Menu

Article

Coronavirus : N’écoutez pas les conseils de Mohamed Faid

Dans une vidéo dans le sillage de ses conseils contre le coronavirus, Mohamed Faid a recommandé de consommer des aliments qui augmentent la température corporelle. Un conseil «infondé» qui ne permet pas de se prémunir du virus.

Publié
Mohamed Faid a évoqué le coronavirus dans une série de vidéos publiées sur sa chaîne YouTube. / Capture d'écran
Temps de lecture: 3'

A l’heure où la pandémie causée par le nouveau coronavirus devient le sujet numéro un sur l’ensemble du globe, Mohamed Faid a remis sa casquette de diététicien pour inonder le web de «conseils pratiques» destinés aux Marocains.

Dans une vidéo intitulée «Coronavirus : Mangez les aliments qui augmentent la température corporelle», publiée le 6 mars et ayant été vue 2 millions de fois et générant 8 000 commentaires, l’ancien chercheur au département des sciences de l’alimentation et de la nutrition de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV), recommande de consommer des aliments augmentant la température corporelle. Il reprend ainsi une rumeur déjà démentie par plusieurs spécialistes.

La liste de Mohamed Faid pour «augmenter la température corporelle»

Dans sa vidéo, Mohamed Faid commence par critiquer «ceux qui tentent de politiser l’information et les autres qui terrifient les gens», en fustigeant au passage les médias. «Les médias sont impuissants et ne traitent pas les informations importantes, car ils courent après les futilités. Ils ne peuvent pas traiter les informations scientifiques, spécialisées et technologiques, et malheureusement, le citoyen lambda se perd», se justifie-t-il.

Il glisse un conseil, «souligné lors de l’épisode dernier et adressé aux personnes âgées», les invitant à nouveau à «boycotter les produits en conserve, manger bio et porter des bavettes», bien que l’efficacité de ce dernier conseil ait été démentie par les autorités sanitaires pour les personnes saines.

Mohamed Faid se vante de son «programme alimentaire qui renforce le système immunitaire», avant de dresser sa liste des «denrées qui augmentent la température du corps». Il cite au passage «toutes les épices», donnant l’exemple du «gingembre, curcuma, cannelle et muscade» entre autres. Il met toutefois en garde contre le mélange entre les épices et recommande le régime «spicy food». La liste comprend aussi les «céréales» et d’autres «légumineuses, légumes, fruits, huiles et fruits de mer» qui «contribuent à l’augmentation de la température corporelle».

Il a également dressé un tableau des produits interdits, comme «les huiles fabriquées, les produits en conserve, les saucissons, les boissons gazeuses, les biscuits, le chocolat et les chewing gum» qui détruiraient, selon lui, l’immunité.

Sur le coronavirus en particuliers et contrairement au titre de la vidéo, Mohamed Faid se montre plus prudent. Il préfère ainsi recommander à ses followers d’«éviter d’attraper un rhume» et de «se couvrir la tête». «Ce virus n’aime pas les choses qui augmentent la température du corps humain», enchaîne-t-il, sans précision, ni référence à une étude reconnue. Plus loin, il recommande de «prendre des soupes aux légumes», avec un ensemble de produits qu’il a pourtant mis en garde de ne pas mélanger, plus tôt.

Une recette de grands-mère qui ne s’applique pas au coronavirus

Les conseils de Mohamed Faid ne sont qu'une reprise de ce qui se trouve sur internet dans les autres langues. Ces conseils qui ont bourgeonné sur Internet, comme le fait de boire des boissons chaudes pour combattre le coronavirus, sont en réalité «infondés», écrit le 10 mars le journal Le Monde, citant Anne Goffard, virologue au centre hospitalier universitaire (CHU) de Lille et enseignante à la faculté de pharmacie de Lille. Ingurgiter des boissons chaudes «ne sert à rien», insiste-t-elle. Bien que «certains virus sont sensibles à l’humidité et à certains niveaux de température», les connaissances sur le SARS-CoV-2 restent limitées à ce stade.

Le Monde cite aussi le directeur exécutif de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Michael Ryan, qui a assuré que les scientifiques ne savent «pas aujourd’hui quels seront l’activité et le comportement de ce virus dans différentes conditions climatiques».

Dans son CheckNews, le journal Libération a lui aussi abordé ce sujet le 10 mars, rappelant que la résistance à la chaleur des Sars coronavirus (Sars-CoV) est documentée par les chercheurs depuis 2003. Le journal cite aussi une étude publiée sur la National Library of Medicine, aux Etats-Unis, selon laquelle le virus CoV-P9, un type de coronavirus, reste stable entre 4 et 37 degrés, bien qu’il «perd sa capacité infectieuse à partir d’une exposition de quatre-vingt-dix minutes à 56 degrés».

Selon Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Tenon, à Paris, ce n’est pas pour autant que boire du thé brûlant aura un quelconque effet bénéfique ou protégera du coronavirus. «Boire du thé n’a pas de sens pour se prémunir du virus. Puisqu’il faudrait pour cela faire monter la température globale du corps à 65 degrés pendant dix minutes…», précise-t-il.

Enfin, si la fièvre est l’un des symptômes du Covid-19, augmenter la température de son corps en consommant certains aliments n’est pas recommandé par les médecins.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/