Menu

Santé Publié

Chloroquine contre le coronavirus : L'OMS met en garde contre les «faux espoirs»

Temps de lecture: 1'
Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS. / DR

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde contre les «faux espoirs» que peuvent susciter des médicaments non validés par la communauté scientifique.

Lundi, l'organisation a condamné l'administration de médicaments aux patients infectés par le nouveau coronavirus avant que la communauté scientifique se soit accordée sur leur efficacité, écrit l’Agence France-Presse (AFP).

«Des études réduites et non randomisées, réalisées à partir d'observations, ne nous apporteront pas les réponses dont nous avons besoin», a averti le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle depuis Genève. 

«Administrer des médicaments non testés, sans la preuve suffisante, pourrait susciter de faux espoirs et même faire plus de mal que de bien en entraînant des pénuries de médicaments essentiels pour traiter d'autres maladies», a-t-il rappelé, sans toutefois mentionner de médicaments. 

Un avertissement qui intervient alors que ces derniers jours, des pays comme les Etats-Unis, la France et le Maroc ont fondé beaucoup d'espoir sur la chloroquine, un antipaludéen.  

La pandémie de coronavirus «s'accélère» mais sa trajectoire peut être modifiée, a également estimé l’OMS, appelant les pays à passer à l'«attaque» en testant tous les cas et en plaçant en quarantaine leurs proches contacts. 

Lundi aussi, le premier ministre français Edouard Philippe s’est référé au Haut conseil de santé publique en France, rappelant que cette instance a recommandé de n’utiliser l’hydroxychloroquine que dans des cas sévères, en milieu hospitalier, et sur décision collégiale des médecins.  

Au Maroc, le ministère de la Santé a opté, pour sa part, pour l’utilisation temporaire de la Chloroquine et du sulfate d'hydroxy-chloroquine pour traiter des cas de coronavirus, suite à une recommandation du comité technique et scientifique du programme national de prévention et de contrôle de la grippe et des infections respiratoires aigües sévères, réuni vendredi à Rabat.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate