15 h (heure marocaine).

Le nombre total des bénéficiaires du rapatriement avoisinerait les 500, la première phase de ce vendredi concernant les 200 cas les plus urgents, selon une liste nominative consultée par Yabiladi. Mais avant de retrouver leurs proches, ces rapatriés devront passer des tests pour la covid-19. Ils seront ensuite conduits à Saïdia, Nador ou encore Selouane, pour observer un confinement sanitaire obligatoire dans des établissement hôteliers et des centres d’hébergement d’étudiants, spécialement mobilisés à cet effet, nous déclare-t-on encore.

Du côté marocain, cette opération serait coordonnée entre les ministères de l’Intérieur, de la Santé et des Affaires étrangères.

Le rapatriement ne concerne pas encore les Marocains bloqués à Ceuta

Plus tôt ce vendredi, la radio espagnole Cadena SER a rapporté que plusieurs centaines de ressortissants étaient concernés par ce rapatriement en deux étapes. Selon le média, l’opération aurait été décidée sur ordonnance royale, rendue dans les premières heures de la journée.

L’agence de presse espagnole EFE a confirmé pour sa part qu’après le premier contingent de 200 ressortissants marocains, 300 autres suivront dans un second temps. Cette initiative est entreprise au lendemain de la découverte, jeudi, du corps sans vie d’une ressortissante marocaine, bloquée elle aussi à Melilla et hébergée sur la Place de Toros.

Depuis qu’ils se sont retrouvés sans issue à Melilla, les Marocains en séjour temporaire sur place ont en effet vécu une situation humanitaire critique. Pour cause, les conditions de leur hébergement sous une grande tente de fortune ont rendu difficile la prise des mesures sanitaires adéquates à la situation de pandémie liée au nouveau coronavirus.

S’ils voient désormais le bout du tunnel, ceux bloqués à Ceuta, l'autre enclave espagnole au Maroc, restent toujours dans l’incertitude. Pour l'instant, les mesures annoncées concernent uniquement les Marocains bloqués à Melilla, mais pas ceux de Ceuta.

Article modifié le 2020.05.15 à 18h03

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate