Menu

Terrorisme Publié

Nouvelle Zélande : Le terroriste de Christchurch plaide coupable

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / Ph. Michael Bradley - AFP

En Nouvelle Zélande, le terroriste de Christchurch apparu dans une vidéo en direct, le 15 mars 2019, tirant sur les fidèles des deux mosquées de la ville, a plaidé coupable des 51 accusations de meurtre. Ce jeudi, il a également reconnu la tentative de meurtre de 40 autres personnes et une accusation de terrorisme. Selon la BBC et The Guardian, le verdict à son encontre devrait être rendu dans l’année.

Devant être jugé en juin 2019, le terroriste a précédemment rejeté tous les faits qui lui sont reprochés. Cependant, il semble avoir changé de plaidoyer, lors de cette séance où il n’a pas été présent physiquement, confinement préventif contre le coronavirus oblige.

En effet, l'audience s’est tenue par visioconférence depuis la cellule du détenu dans la prison d’Auckland. Le pays ayant pris des mesures sanitaires contre la pandémie, cette séance s’est tenue sans public, avec un comité réduit constitué de juges de Haute cour de Christchurch et un représentant des deux mosquées visées, pour représenter les victimes et leurs familles. Les avocats du prévenu ont également pris part à l’audience par visioconférence.

A la suite de cette fusillade terroriste qui a fait 51 morts et plus de 49 blessés, la Nouvelle Zélande a durci ses lois relatives au port d’armes à feu, tandis que la Première ministre du pays a annoncé s’abstenir d’appeler l’auteur de cette attaque par son nom.

Peu avant l’attentat, le tireur avait revendiqué ses références suprémacistes et racistes, en publiant un manifeste sur Internet.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate