Menu

Archive

Quand le Maroc accueillait des prisonniers allemands (GM I & II)

Pendant la Première et Seconde Guerre mondiale, nombreux furent les soldats allemands à être répartis dans des camps répartis à travers le Maroc. Celui de Ouarzazate fut certainement l’un des plus rudes en termes de conditions de vie.

Publié
Un groupe d'officiers allemands, dont certains avec la croix de fer, posent pour une photo. / Ph. Ouarzazate 1928-1956
Temps de lecture: 3'

C’est un pan peu connu de l’histoire de la Première et Seconde Guerre mondiale au Maroc, dont le cimetière militaire de Ben M’Sick, à Casablanca, abrite encore les traces. Aux côtés des sépultures des soldats français et britanniques, le carré germanique est constitué de 344 tombes : 120 corps de la Première Guerre mondiale (1914-1918) et 224 de la Seconde (1939-1945), indique sur son site la revue «Chemins de mémoire», éditée par la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives du ministère français des Armées. Les sépultures de ces hommes tués au combat ou morts en captivité au Maroc ont été rassemblées en 1978, ajoute la même source.

C’est que de nombreux prisonniers allemands furent envoyés en Afrique du Nord à la demande du général Lyautey, alors résident général de France au Maroc, indique France 24 dans un article consacré au «sort controversé des prisonniers allemands au Maroc». «Au début du conflit, le futur maréchal réclame un contingent de prisonniers pour remplacer la main-d’œuvre française absorbée par les besoins de l'armée. Sa demande est acceptée et les premiers soldats allemands prisonniers débarquent en février 1915», précise la même source.

Une vingtaine de camps au Maroc accueilleront ainsi pas moins de 5 500 hommes durant la Première Guerre mondiale. «Ils étaient principalement utilisés pour des travaux de construction ou de réfection des routes», indique l’historien allemand Markus Pöhlmann, de l’Université de Postdam, à France 24. Pendant la Seconde Guerre mondiale, à Casablanca, des prisonniers allemands (mais aussi italiens) travailleront également pour les sœurs de l’orphelinat et à l’école de la Maison d’Anfa, d’après le site Ouarzazate 1928-1956.

Freiner la propagande allemande

Abdellah Naguib, banquier à la retraite et passionné par l’histoire de la ville de Casablanca, livre, lui, une autre version de l’arrivée de prisonniers allemands au Maroc. «L’envoi au Maroc, par le gouvernement français de prisonniers allemands, avait pour objectif de contrecarrer la propagande allemande sur le déroulement des hostilités en Europe», écrit-il sur son site Histoire de Casablanca.

Les inimitiés entre Français et Allemands se retrouveront jusque sur les étals de l’exposition franco-marocaine, organisée en 1915 à l’initiative du gouvernement français pour exposer les produits de consommation courante français et le matériel de guerre. Et pour cause, un comité sera chargé du boycott des produits allemands au Maroc, d’après Abdellah Naguib.

Pour recueillir des témoignages, un représentant de la Croix-Rouge discute avec un prisonnier allemand, responsable du jardin dans le camp de Berrechid, près de Casablanca. / Ph. Archives Comité international de la Croix-Rouge (DR)Pour recueillir des témoignages, un représentant de la Croix-Rouge discute avec un prisonnier allemand dans le camp de Berrechid, près de Casablanca. / Ph. Archives Comité international de la Croix-Rouge

En attendant, les prisonniers allemands seront chargés des travaux de terrassement du vaste terrain de l’exposition situé entre le boulevard Mohammed V et l’avenue des FAR. «La présence des prisonniers allemands à Casablanca provoquera un réel malaise entre les autorités du protectorat et la colonie allemande, qui avait à sa tête le Tajer Carl Ficke. C’est ainsi que les membres de cette colonie seront arrêtés et mis en résidence surveillée dans la villa de Carl Ficke. Ce dernier sera inculpé de menées anti-françaises, il sera condamné à mort et exécuté en 1915. Il est inhumé au cimetière d’El Hank à Casablanca. Au lendemain de l’armistice, les biens appartenant à des citoyens allemands où en association, seront mis sous séquestre», ajoute Abdellah Naguib.

A Ouarzazate, détention drastique pour les prisonniers allemands

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Ouarzazate fut l’une des villes marocaines à accueillir des prisonniers allemands. En décembre 1944, soit quelques mois avant l’armistice du 8 mai 1945 qui sonna la fin de la guerre, près de 14 500 soldats allemands furent internés dans divers camps de prisonniers : 400 officiers à Ouarzazate principalement de l’Afrika Corps, 1 500 sous-officiers à Ksar Es Souk, les autres troupes sur l’ensemble du territoire marocain.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, au Maroc, et plus généralement en Afrique du Nord, les conditions de détention furent particulièrement draconiennes – plus que durant la Première Guerre mondiale, toujours selon le site d’après le site Ouarzazate 1928-1956. Dans l’Oriental, province de Figuig, Bouarfa est le théâtre de rudes conditions de vie : nombreux sont les prisonniers allemands à mourir de la malaria à cause d’une eau insalubre ; les baraquements sont décrits comme «inhumains», la nourriture manque souvent à l’appel et la discipline y est appliquée d’une main de fer.

Alors que certains prisonniers moururent de leurs blessures contractées durant les combats, d’autres seront transférés dans des hôpitaux au Maroc, et d’autres encore décèderont en raison des mauvaises conditions de détention. «Dans ce contexte, la Légion étrangère recruta des prisonniers allemands au Maroc, heureux de fuir une captivité éprouvante et parfois un passé nazi encombrant !», indique la même source. Enfin, à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, et lors de la libération, certains prisonniers seront embauchés à la mine d’Imini, près de Ouarzazate, quand d’autres attendront la retraite ou l’indépendance du Maroc avant de quitter le pays. Les rudes conditions de vie des prisonniers allemands dans cette partie du Maroc n’empêcheront pas certains de faire preuve de talents impressionnants. Ainsi, un officier allemand, prisonnier à Ouarzazate, dessina une singulière et exceptionnelle carte de la région dessinée et aquarellée.

Axis.7
Date : le 01 janvier 2022 à 10h13
Ces prisonniers de guerre allemands ont aussi contribué à planter les palmiers du magnifique Bd Moulay Youssef et le Parc de la ligue arabe de Casablanca.
Rio de oro
Date : le 07 janvier 2020 à 16h55
Les puissances colonisatrices ont contribué aussi dans le phénomène ,celui de déporter des gens à travers le monde ,p.e la France , déportait des nord-africains en Guyane,Madagascar, Nouvelle-Calédonie .etc... pour ses découvertes ,Christophe colombe ,ouvrit des continents emportant des Portugais, espagnoles,africains et méme arabes ,dans les Caraibes,l'Amerique latine et du nord etc.. cause pour laquelle des DNAheritage,de notre continent se trouvent un peu partout dans le monde. En méme temps, l'Afrique du nord ,regorge en multi- races , Amazighen,Chleuh,Soussi , Juifs et Arabes dont les DNAheritages diffèrent en autres continents,comme vous aviez pu avoir ces vidéos ci-dessus.qui nous démontrent les mouvements des races et les points de leur chute.
Rio de oro
Date : le 06 janvier 2020 à 08h55
@ Altruistic C'est une vertu révolutionnaire toutes ces vidéos ,pour l'extraordinaire capacité de pouvoir nous indiquer notre origine ethnique et notre origine géographique !! cela m'a ébahi,chapeau à nos savants à travers la planéte-terre , c'est révolutionnaire,merci
An-altruistic-lady
Date : le 06 janvier 2020 à 00h51
C'est un fait. J'ai quelques traces d'Egyptien/ peuple du Levant ( que j'attribuerai a la connection avec les peuples Mizrahis) . Tu seras aussi surpris de savoir que pas mal de Jordaniens, Palestiniens, Peuples d'Arabie Saoudite ont aussi des pourcentages non negligeables d'appartenance genetique a l'Afrique du Nord (qui peut aller jusqua 35%) alors qu'on en a tres peu chez nous. Decidement c'est le monde a l'envers lol Je concluerai que l'Arabe est plus une culture qu'une race. J'ai quelques liens: Les Syriens et les Libanais ont presque tous a peu pres (5%.9%) en moyenne d'appartenance a l'Afrique du Nord: (moment 2:19) pour cette derniere video pour gagner du temps.
Citation
"De fibre-à-fibre" à écrit:
@ Altruistic lady Les maghrébins ne sont pas d'origine Arabe ,voir le lien https://reseauinternational.net/genetiquement-les-maghrebins-ne-sont-pas-des-arabes/
Rio de oro
Date : le 05 janvier 2020 à 01h42
@ Altruistic lady Les maghrébins ne sont pas d'origine Arabe ,voir le lien https://reseauinternational.net/genetiquement-les-maghrebins-ne-sont-pas-des-arabes/
An-altruistic-lady
Date : le 05 janvier 2020 à 00h51
Je vous en prie khouya. C'est mon devoir. J'ai aussi trouve la photo d'un berbere du Rif qui semble encore avoir des traits physiques Finno-Ougriens:
Citation
"De fibre-à-fibre" à écrit:
C'est vrai vous étes altruistic , vos recherches concluantes montrent , que depuis l'époque glaciale ,l'homme bougeait instable à la recherche d'une terre clémente, Je doutais sur l'éventualité d'une telle fusion génétique Berbero/scandinave, Saami =Suomi ethnie Finlandaise, A téte reposée je ne manquerai pas de lire d'avantage ce lien enrichissant contenant bcp de surprises sur nos racines lointaines. merci
Rio de oro
Date : le 05 janvier 2020 à 00h25
C'est vrai vous étes altruistic , vos recherches concluantes montrent , que depuis l'époque glaciale ,l'homme bougeait instable à la recherche d'une terre clémente, Je doutais sur l'éventualité d'une telle fusion génétique Berbero/scandinave, Saami =Suomi ethnie Finlandaise, A téte reposée je ne manquerai pas de lire d'avantage ce lien enrichissant contenant bcp de surprises sur nos racines lointaines. merci
Citation
An-altruistic-lady à écrit:
Bonjour, Il y a aussi en plus ce lien datant de plus au moins 9000 ans qui prouve qu'il y a un lien genetique au niveau de la mitochondrie entre la population Same de la Scandinavie et la population Amazighe de l'Afrique du Nord: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1199377/
An-altruistic-lady
Date : le 04 janvier 2020 à 23h10
Bonjour, Il y a aussi en plus ce lien datant de plus au moins 9000 ans qui prouve qu'il y a un lien genetique au niveau de la mitochondrie entre la population Same de la Scandinavie et la population Amazighe de l'Afrique du Nord: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1199377/
Citation
"De fibre-à-fibre" à écrit:
Bonjour, C'est lequel , puis-je savoir ! merci
Rio de oro
Date : le 03 janvier 2020 à 14h35
Bonjour, C'est lequel , puis-je savoir ! merci
Citation
An-altruistic-lady à écrit:
Bonjour fibre a fribre, J'ai trouve un lien interessant. J'ecrirai plus dessus ce weekend.
An-altruistic-lady
Date : le 03 janvier 2020 à 14h23
Bonjour fibre a fribre, J'ai trouve un lien interessant. J'ecrirai plus dessus ce weekend.
Citation
"De fibre-à-fibre" à écrit:
Je dispose d'un livre rare ,qui illustre le parcours des combattants goumiers marocains en Corse et en Italie durant les grandes guerres mondiales,avec leurs photos,et comment ils vivaient et mener leurs combats. c'est normal que leurs traces y restaient ,comme d'ailleurs au Vietnam .
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com