Menu

Société Publié

Le Maroc veut faire des frontières de Ceuta et Melilla les égales des aéroports

Temps de lecture: 1'
L'enclave de Ceuta, séparée du Maroc par une imposante clôture, le 17 février 2017. / Ph. AFP - Archives

Le Maroc veut convertir les postes frontières de Ceuta et Melilla en étapes «aéroportuaires», avec une activité commerciale minimale, et annonce que la campagne contre les activités de contrebande à Ceuta sera mise en œuvre prochainement à Melilla, a déclaré le directeur général des douanes marocaines, Nabil Lakhdar, à l’agence de presse EFE.

Ce dernier laisse ainsi entendre que la contrebande n’aura plus droit de cité dans ces deux villes, même s’il reconnaît que «Ceuta et Melilla, ou leurs économies, peuvent en souffrir».

Ceuta et Melilla «ne sont pas et n’ont jamais été des étapes commerciales, mais de passagers», a déclaré le responsable. En ce sens, il estime qu’elles doivent devenir «comme des aéroports» où les passagers entrent avec des marchandises pour leur consommation personnelle à petite échelle.

Nabil Lakhdar fait valoir que les mesures contre le commerce irrégulier «n’ont pas d’intentionnalité politique» et «n’ont pas été coordonnées avec la diplomatie marocaine». Celle-ci a été tout au plus «informée» de ces mesures qui, selon lui, ne consistent qu’en l’application de la loi et réglementation en vigueur.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate