Menu

Média Publié

Hassan Abyaba prône des «solutions radicales» pour la crise financière de Soread 2M

Temps de lecture: 1'
Hassan Abyaba, ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement. / DR

«La crise financière de 2M a besoin de solutions radicales. Car le problème, qui remonte à cinq ans, ne peut être abandonné à cause de l’invasion médiatique étrangère face à laquelle nous devons être vigilant». C’est ce qu’a déclaré lundi Hassan Abyaba, ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement.

Répondant une question du groupe PAM à la Chambre des représentants, il a expliqué que la crise de Soread 2M a commencé après la chute de ses revenus provenant de la publicité sur laquelle elle s'appuyait à 93%.

Et d’affirmer qu’il est du «devoir du gouvernement» de trouver une solution touchant cet établissement étatique. «Il n’y a pas d’autres solutions que de défendre nos chaînes» pour soutenir leur «compétitivité» et exiger de «la qualité et de la reddition des comptes», ajoute le ministre chargé du secteur de la Commission.

Fin novembre, les élus de l’UMT à la Chambre des conseillers ont interpelé le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration pour évoquer la situation de Soread 2M. L'occasion de pointer du doigt le blocage de 24 caméras à la douane, depuis plus d’un an, «en raison de l’incapacité de la chaîne à s’acquitter des redevances nécessaires qui s’élevaient à 150 millions de dirhams, ou encore «des retards fréquents dans le versement des cotisations de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et de la Caisse marocaine de la retraite (CMR)» pour les salariés de Soread 2M.

La chaîne d’Ain Sbaâ traverse une crise financière qui l’a même contraint à quitter son local à Tanger, faute de moyens pour payer le loyer. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com