Menu

Politique Publié

France : Un étudiant habillé aux couleurs du Maroc tabassé par un groupuscule d'extrême droite

Temps de lecture: 1'
Le campus universitaire de Nanterre. / Ph. DR

Les événements datent du 4 novembre aux alentours de 19h, entre le parvis de la gare de Nanterre-université et la maison des étudiant.es. Ce jour-là, un étudiant habillé d'une veste aux couleurs du Maroc s'est fait passer à tabac par une douzaine de membres d'une organisation ultra-violente d'extrême droite appelée «les zouaves paris» ou «ouest casual» sur Facebook.

Selon un communiqué conjoint du Syndicat national de l'enseignement supérieur (SNESUP-FSU) et du Syndicat national de l'administration scolaire universitaire et des bibliothèques (SNASUB-FSU), ils étaient «douze avec béquilles, casques de moto et parapluies pour distribuer des tracts non signés sur le parvis de la gare». L'étudiant, pris en charge sur le campus par les pompiers, a été conduit à l'hôpital le soir même. Il souffre de plusieurs commotions et de troubles psychologiques, poursuit-on.

Le communiqué conjoint dénonce le fait que cette organisation n'en est pas à son coup d'essai : «Elle organise régulièrement des ‘ratonnades’ et autres rixes ultra-violentes dans les rues de la capitale».

Pour le SNESUP-FSU et le SNASUB-FSU, «la situation sur le campus de Nanterre devient de plus en plus inquiétante, la sécurité des étudiant.es et des personnels n'est plus assurée».  Ils demandent ainsi aux pouvoirs publics de «prendre les dispositions nécessaires afin de faire cesser sans délai et de façon pérenne cette insécurité».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com