Menu

Article

Roksy et Drobys, quand deux artistes brisent les stéréotypes du street art à Casablanca

Elles sont deux filles et l’une d’elles est voilée. Pourtant, Imane et Sarah, alias Roksy et Drobys, sont deux artistes du street art à Casablanca qui collaborent ensemble depuis quelque temps, offrant au public du graffiti aux inspirations réalistes et émanant des bandes dessinées.

Publié
Imane, alias Drobys et Sahara, alias Roksy dessinant ensemble un graffiti. / Ph. Capture d'écran
Temps de lecture: 2'

Elles travaillent en duo et, ensemble, brisent les stéréotypes autour du street art au Maroc. Roksy et Drobys sont deux artistes de Casablanca qui ont trouvé refuge dans le graffiti, un type d'art visuel dominé jusque-là par les garçons.

Leurs vrais noms sont Sarah et Imane. La façon dont elles ont été initiées au dessin et au street art n'est pas la même. De plus, malgré leurs styles différents, elles ont décidé d’embrasser leurs différences pour devenir des «partenaires du Graffiti».

«J'ai commencé à dessiner à l'âge de 14 ans mais je me suis arrêtée pendant une longue période. Quand j'ai obtenu mon diplôme universitaire, j'ai eu envie de dessiner à nouveau, surtout quand Instagram est devenu la plate-forme incontournable pour les artistes», nous confie Imane alias Drobys.

En tant qu'amateure sur les réseaux sociaux, Imane était principalement attirée par le genre réaliste. Dessiner des portraits et les publier sur Instagram a renforcé son estime de soi et rendu son talent plus crédible. «J'avais l'habitude de dessiner des portraits réalistes et de les publier en ligne. Les retours étaient vraiment encourageants», se rappelle-t-elle.

Contrairement à Imane, qui n'est jamais allée dans une école d'art, Sarah alias Roksy était claire sur ses choix artistiques dès l'enfance. Après le lycée, elle a suivi des cours à l'école des beaux-arts où elle a développé une passion pour le dessin, se spécialisant dans l'illustration et la bande dessinée.

Et tout comme sa partenaire, Sarah a utilisé les réseaux sociaux pour mettre en valeur son talent. «J'ai commencé à publier mes créations sur les réseaux sociaux, Instagram en particulier», a expliqué le jeune artiste à Yabiladi.

Feminine Vibes and Feminine Power dans un milieu dominé par les hommes

Imane et Sarah ont découvert le graffiti par hasard. Alors qu’Imane est tombée sur le street art en regardant la télévision, Sarah a pris son temps pour comprendre sa signification et sa valeur après avoir travaillé pendant des années dans le domaine artistique.

«Je dois admettre que j'étais une de ces personnes qui estiment que les graffitis ruinent les murs», se souvient celle qui changera d'avis plus tard lorsqu'elle «en a compris le véritable objectif et la beauté».

Alors que les deux artistes ont commencé le graffiti séparément, elles ont toutes deux réussi à trouver leur identité dans le street art. Le style d'Imane est marqué par ses portraits réalistes qu'elle a utilisés pour dessiner sur du papier et sur la toile, alors que celui de Sara est une traduction du genre auquel elle s’identifie.

Un graffiti dessiné par Roksy et Drobys. / Ph. DRUn graffiti dessiné par Roksy et Drobys. / Ph. DR

Imane et Sarah ont ainsi décidé d'unir leurs forces après quelques tentatives pour dessiner sur les murs avec des artistes hommes, bien qu’être une artiste de rue ne soit pas très courant, observent les deux femmes. «Le graffiti est principalement un genre pour les hommes», regrette Sarah. Et d’ajouter : «Nous pensons que les femmes artistes doivent se réunir pour faire de l'art et créer une sorte de sororité».

En effet, le duo Roksy et Drobys concerne principalement cette force féminine et cette vibe au sein d'un domaine monopolisé jusque-là par les hommes. «Je suis toujours impatiente de me mettre au défi et d'améliorer mon style», a déclaré Imane, qui dit n’avoir été dérangée pour son port du voile, certains estimant que voile et graffitis peuvent être incompatibles. Mariant leurs deux styles, Sarah et Imane sont aujourd'hui prêtes pour de futures aventures, qu'elles espèrent enrichissantes.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/